« Logic nous a servi d'outil de production pour chaque pièce de l'album, de début à la fin. »

The Killers : Séances virtuelles

Ils ont donc inclus aux pièces de l’album quelques créations spontanées : des solos de guitare que Dave Keuning avait joués pour le plaisir pendant les répétitions et que Vannucci avait enregistrés dans Logic, des voix en chœur sur la pièce « Human » enregistrées dans le vieux studio de Price à Londres après un souper entre amis et des solos de batterie sur « Good Night, Travel Well » joués par Vannucci lors de séances de pratique. Ces idées et ces moments sont empreints d’une certaine magie, dit Price, et c'est pourquoi ils ont pris soin de ne pas les modifier avec des enregistrements superflus.

Le temps a été un aspect important de la création et le groupe s’est mis d’accord sur le délai à respecter pour chacune des séances d’enregistrement. « L’avantage de procéder ainsi, c’est que tout le monde doit être au sommet de sa forme, prendre la parole au bon moment et apporter sa contribution », affirme Price. « Cette façon de faire favorise l’esprit d’équipe. Nous ne restons pas assis pendant des jours à travailler sur un élément en particulier. Tout le monde doit mettre la main à la pâte. »

Après six semaines, le groupe avait enregistré 19 des 40 idées de chansons et en avait choisi 10 pour constituer l’album, et quelques autres supplémentaires. Les membres ont ensuite passé trois semaines à Londres pour apporter la touche finale à l’album, que Price a entièrement produit dans Logic. « Logic nous a servi d’outil de production pour chaque pièce de l’album, du début à la fin », dit-il.

Progression logique

Vannucci, qui utilise Logic depuis presque un an, dit qu’il est impressionné par la vitesse à laquelle il progresse. « Au début, comme beaucoup de gens, nous nous servions de Logic un peu comme un enregistreur numérique à quatre pistes, dit-il. Mais une fois que vous comprenez vraiment le logiciel, il devient un outil de création extrêmement utile pour générer des sons, faire du mixage et tout le reste. »

Vannucci et les autres membres du groupe ont découvert toutes les possibilités de Logic en regardant Price l’utiliser en studio. « Je considère Logic de la même façon qu’un instrument », affirme Price. Ce que je veux dire par là, c’est que l’utilisation des fonctionnalités comme l’automatisation vous permet de créer de la même façon dont un musicien crée des nuances dans sa musique. Vous commencez en fait à penser à l’espace qu’occupe l’instrument sur lequel vous mettez l’accent dans le mixage et de quelle manière vous pouvez le modifier et le faire évoluer du début à la fin de la piste. C’est à ce moment-là que des choses intéressantes commencent à se produire. »

À l’avant et au centre

Récemment, Vannucci s’est mis à utiliser MainStage pour essayer de reproduire dans les spectacles de The Killers certains sons intéressants obtenus en studio pendant les séances d’enregistrement de Day & Age. « Vers la fin de l’enregistrement de l’album, j’ai un peu paniqué à l’idée que je ne pourrais pas obtenir ces sons en spectacle sans utiliser les préréglages et la superposition de couches sonores », dit-il. Mais j’ai appris que tout ce qu’il faut faire c’est d’appliquer ces réglages dans MainStage, et voilà le travail. »

The Killers utilise maintenant MainStage en spectacle pour ses nouvelles chansons telles que « Human » et « Spaceman ». Et Vannucci compte aller bien plus loin. « Pour les concerts, MainStage est extrêmement utile et il loin de se limiter aux sons de claviers. Je peux connecter certains microphones de la batterie avec MainStage et utiliser différents compresseurs intégrés à Logic pour modifier le son de la batterie. »

Travaux routiers

Le groupe revit un peu l’expérience de l’album Day & Age en utilisant Logic pour briser une autre barrière géographique : la route. En effet, Vannucci transporte un studio d’enregistrement portable qui comprend Logic Studio et le système Symphony Mobile d’Apogee. Le groupe peut ainsi continuer à travailler, même sur la route.

The Killers
Le producteur Stuart Price en compagnie de Brandon Flowers. Photographie : Torey Mundkowsky.

« Nous voulons enregistrer un album de reprises tout en étant sur la route », dit-il. « Habituellement, lorsque nous voyageons, nous avons une petite à l’arrière-scène pièce dédiée à l’improvisation musicale, alors j’ai eu l’idée de mettre des microphones un peu partout, de jongler avec quelques idées et d’enregistrer. Nous travaillons avec Logic sur ce matériel à l’hôtel, après le spectacle, ou pendant nos journées de repos. Il nous arrive aussi de travailler dans l’avion ou ailleurs pour le mixage, l’édition ou d’autres tâches du genre. J’aime pouvoir profiter d’un studio d’enregistrement mobile complet. »

Pour Vannucci, c’est tout naturellement la prochaine étape pour The Killers. « Nous exigeons beaucoup de nous-mêmes et nous essayons toujours de nous améliorer. En tant que groupe, nous ne serons jamais à l’aise en restant au même endroit. Je ne crois pas que nous irons jusqu’à réaliser un album métal ou country, mais je pense que nous sommes destinés à faire de la musique toujours plus intéressante et de meilleures chansons étant donné la personnalité des quatre membres du groupe. »