Nos progrès

Depuis plus de 20 ans, Apple travaille à réduire l’impact de l’entreprise et de ses produits sur l’environnement.

AOÛT 2014 PAR LISA JACKSON Mise au point sur les substances toxiques : produits sécuritaires et environnements de travail sain

Éliminer les risques associés aux substances toxiques dans les produits utilisés par chacun d’entre nous a toujours été pour moi un défi passionnant. Aujourd’hui, c’est l’une des trois grandes priorités d’Apple en matière d’environnement. Nous continuons de nous conduire en chef de file de l’industrie dans ce domaine en nous engageant envers le bien-être des gens et la protection de l’environnement. Voilà pourquoi nous avons éliminé de nombreuses substances toxiques de la conception de nos produits, et nous veillons à faire en sorte que les choses restent ainsi.

Notre recherche a conduit à la création de matériaux plus écologiques, comme des cordons d’alimentation exempts de PVC, des écrans sans mercure, et des boîtiers qui ne contiennent pas de retardateurs de flamme bromés.

Nous exigeons de nos fournisseurs qu’ils se conforment à notre Liste des substances réglementées et nous soumettons notre chaîne d’approvisionnement à de rigoureux tests, menés par nos propres experts et par des laboratoires indépendants. Aujourd’hui, pour la première fois, nous rendons publique notre Liste des substances réglementées.

Récemment, nous avons reçu quelques questions concernant l’utilisation possible de benzène et de n-hexane dans la fabrication de nos produits. Apple prend très au sérieux les allégations de conditions de travail dangereuses. Nous avons immédiatement procédé à une enquête et envoyé des équipes spécialisées dans chacune de nos 22 usines d’assemblage final, et n’avons trouvé aucune preuve que la santé des travailleurs avait été mise à risque. Nous avons mis à jour nos restrictions strictes sur le benzène et le n-hexane afin d’en interdire explicitement l’utilisation dans les usines d’assemblage final. Vous pouvez en apprendre davantage sur notre engagement quant à la manipulation sécuritaire des produits chimiques et des substances toxiques ici.

Notre histoire prouve que l’industrie de l’électronique peut utiliser des produits chimiques plus écologiques. Il est maintenant temps de faire encore mieux, et nous sommes impatients de relever ce défi.

Nous allons investir dans la recherche sur de nouveaux matériaux et de nouvelles technologies. Nous allons créer un nouveau conseil consultatif composé de chefs de file dans l’utilisation de produits chimiques plus sûrs et la prévention de la pollution afin de faire progresser nos efforts pour réduire ou éliminer les substances toxiques de nos produits et de la chaîne d’approvisionnement. Et nous serons à l’écoute grâce à l’organisation de tables rondes avec les parties prenantes, à la recherche des meilleurs principes et informations scientifiques, ainsi que des meilleures solutions.

Nous travaillons à éliminer les substances toxiques de nos produits et de nos procédés. Parce que chaque personne a le droit d’utiliser des produits sécuritaires et d’avoir un environnement de travail sûr.

L’Apple Store de Stanford est l’une des 145 boutiques Apple aux États-Unis à fonctionner entièrement à l’énergie renouvelable.

JUILLET 2014 : Nos efforts pour combattre le réchauffement climatique se poursuivent.

À l’occasion du Jour de la Terre, nous vous avons promis de vous tenir au courant de nos progrès quant à la réduction de notre impact environnemental. Voici ce qui en est jusqu’ici.

Tout d’abord, nous avons récemment soumis au CDP (anciennement connu sous le nom de Carbon Disclosure Project) les données recueillies en 2013 concernant nos émissions de carbone. Depuis six ans, nous mesurons notre empreinte carbone et publions les résultats, non seulement en ce qui a trait à nos propres installations, mais aussi celles de nos fournisseurs, en incluant même l’utilisation de nos produits par les clients. Certains de nos actionnaires nous ont confié qu’il leur serait beaucoup plus facile d’effectuer le suivi de nos statistiques environnementales s’ils y avaient accès par l’entremise du CDP. Les données d’Apple figureront donc dans le prochain rapport de l’organisme, qui sera produit à l’automne.

Nous avons également décidé de recalculer nos émissions de 2012 à l’aide de notre méthodologie la plus récente, soit celle dont nous nous sommes servis pour produire les résultats de 2013. Cette nouvelle analyse montre que notre empreinte carbone a en fait diminué de trois pour cent entre 2012 et 2013. C’est la première fois que nous notons une réduction d’une année à l’autre depuis que nous avons commencé à faire un suivi en 2009. Si cette nouvelle nous réjouit, nous sommes toutefois conscients que le travail est loin d’être terminé.

