Remote Desktop 3
Installation de logiciels de pointe

Simplifiez votre liste de tâches « à faire » grâce à Remote Desktop 3. Qu'il s'agisse de vous assurer que vos clients Mac exploitent la dernière version de Mac OS X ou de coordonner une mise à jour logicielle à grande échelle, quelques clics suffisent.

Installation de logiciels

Remote Desktop 3 vous permet d'installer des logiciels et des applications, et d'effectuer des mises à jour sur un nombre illimité de Mac de votre réseau – tout cela simultanément. Le seul ordinateur que vous ayez à manipuler est le vôtre.

Remote Desktop 3 vous donne la liberté de planifier des tâches sans interrompre les usagers et sans qu'aucune interaction ne soit nécessaire. Il vous suffit de lancer le processus et l'application s'occupe du reste, y compris de redémarrer les systèmes si nécessaire. À l'aide d'outils Apple ou de tierce partie, vous pouvez créer des logiciels d'installation personnalisés que Remote Desktop copiera et installera sur vos systèmes distants. Vous pouvez même programmer des installations successives pour une série de logiciels : plus besoin d'attendre!

Autoinstallation

Si votre réseau comprend plusieurs ordinateurs portables fréquemment utilisés en dehors du bureau, pas de problème. Avec la nouvelle fonction Autoinstallation, vous pouvez transférer des logiciels vers des systèmes hors ligne. Lorsqu'ils se connectent à nouveau au réseau, les logiciels sont automatiquement copiés et installés.

PowerCopy

Dans Remote Desktop 3, la fonction de copie de fichiers est assurée par un nouveau moteur qui prend en charge les fichiers 64 bits. De plus, PowerCopy vous permet de fixer l'utilisation de la bande passante pour une tâche donnée. Cette fonction vous permet aussi de définir l'appartenance de l'usager et du groupe et les permissions de fichiers sur l'ordinateur distant. Il est même possible de chiffrer le flux de données. Enfin, si PowerCopy trouve un doublon de fichier dans le système, il vous alerte et vous propose plusieurs options.

  1. Essais réalisés par Apple en décembre 2005 sur une préversion de Remote Desktop. Les machines cibles comprenaient 50 Power Mac à deux processeurs PowerPC G5 cadencés à 2,5 GHz avec 2 Go de mémoire vive et fonctionnant sous Mac OS X version 10.4.3.