Dr Dan Diamond

« iPhone me donne accès à des renseignements médicaux directement sur les lieux d’intervention. Je peux ainsi prodiguer de meilleurs soins à mes patients. »

Dr Dan Diamond

iPhone au service de la santé.

Dan Diamond est médecin de famille depuis plus de 20 ans. Mais dans un domaine aussi vaste que la médecine et face aux progrès constants des connaissances médicales, impossible pour lui de tout savoir. C’est là qu’iPhone entre en scène.

Grâce à une application du nom d’Epocrates, le Dr Diamond est en mesure de consulter des ouvrages médicaux pointus depuis la salle d’examen. Il peut se renseigner sur les maladies et les médicaments, leurs interactions et leurs effets secondaires, leur prix, et même savoir si tel ou tel médication est couverte par l’assurance du patient.

« Si quelqu’un se plaint de nausées durant une visite et que je veux vérifier s’il s’agit d’un effet secondaire de l’un de ses médicaments, il me suffit de faire la recherche appropriée à partir de mon iPhone », indique Dan Diamond. « Pouvoir faire ces recherches depuis la salle d’examen est une excellente chose; c’est un moyen d’améliorer les soins offerts aux patients. »

L’application Epocrates permet aussi au Dr Diamond de s’informer des tests en laboratoire. « La semaine passée, l’un de mes patients a reçu des résultats de laboratoire anormalement élevés », indique-t-il. « J’ai donc sorti mon iPhone et lancé une recherche sur la phosphatase alcaline. J’ai obtenu une liste de toutes les causes potentielles d’un résultat aussi élevé. » Une autre patiente a demandé au Dr Diamond si les graves problèmes de santé de son mari étaient génétiques (et donc transmissibles par hérédité à son fils), ce que le médecin a pu vérifier.

Parfois, après avoir consulté le dossier d’un patient, Dan Diamond procède à une brève vérification sur Epocrates avant d’entrer dans la salle d’examen. « Il peut s’agir d’une personne atteinte de sphérocytose héréditaire (un problème sanguin), une maladie que je n’ai pas vue depuis un certain temps. Et je veux me rafraîchir la mémoire : quels sont ses antécédents? Quels laboratoires devraient faire les analyses de ce patient? En 30 secondes, j’ai accès à tous ces renseignements sur mon iPhone. Et quand j’entre dans la salle, je peux les transmettre au patient. »

Leçons d’anatomie

En salle d’examen, le Dr Diamond consulte également l’application Anatomy, qui lui donne accès à des centaines de planches anatomiques dessinées par Frank Netter, un illustrateur médical bien connu. « C’est utile quand j’ai besoin d’expliquer à un patient qui souffre d’une lésion au genou ce qu’est le ménisque », avance le médecin. « Je peux faire apparaître les images à l’écran rapidement et montrer le ménisque au patient en lui disant “voilà, c’est là que se trouve votre problème. Et voici comment nous allons procéder”. » La rapidité et la facilité d’accès sont des caractéristiques particulièrement importantes pour le Dr Diamond, qui reçoit entre 25 et 30 patients par jour.

iPhone l’a aussi aidé à communiquer avec ses plus jeunes patients. « Les enfants veulent savoir comment fonctionnent les choses; les planches anatomiques sont donc pratiques », mentionne-t-il.

Il se sert aussi de YouTube pour transmettre un message capital aux adolescents : l’importance du port de la ceinture de sécurité. « J’ai mis une vidéo de YouTube en signet sur mon iPhone, que je montre aux adolescents qui ne veulent pas porter la ceinture. Elle montre un homme qui n’a pas bouclé sa ceinture de sécurité; il s’endort au volant, a un accident, et il est projeté à travers la lunette arrière du véhicule. La vidéo dure 30 secondes, mais elle change le comportement de ces adolescents pour la vie. »

Dan Diamond se sert aussi d’iPhone pour son information personnelle. Grâce à une application du nom d’Instapaper, qui enregistre le contenu de sites Web et des articles qu’il pourra lire ultérieurement, il se tient à jour sur l’actualité médicale et d’autres sujets d’intérêt. « C’est vraiment pratique, parce que je peux tomber sur quelque chose que je trouve intéressant, mais que je n’ai pas le temps de lire sur le moment. Avec Instapaper, je peux le faire plus tard, sur mon iPhone. »

iPhone à la maison

Dr Diamond utilise son iPhone toute la journée, du réveil jusqu’à bien après sa dernière consultation. Et il l’emporte aussi la fin de semaine. « Je me réveille quand l’alarme sonne, puis je regarde les prévisions météo du jour », raconte-t-il. « Au petit-déjeuner, je lis AP Mobile News et je consulte l’annuaire des marées pour voir si c’est un bon jour pour aller faire de l’aviron. » Sur l’eau, iPhone permet à Dan Diamond de faire le suivi de ses entraînements. « J’ai même une application nommée SpeedCoach, qui mesure la vitesse du bateau et le nombre de coups d’aviron – sans équipement externe, simplement grâce à la technologie intégrée à iPhone. »

L’entreprise en bref

iPhone au-delà de la clinique

En plus de pratiquer la médecine, le Dr Diamond œuvre comme consultant et conférencier en s’inspirant des leçons tirées du passage de l’ouragan Katrina pour motiver les employés dans leur travail. iPhone l’aide à faire fonctionner son entreprise, PowerDyme. « J’ai une application nommée Daylite sur mon MacBook et mon iPhone. Elle synchronise mon calendrier, mes contacts, mes projets et mes tâches. Elle me permet de créer un pipeline pour chacun de mes engagements comme conférencier et de faire le suivi de l’ensemble du processus, des réservations à l’envoi des notes de frais en passant par les voyages. »