Nous avons également publié la totalité du rapport 2014 sur notre responsabilité environnementale, auparavant appelé le rapport sur l’empreinte environnementale des installations. Nous vous avons offert un vaste aperçu de son contenu dans le cadre du lancement de ce site Web, il y a dix semaines, mais voici d’autres détails dont nous souhaitons vous faire part :

  • Toutes nos boutiques en Australie ainsi que 145 de nos boutiques aux États-Unis sont maintenant entièrement alimentées à l’énergie renouvelable.
  • Grâce à nos investissements dans l’énergie propre, notre empreinte carbone issue de l’énergie a chuté de 31 pour cent entre l’exercice financier de 2011 et celui de 2013, malgré une augmentation de 42 pour cent de notre consommation énergétique globale au cours de cette période.
  • Les programmes d’efficacité énergétique que nous avons instaurés dans nos bureaux à Cupertino au cours des trois dernières années nous ont permis d’économiser 28,5 millions de kWh d’électricité, et 751 000 unités thermales de gaz naturel.
  • Les programmes de transport écologique que nous mettons à la disposition de nos employés ont fourni plus d’un million de voyages et permis d’éviter la production d’une quantité de gaz à effet de serre équivalant à celle de 15 000 véhicules.

Le nouveau rapport fait également ressortir les défis auxquels nous sommes confrontés :

  • Notre consommation d’eau a augmenté considérablement en 2013, en partie à cause des travaux de construction et autres activités d’expansion.
  • Les émissions de carbone de nos partenaires de fabrication sont la source principale de notre empreinte carbone, un problème que nous sommes déterminés à aborder.

L’analyse de données nous permet de prendre de bonnes décisions. Nous consultons déjà le rapport de cette année pour aiguiller la suite de notre parcours. Restez à l’affût.

Notre centrale photovoltaïque de Maiden, en Caroline du Nord.

AVRIL 2014 : Quelques mots de Lisa Jackson.

Chez Apple, innover, c’est améliorer les choses. Une idée toute simple nous pousse à poser les gestes qu’il faut pour nous attaquer au problème très réel du changement climatique. Nous sommes conscients qu’il est de notre devoir de tout mettre en œuvre pour réduire notre impact sur l’environnement. Ce but, nous ne saurions l’atteindre sans privilégier les matériaux écologiques et inventer constamment de nouvelles façons de préserver les précieuses ressources de notre planète.

Ce que nous entendons créer, ce sont les meilleurs produits de la planète – et les meilleurs produits pour la planète. Il nous reste encore un long chemin à parcourir, mais nous sommes fiers de nos progrès. Par exemple, chacun de nos centres de données est entièrement alimenté par de l’énergie propre, notamment solaire, éolienne et géothermique. Ainsi, lorsque vous téléchargez une chanson, mettez à jour une application ou posez à Siri une question, l’énergie utilisée par Apple provient de la nature.

Bien sûr, l’énergie la plus propre, c’est celle que nous n’utilisons pas. Voilà pourquoi nous avons réduit la consommation énergétique moyenne des produits Apple de 57 pour cent depuis 2008. Et chacun de nos produits dépasse de loin les exigences strictes en matière d’efficacité énergétique établies par ENERGY STAR.

Nous avons fait figure de pionniers dans l’industrie en retirant de nos produits de nombreuses substances toxiques comme le polychlorure de vinyle (PVC), les ignifugeants bromés (BFR) et les phtalates. Nous avons aussi recyclé au-delà de 421 millions de livres de déchets électroniques. Et aujourd’hui, tous les Apple Store reprennent gratuitement les produits Apple afin de les recycler de façon responsable. Après tout, ne sommes-nous pas responsables de tous nos produits, à chaque étape de leur utilisation?

Nous croyons qu’il est toujours possible de faire « mieux ». Nous travaillons sans relâche à mettre au point des innovations qui nous permettront de réduire notre empreinte de carbone, d’utiliser des matériaux plus propres et plus sûrs, et de prouver que ce qui est bon pour la planète peut aussi être bon pour les affaires. Chez Apple, nous continuons de placer la nature au cœur de nos principes commerciaux et de conception. Et nous nous engageons à vous tenir informé de chaque étape de notre parcours.

Cordialement,
Lisa Jackson
Vice-présidente, Initiatives environnementales