Service de police de Redlands

« iPhone fait maintenant partie de l’équipement réglementaire de mes policiers.
Il les aide à faire leur travail et à assurer la sécurité de la collectivité. »

Jim Bueermann, chef de police, service de police de Redlands

iPhone et iPad font régner la paix et l’ordre.

Lorsque les policiers de Redlands, en Californie, partent en patrouille, ils sont pourvus de tout l’équipement essentiel. Cela comprend un iPad et un iPhone.

« Un iPhone est bien en évidence à la ceinture de chaque officier », indique Jim Bueermann, chef de police de la ville de Redlands. « Il fait partie de leur univers communicationnel lorsqu’ils sont dans la communauté, là où les gens ont besoin de les voir. Il est aussi essentiel que leur radio ou toute autre pièce d’équipement critique à leur ceinture. »

iPad et iPhone aident les policiers à veiller à la sûreté de cette florissante collectivité de 70 000 personnes, anciennement un important centre de chemins de fer et de culture des agrumes, à 100 kilomètres à l’est de Los Angeles. « Nous tentons de circonscrire les problèmes avant qu’ils ne conduisent à des crimes et à du grabuge », explique Bueermann. « Nous utilisons une variété de mécanismes, recherche, partenariats au sein de la collectivité, technologie, pour améliorer le rendement et l’efficacité de nos façons de faire, et de toujours mieux répondre aux besoins des citoyens que nous servons chaque jour. »

Protéger, servir, partager

Le service de police de Redlands utilise iPad et iPhone comme un outil multimédia bidirectionnel qui leur permet de garder un œil sur les gens, les lieux et les situations qui doivent être gardés à l’œil.

« iPhone et iPad aident réellement le service de police de Redlands à améliorer la sûreté de la collectivité », confie le lieutenant Chris Catren. « Je pense qu’iPad a tout le potentiel et les qualités pour être adopté à grande échelle par les forces de l’ordre, soit légèreté, convivialité et démarrage instantané. C’est comme si iPad avait été conçu expressément pour les services de police. »

Grâce à son écran large et clair, iPad permet aux dirigeants, aux détectives et aux policiers de consulter cartes et photos jusqu’aux moindres détails, tandis que son clavier à l’écran leur permet de prendre de notes n’importe où. « iPad est devenu le centre de mon univers communicationnel », mentionne Bueermann. « Il a remplacé le vieux bloc-notes que je transportais toujours avec moi. Tout ce que j’ai à faire, je le fais maintenant sur iPad. »

iPad aide aussi à briser la glace entre les policiers et le public, ajoute Bueermann : « Lorsque j’ai mon iPad, même si je suis en uniforme, les gens m’approchent souvent pour me poser des questions. Il ouvre un dialogue sur la façon dont le service de police utilise la technologie. Il permet de transcender le badge et l’uniforme, et abat la barrière qui sépare les policiers des gens qu’ils servent. »

À l’affût et à l’écoute grâce à iPad et iPhone

À pied, à vélo, en voiture ou sur un Segway au centre-ville, les policiers de Redlands utilisent iPhone et iPad pour consulter, envoyer et recevoir les données dont ils ont besoin pour prévenir les problèmes potentiels. « Cela leur permet de consulter des cartes par satellite, d’accéder à Internet, d’envoyer des courriels et de prendre des photos des victimes ou des suspects potentiels », indique Bueermann.

« Avoir ces renseignements au bout des doigts et pouvoir les partager sur-le-champ avec les autres policiers sur le terrain est un avantage précieux », confirme Catren. « Nous pouvons citer plusieurs cas où des policiers ont pu identifier rapidement des malfaiteurs ou transférer une vidéo ayant conduit à la capture de suspects. »

Pour la détective Leslie Martinez, iPhone et iPad sont des outils précieux qui l’aident à résoudre des vols. « iPhone a changé ma façon de travailler », explique-t-elle. « Je communique bien plus avec les victimes, par exemple par courriel ou messagerie, pour échanger de l’information. Plutôt que de prendre rendez-vous avec quelqu’un, je peux lui envoyer une photo et dire "Cela ressemble au bijou dont vous parliez. Pourriez-vous y jeter un coup d’œil et confirmer si c’est le cas ou non?" »

Elle utilise aussi son iPhone pour l’aider à résoudre des cas plus complexes. « Une fois, nous avons trouvé un entrepôt plein du plancher au plafond de marchandise volée dans différents magasins », se souvient-elle. À l’aide de l’app RedLaser sur iPhone, Martinez a balayé les codes à barres pour trouver les magasins d’où les produits pouvaient provenir, simplifiant ainsi grandement un casse-tête autrement quasi insoluble.

