Mise à jour sur l’impact environnemental des produits Apple (2008)

Au cours des dernières années, Apple a travaillé très fort afin d’augmenter la transparence de ses activités en matière de protection de l’environnement et d’écologisation de ses activités. Dans les pages qui suivent, qui portent sur l’impact environnemental de nos produits, j’aimerais vous informer de nos récents progrès et vous présenter un nouveau système de reddition de compte réellement novateur.

Élimination des substances toxiques

L’année dernière, nous avons annoncé notre engagement à éliminer le polychlorure de vinyle (PVC) et les ignifugeants bromés (BFR) de tous nos produits d’ici la fin de 2008. Nous nous sommes aussi engagés à retirer le mercure de nos écrans et l’arsenic de notre verre dans le cadre de notre transition vers la technologie à diodes électroluminescentes (DÉL), beaucoup plus efficace sur le plan énergétique.

La partie la plus difficile a été d’éliminer le PVC et les BFR, que d’autres fabricants ont promis d’exclure de certaines pièces seulement, comme les boîtiers et les cartes de circuits imprimés. Apple a décidé de retirer non seulement le PVC et les BFR, mais aussi toutes les formes de brome et de chlore, de tous ses produits. Nous avons testé des milliers de composants et de types de plastiques exempts de brome et de chlore afin de trouver exactement ce que nous cherchions, et nous en sommes aux derniers stades de la création de câbles d’alimentation ne contenant aucun PVC.

En juin 2007, Apple a mis sur le marché un nouveau MacBook Pro de 15 pouces doté du premier écran à DÉL de 15,4 pouces sans mercure. En janvier 2008, nous avons franchi une nouvelle étape avec MacBook Air, le portable le plus mince au monde et le premier à inclure la technologie de rétroéclairage par DÉL sans mercure et du verre sans arsenic. Plus récemment, nous avons également lancé les premiers iPod et iPhone 3G sans aucun BFR ni PVC, dont l’écran est exempt de mercure. La nouvelle gamme de MacBook utilise seulement des écrans à DÉL et représente la famille d’ordinateurs portables la plus verte jamais conçue par Apple.

J’ai également le plaisir de vous informer que nous sommes dans les temps pour conformer tous les modèles de produits de 2008 à nos objectifs établis pour cette année.

Recyclage

Les programmes de reprise d’équipements Apple usagés ont pris énormément d’ampleur depuis notre dernière communication à ce sujet, lorsque nous avions défini les objectifs de recyclage les plus ambitieux de l’industrie. En 2007, nous avons accru notre volume de matériel recyclé de 57 %, ce qui représente près de 9 000 tonnes de déchets électroniques.

Rappelez-vous que nous évaluons notre performance en matière de recyclage selon une norme initialement proposée par Dell : nous comparons la quantité de matières recyclées une année donnée à la masse totale de produits vendus sept ans plus tôt. En 2007, nous avons atteint un taux de recyclage de 18,4 %, ce qui dépasse largement notre objectif, fixé à l’origine à 13 %. Nous visions à atteindre la marque de 28 % en 2010, mais nous allons déjà franchir ce cap en 2008, soit deux ans plus tôt que prévu.

Apple offre maintenant des programmes de reprise dans 95 % des pays dans lesquels ses produits sont vendus. Vous trouverez davantage d’information sur nos progrès en matière de recyclage ici.

Empreinte écologique

L’année dernière, au moment de calculer le véritable impact environnemental de notre société, j’avais promis une mise à jour concernant les émissions de dioxyde de carbone de nos produits. La plupart des entreprises se concentrent sur les émissions générées par leurs bureaux et, quelques fois, par leurs usines de production. Mais nous avons découvert que cela ne représentait qu’une infime fraction – moins de 5 % – des gaz à effets de serre émis par les appareils électroniques de consommation.

Nous avons alors décidé de mesurer les émissions produites à chacune des étapes du cycle de vie de nos produits, de la production au recyclage, en passant par le transport. À compter d’aujourd’hui, pour chaque nouveau produit mis sur le marché, Apple divulguera ces renseignements afin d’aider ses clients à saisir l’ampleur des progrès réalisés.

Les nouvelles Fiches d’impact environnemental, accessibles ici, offrent une description détaillée de la consommation d’énergie de chaque produit, des matériaux utilisés lors de sa fabrication, de son emballage et, bien sûr, de ses émissions de gaz à effet de serre. Aucune autre entreprise de notre industrie n’offre une information aussi détaillée sur ses produits.

Bien entendu, nous travaillons constamment à réduire les émissions liées à nos produits. Cela comprend des modifications en ce qui a trait à la taille et à la consommation d’énergie. Par exemple, l’iMac de 20 pouces consomme environ la même quantité d’électricité qu’une ampoule de maison lorsqu’il est allumé – tout juste 67 watts. Cela dépasse même les objectifs que nos concurrents se sont promis d’atteindre d’ici deux ans.

Nous avons décidé d’aborder cette question de façon globale, car nous croyons qu’il s’agit de la meilleure façon d’aider nos clients à faire un choix éclairé en ce qui concerne leur propre empreinte écologique. Je vous encourage tous à consulter ces nouveaux rapports.

Steve Jobs