Changements climatiques

Les changements climatiques sont bien réels, tout comme les gestes que nous posons.

Empreinte carbone

Une empreinte carbone plus complexe appelle des solutions plus inventives.

Quand nous calculons notre empreinte carbone, nous tenons compte de nos centaines de fournisseurs, de nos millions de clients et de nos centaines de millions de produits. Et nous cherchons sans cesse de nouvelles façons d’apporter des améliorations majeures à cinq étapes critiques : la fabrication, l’utilisation, le fonctionnement des installations, le transport et le recyclage.

Nous concevons tous nos produits avec l’intention qu’ils soient aussi écoénergétiques que possible. Nous choisissons des matériaux plus pauvres en carbone pour nos appareils et collaborons avec nos fournisseurs pour qu’ils utilisent de l’énergie renouvelable dans leurs installations. Grâce à l’énergie propre et renouvelable que nous produisons pour alimenter 93 % de nos bureaux, boutiques et centres de données partout dans le monde, nous avons pu réduire considérablement les émissions issues de nos installations, lesquelles représentent désormais 1 % de notre empreinte totale. Nous adaptons également nos pratiques de recyclage et repensons nos stratégies d’expédition.

Bilan de notre empreinte carbone pour 2015

38 400 000

 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre

  • 77 % Fabrication
  • 17 % Utilisation des produits
  • 1 % Installations
  • 4 % Transport
  • 1 % Recyclage

Fabrication

Diminuer notre empreinte dès la fabrication.

La plus grande partie de notre empreinte carbone découle de l’étape de fabrication. Nous avons déterminé que nous pouvions grandement réduire notre impact en apportant des changements sur le plan de la production des matières premières et de l’utilisation de l’électricité.

Une énergie propre, de concert avec nos fournisseurs.

L’électricité que nous utilisons dans notre chaîne logistique pour transformer les matières brutes, fabriquer des pièces et assembler nos produits compte pour la majorité de notre empreinte carbone. C’est pourquoi, en 2015, nous avons créé un programme visant à aider nos partenaires du monde entier à réduire leur consommation d’énergie, à alimenter leurs installations avec de l’énergie propre et à mettre sur pied des projets de production d’énergie renouvelable de haute qualité. En Chine, nous sommes en voie d’offrir 200 mégawatts d’énergie solaire à nos fournisseurs, une démarche inaugurée par un projet de 170 mégawatts en Mongolie intérieure, afin de contrebalancer les émissions liées à la fabrication. Nous travaillons également avec nos fournisseurs à la création, à l’échelle mondiale, de plus de 4 gigawatts de nouvelle énergie verte, dont 2 gigawatts en Chine d’ici 2020. De plus, au cours des deux prochaines années, Foxconn installera des panneaux générant 400 mégawatts d’énergie solaire, soit suffisamment pour assurer la production finale d’iPhone dans son usine de Zhengzhou.

Réduire les émissions de CO2 en ciblant l’aluminium.

Nous vendons des millions de téléphones. Même une amélioration mineure au processus de production peut donc faire une grande différence. Nous avons constaté qu’en changeant notre façon de fabriquer nos boîtiers en aluminium, nous arrivions à réduire notre empreinte carbone. C’est pourquoi nous privilégions désormais l’aluminium fondu avec de l’énergie hydroélectrique plutôt qu’avec des combustibles fossiles. Et nous avons repensé notre procédé de fabrication afin d’y incorporer des rebuts d’aluminium. Ainsi, l’empreinte associée aux boîtiers en aluminium d’iPhone 6s a été réduite de moitié comparativement à celle de l’iPhone de génération précédente. Et nous cherchons de nouvelles façons d’utiliser de l’aluminium plus carboneutre dans tous nos produits.

Utilisation des produits

Votre consommation d’énergie, c’est aussi la nôtre.

Toute l’énergie qui sert à faire fonctionner votre appareil, de sa sortie de la boîte au jour où il est recyclé, est prise en compte dans le calcul de notre empreinte carbone. Nous prenons même en considération l’énergie nécessaire à la recharge de votre appareil, qui provient habituellement de sources énergétiques à forte intensité carbonique comme le charbon et le gaz. Nous développons donc sans cesse de nouvelles méthodes de fabrication pour que nos produits soient aussi écoénergétiques que possible. Par exemple, le système d’exploitation de Mac met le disque dur en veille et exploite les processeurs en mode ultra-économe quand vous n’êtes pas en train d’utiliser votre ordinateur. Il épargne même l’énergie dès que l’écran est statique et entre chacune de vos frappes quand vous tapez.

MacBook Air consomme 52 % moins d’énergie que le modèle original. Mac mini consomme 40 % moins d’énergie en mode veille que son prédécesseur. Apple TV consomme 90 % moins d’énergie que le modèle de première génération. Et recharger iPhone 6s une fois par jour, pendant un an, ne vous coûtera que 0,53 $. En réalité, depuis 2008, nous avons réduit la consommation énergétique moyenne de l’ensemble des produits Apple de 64 %, diminuant du même coup notre empreinte carbone et votre facture d’électricité1.

Consultez Siri tant que vous voulez.