Des apps qui font le bien

La police de Redlands utilise plusieurs apps conçues pour les forces policières sur iPad et iPhone, comme Field Contact, une app qui aide à recueillir les données sur le terrain, et des éditions du Code pénal et du Code de la route de Californie dans lesquels ils peuvent faire des recherches.

Mais plusieurs des apps qu’ils utilisent ne sont pas conçues spécifiquement pour les forces de l’ordre, mentionne Bueermann. « Parfois, les applications qu’utilisent une entreprise ou le reste de la société desservent aussi très bien nos besoins. »

Par exemple, Bueermann et son personnel utilisent Keynote, qui leur permet de montrer des présentations professionnelles sur iPad, et Office2 HD sur iPad pour créer et modifier des documents en format Word et Excel de Microsoft. « Cette app, combinée au format d’iPad, a été d’une aide précieuse, parce que le format se prête bien à l’écriture de rapports », indique Catren. « Plutôt que de devoir revenir au bureau, les agents peuvent faire le travail directement sur les lieux, là où les crimes surviennent. Ils peuvent ainsi passer plus de temps en patrouille et dans la collectivité. »

Les nouveaux gardiens de l’ordre

Le déploiement d’iPhone et d’iPad au sein des forces de police de Redlands s’est fait « en toute simplicité », relate Bueermann. « Nous n’avons connu aucun problème, et aucune préoccupation liée à la sûreté des données et des méthodes d’accès. »

Les appareils sont en outre tellement conviviaux, nous n’avons même pas eu de formation à donner, mentionne Catren. « Lorsque nous remettons des iPhone et des iPad aux policiers, personne n’a jamais répondu "Je ne comprends pas comment ça fonctionne."Leur fonctionnement est tellement intuitif, grâce à l’écran Multi-Touch et à la fonction de zoom avant et arrière.iPad fonctionne, tout simplement.iPhone fonctionne, tout simplement. C’est là la première fonction de tout appareil mobile. »

Grâce à iPhone, iPad et les innombrables apps permettant de presque tout faire, les policiers de Redlands sont mieux équipés pour recueillir et décoder des données sur le terrain, et trouver des liens et des patrons pour aider à assurer la sûreté de la ville.

« iPad et iPhone sont les deux technologies les plus économiques dans lesquelles nous pouvions investir pour obtenir des résultats assurés », témoigne Bueermann. « iPad me permet de mieux faire mon travail. Je suis sans contredit un meilleur chef de police, et je suis plus créatif dans la façon dont nous devrions fournir nos services à la collectivité. J’aimerais dire aux autres chefs de police qu’ils sont fous de ne pas utiliser cet outil. »

« Je ne peux pas m’imaginer venir au travail sans mon iPhone », acquiesce Martinez. « Je l’ai toujours avec moi. Il est toujours à portée de main. Et je suis toujours au fait des derniers événements. iPhone est à mon avis la technologie la plus novatrice à l’intention des forces de l’ordre. »

L’entreprise en bref

  • Située à Redlands, en Californie
  • Fondée en 1888
  • 98 policiers assermentés et 100 employés civils
  • http://www.cityofredlands.org/police
  • Les policiers patrouillent dans le centre-ville de Redlands avec des Segway.

« Je ne peux pas m’imaginer venir au travail sans mon iPhone. Je l’ai toujours avec moi. Il est toujours à portée de main. Et je suis toujours au fait des derniers événements. »

Leslie Martinez, détective, service de police de Redlands


« Je pense qu’iPad a tout le potentiel et les qualités pour être adopté à grande échelle par les forces de l’ordre, soit légèreté, convivialité et démarrage instantané. »

Chris Catren, lieutenant, service de police de Redlands