Toute entreprise doit rendre des comptes. C’est une obligation pour nos fournisseurs, comme pour nous.

ouvrir
fermer

Un vérificateur inspecte les documents de sécurité et les permis d’une usine de Shenzhen, en Chine.

En appliquant rigoureusement notre Code de conduite des fournisseurs, nous nous assurons que tous respectent les principes et les valeurs que nous avons à cœur. Nous travaillons avec des spécialistes de nombreux domaines, tels que les droits de l’homme et l’environnement, afin d’effectuer des audits ciblés et exhaustifs à tous les niveaux de notre chaîne logistique. Lorsque nous découvrons des problèmes, nous aidons nos fournisseurs à les résoudre

Faits saillants de notre rapport 2014

Nous avons réalisé 451 audits à tous les niveaux de notre chaîne logistique, soit 51 pour cent de plus que les 298 audits effectués en 2012.

Nous avons examiné des installations de fournisseurs où près de 1,5 million de travailleurs fabriquent des produits Apple.

Nous avons publié pour la première fois plus de 100 pages énumérant de manière exhaustive les exigences liées à nos normes en matière de responsabilité des fournisseurs.

Voir tous les faits saillants de 2014

Responsabiliser chaque maillon de la chaîne.

La portée et l’ampleur de notre programme de responsabilisation se mesurent entre autres par les moyens que nous prenons pour superviser les nombreux fournisseurs chargés de fabriquer les modules de l’appareil photo d’iPhone 5s. De la fabrication des plus petites pièces jusqu’à l’assemblage final, chaque fournisseur qui participe à la production se doit de respecter notre Code de conduite.

Renforcer le Code de conduite des fournisseurs et les normes en matière de responsabilité des fournisseurs Apple.

Depuis toujours, Apple impose à ses fournisseurs l’un des codes de conduite les plus stricts de l’industrie de l’électronique. Malgré tout, chaque année nous plaçons la barre encore un peu plus haut. Ces exigences expriment nos attentes en ce qui concerne le degré de responsabilité des chaînes logistiques mondiales.

Pour la toute première fois, nous publions publiquement la version à jour de nos Normes en matière de responsabilité des fournisseurs (format PDF, en anglais seulement), soit plus de 100 pages énumérant les exigences précises auxquelles nos fournisseurs doivent se conformer. Notre Code de conduite de haut niveau (format PDF, en anglais seulement) est accessible depuis 2005, mais nous avons cru important de donner aux différents intervenants un accès complet aux renseignements qu’il contient. Nos normes détaillent les exigences précises que nos fournisseurs doivent respecter dans 20 domaines clés liés aux droits de l’homme et du travail, à la santé et la sécurité, à l’environnement, aux systèmes de gestion et à l’éthique. Nous avons aussi ajouté des exigences concernant les travailleurs étudiants, les pauses ergonomiques, les limites liées au bruit, la grandeur et l’occupation des dortoirs, la préparation aux situations d’urgence, l’approvisionnement responsable en minéraux, les questions environnementales et bien plus.

En 2013, nous avons déployé notre nouveau code et nos nouvelles normes chez nos fournisseurs, en leur offrant des conseils sur les meilleures façons de les mettre en œuvre. Le code et les normes révisés sont entrés en vigueur au mois de janvier 2014 et tous les futurs audits se fonderont sur ces nouvelles lignes de conduite. Afin de nous assurer que nos fournisseurs respectent notre code, nous appliquons un programme de surveillance rigoureux qui comprend des audits effectués par Apple dans les usines, des plans de mesures correctives et la confirmation que ceux-ci ont été mis en œuvre.

Nous y incorporons des normes et des cadres de travail mis au point par les organisations suivantes :

Organisation internationale du Travail, Organisation des Nations Unies, Electronic Industry Citizenship Coalition, Fair Labor Association
ouvrir
fermer

Des vérificateurs discutent d’un audit réalisé dans une usine de Suzhou, en Chine.

Déroulement des audits d’Apple.