Chaque fois que vous envoyez un iMessage, faites un appel FaceTime, utilisez Siri, téléchargez une chanson ou partagez une photo, votre sans-fil utilise de l’énergie. Et nous croyons que la responsabilité de cette consommation est la nôtre, pas la vôtre. Nous sommes donc fiers de pouvoir déclarer que chacune de ces tâches est traitée par nos serveurs, et que ceux-ci sont entièrement alimentés avec de l’énergie renouvelable. S’il nous arrive d’avoir besoin d’un coup de pouce, nous faisons appel à des centres de données tiers. Bien qu’ils ne nous appartiennent pas et que nous les partagions avec d’autres entreprises, nous en tenons compte dans nos objectifs en matière d’énergie renouvelable. Nous collaborons donc avec ces fournisseurs pour qu’ils alimentent aussi leurs installations exclusivement à l’énergie renouvelable. Au total, en 2014, nos centres de données ont permis d’éviter l’émission de 150 000 tonnes de CO2. Et en 2015, ce chiffre est passé à 187 000 tonnes.

Installations

L’énergie solaire, éolienne et hydroélectrique alimente l’éclairage, les serveurs et les machines à café.

Nous travaillons sans relâche afin d’atteindre notre objectif, qui est de veiller à ce que 100 % de l’électricité utilisée dans nos installations partout dans le monde (bureaux, boutiques et centres de données) soit exclusivement de source renouvelable. En janvier 2016, nous avions atteint 93 % à l’échelle mondiale. Et dans 23 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine et l’Australie, l’objectif de 100 % est réalisé. Par exemple, nous avons intégré 40 mégawatts de nouvelle énergie solaire au réseau national de la Chine, ce qui a généré bien plus d’électricité qu’il n’en faut pour alimenter les bureaux et les boutiques d’Apple dans le pays.

En 2015, en recourant à l’énergie renouvelable dans nos installations, nous avons évité l’émission de 335 000 tonnes d’éq. CO2 dans l’atmosphère, ce qui représente presque 163 295 000 kg de charbon non brûlé4.

Singapour innove sur les toits.

Singapour est si densément peuplée qu’il n’y a pas assez d’espace au sol pour mettre en œuvre un projet d’énergie solaire d’envergure. Nous avons donc élaboré une tout autre solution. En collaboration avec Sunseap, un fournisseur local d’énergie renouvelable, nous avons trouvé une façon d’aller chercher l’équivalent de 32 mégawatts d’énergie propre en tirant profit des panneaux solaires installés sur plus de 800 toits de la ville. Ce projet unique en son genre produira assez d’énergie pour approvisionner l’ensemble de nos bureaux de Singapour ainsi que la portion du centre de données partagé auquel nous faisons appel pour combler nos besoins excédentaires.

Feu vert.

Le nouveau complexe d’Apple à Cupertino sera l’édifice le plus écoénergétique en son genre. Nous avons trouvé des solutions novatrices pour recycler et réutiliser plus de 95 % des matériaux provenant des bâtiments démolis sur le chantier (béton, verre et métal).

L’édifice sera alimenté exclusivement en énergie renouvelable provenant de l’une des plus vastes installations héliotechniques intégrées aux locaux d’une entreprise dans le monde. Et l’air circulera librement entre l’intérieur et l’extérieur, ce qui assurera une ventilation naturelle pendant les trois quarts de l’année.

8 000
Plus de 8 000 arbres seront plantés, dont plus de 7 000 arbres d’ombrage et à fruits.
100 %
Le Campus 2 d’Apple sera alimenté exclusivement en énergie renouvelable.

Transport

Réduire nos émissions de CO2 sur les mers et dans les airs.

Transporter des centaines de millions de produits requiert beaucoup d’énergie. Notre équipe chargée de la logistique s’occupe d’alléger notre empreinte carbone dans ce secteur, par exemple en cherchant des façons d’optimiser les transports aérien et maritime pour réduire la consommation de carburant. Et comme nous nous efforçons de rendre nos appareils toujours plus légers et nos emballages toujours plus compacts, nous contribuons à diminuer les émissions, peu importe le mode d’expédition choisi.

Recyclage

Recycler compte aussi dans notre empreinte.

Contrairement à plusieurs de nos concurrents, nous prenons en compte la totalité de l’énergie nécessaire au recyclage de nos produits dans le calcul de notre empreinte carbone. Dans la mesure du possible, nous recyclons nos produits dans la région où ils ont été rapportés, réduisant ainsi les émissions associées à l’expédition. Et si nous devons les envoyer ailleurs, nous le faisons de façon responsable. Comme nous travaillons étroitement avec toutes nos entreprises de recyclage et avec des usines approuvées, les déchets électroniques ne sont pas empilés de façon dangereuse dans les pays en développement, un problème fréquent dans notre industrie.

Recycler favorise également la réduction des émissions de carbone à l’échelle planétaire. Le recyclage de certains matériaux, comme l’aluminium, génère moins d’émissions de carbone que leur extraction et leur fonte. Et nos fournisseurs qui utilisent des matériaux recyclés peuvent soustraire l’économie de carbone ainsi faite de leur bilan, de sorte que nous n’en tenons pas compte deux fois dans notre calcul.