Reddition de comptes

L’essentiel, ce n’est pas de fixer des normes élevées, mais de veiller sans relâche à ce qu’elles soient respectées.

Un inspecteur d’Apple visite une usine à Suzhou, en Chine, en compagnie d’inspecteurs locaux indépendants.

Le Code de conduite des fournisseurs d’Apple est l’un des plus stricts de l’industrie. Pour surveiller les conditions de travail des employés dans les installations de nos fournisseurs, nous effectuons des audits en personne et scrutons à fond notre chaîne logistique. Bien que les audits fassent partie intégrante de notre travail, ils ne constituent qu’une première étape.

Faits saillants de notre rapport 2015 en matière de reddition de comptes

En 2014, nous avons réalisé 633 audits touchant plus de 1,6 million de travailleurs.

En 2014, nous avons inspecté des fournisseurs dans 19 pays.

En 2014, nous avons communiqué par téléphone avec 30 000 travailleurs afin de nous assurer que leurs droits étaient respectés.

Une employée d’Apple discute des réglementations affichées avec une équipe d’inspecteurs indépendants dans une usine à Jundiaí, au Brésil.

Travailler sur place avec les fournisseurs.

Pour être en mesure d’apporter des changements significatifs à l’intérieur de notre chaîne logistique, il est essentiel que nous comprenions ce qui se passe dans les installations de nos fournisseurs. Nous ne nous contentons donc pas de réaliser de simples audits depuis nos bureaux à Cupertino. Nous rendons régulièrement visite à nos fournisseurs de partout dans le monde et collaborons avec eux afin de comprendre leur fonctionnement. Et lorsque nous découvrons un problème, nous travaillons ensemble à le résoudre.

Audits d’Apple depuis 2007

39
69
83
97
106
123
173
210
39
83
102
127
188
298
451
633

Survol d’un audit.

Étape 1.

La préparation. Tout d’abord, chaque nouvelle usine doit respecter notre code ainsi que nos normes et accepter de se soumettre à des audits. Les audits sont priorisés en fonction des risques géographiques, des résultats de précédents audits, des risques associés aux produits et des dépenses prévues, et selon les préoccupations soulevées entre autres par nos équipes internes, nos intervenants externes et les organisations non gouvernementales.

Étape 2.

L’audit sur place. Chaque audit sur place est mené par des inspecteurs d’Apple, en compagnie d’inspecteurs locaux indépendants formés pour pouvoir utiliser le protocole d’audit détaillé d’Apple. Ensemble, ils passent en revue des centaines de registres de paie, interrogent les travailleurs, évaluent en personne les conditions de santé et de sécurité au sein des installations et inspectent les conditions environnementales tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’usine.

Étape 3.

Les mesures correctives. Les fournisseurs doivent remédier à toute infraction. Le fournisseur se doit de soumettre, dans les deux semaines suivant l’audit, un plan indiquant les mesures correctives qu’il s’engage à suivre. Des infractions sévères nuisent à la relation d’affaires entre le fournisseur et Apple, et risquent d’entraîner la résiliation du contrat.

Étape 4.

Le suivi. Une équipe de spécialistes en vérification travaille avec le fournisseur et lui rend visite à des intervalles de 30 à 60 jours afin de l’aider à rectifier le tir. Tout retard de progression est signalé à la haute direction.

Étape 5.

La vérification de la résolution du problème. Nous embauchons un inspecteur indépendant qui se rend à l’usine après une période de 90 jours afin qu’il puisse nous confirmer que le problème a été résolu et que la situation respecte nos normes. Si ce n’est pas le cas, une deuxième vérification est prévue dans les 30 jours.

Qu’arrive-t-il après la rencontre prévue dans le cadre de l’audit?

Apple inspecte en personne l’usine, en examine les documents et interroge ses travailleurs dans leur langue d’origine, sans que leurs chefs soient présents. Nous fournissons aux travailleurs un numéro de téléphone pour leur permettre de joindre notre équipe de façon sécuritaire et confidentielle, et ainsi nous fournir davantage de renseignements sur l’usine et porter à notre attention tout comportement qui peut leur sembler contraire à l’éthique. Nous encourageons les travailleurs à nous faire part de toutes représailles et faisons le suivi auprès des fournisseurs au sujet de chaque problème signalé. Nos partenaires indépendants en font autant. En effet, ils ont fait plus de 30 000 appels en 2014 dans le but de s’assurer que les travailleurs n’ont subi aucune conséquence négative après avoir parlé.