Un inspecteur d’Apple supervise tous les audits sur place en compagnie d’inspecteurs locaux indépendants qui sont des experts dans leur domaine. Chaque spécialiste est formé pour pouvoir utiliser le protocole d’audit détaillé d’Apple. Dans chacune des installations inspectées, l’équipe examine les lieux, interroge les travailleurs et les gestionnaires, et évalue le fournisseur en fonction de plus de 100 critères qui correspondent à chacune des catégories du Code de conduite des fournisseurs. Nous pouvons aussi demander à un fournisseur de nous montrer, sans avertissement, des parties d’une usine qui ne devaient pas être inspectées au départ. Les données que nous recueillons ainsi nous permettent non seulement de vérifier la conformité et le progrès à long terme, mais aussi de créer de nouveaux programmes adaptés aux besoins changeants de nos fournisseurs et de leurs employés.

En plus des audits réalisés régulièrement chez nos fournisseurs, nous effectuons chaque année un certain nombre d’audits-surprises. Lors de ceux-ci, notre équipe visite un fournisseur sans préavis et insiste pour visiter l’installation et rencontrer les employés dans l’heure qui suit. Nous avons réalisé 31 audits-surprises en 2013.

Un vérificateur en action

Un inspecteur rencontre la direction pour passer en revue l’ordre du jour.
Des vérificateurs inspectent les documents et les dossiers dans une usine de galvanoplastie de Suzhou, en Chine.
Une équipe de dirigeants de Shanghai, en Chine, écoute les résultats d’un audit de trois jours réalisé dans leur usine.
ouvrir
fermer

Un superviseur fait visiter à des vérificateurs une usine d’assemblage final à Jundiaí, près de São Paulo, au Brésil. Toutes les usines d’assemblage final sont inspectées annuellement.

Des audits partout dans le monde.

Depuis nos premières vérifications en 2006, nous avons réalisé des audits dans davantage de pays et auprès d’un plus grand nombre de catégories de fournisseur. Et nous avons augmenté la quantité d’audits réalisés chaque année, élargissant la portée du processus bien au-delà de nos 18 usines d’assemblage final. Nous avons mené des audits dans 16 pays, et en 2013, nos 451 audits ont touché près de 1,5 million de travailleurs. Nous inspectons nos usines d’assemblage final une fois par année et nous examinons d’autres installations en fonction de certains facteurs de risque, comme les spécificités locales et géographiques, les résultats de précédents audits et la nature du travail effectué par l’usine. Nous inspectons également certaines installations non productives, comme des centres d’appels et des entrepôts. De plus, nous effectuons des audits spécialisés axés sur des domaines comme l’environnement et la sécurité.

Certaines des usines qui se trouvent loin dans la chaîne logistique n’ont jamais fait l’objet d’un audit, que ce soit de la part d’Apple ou d’un de leurs pairs dans l’industrie. Il n’est donc pas rare que nos audits leur donnent pour la première fois l’occasion d’évaluer leur rendement par rapport aux normes sociales et environnementales. En plus d’améliorer les conditions de travail chez ces fournisseurs, nos conseils ont un impact sur l’ensemble de l’industrie, puisque bon nombre de nos concurrents ont recours à ces mêmes entreprises.

451

audits ont été réalisés en 2013, touchant 1,5 million de travailleurs.

Audits d’Apple depuis 2007

  • Audits de suivi
  • Premiers audits
  • 69
  • 83
  • 97
  • 106
  • 123
  • 173
  • 39
  • 83
  • 102
  • 127
  • 188
  • 298
  • 451

Infractions majeures et mesures correctives.

Apple considère les infractions aux règles fondamentales comme les violations les plus sérieuses. Ces infractions comprennent la violence physique, l’embauche de travailleurs mineurs, le travail forcé ou non rémunéré, la falsification de renseignements ou l’entrave à la vérification, la formation d’employés en vue d’un audit et les menaces de représailles faites à ceux qui y participent, la corruption, la pollution et les nuisances environnementales graves ainsi que toute autre infraction mettant en danger la vie et la sécurité des travailleurs. Toute activité qui enfreint les règles fondamentales doit être interrompue et corrigée sur-le-champ. Nous préférons trouver des solutions aux problèmes plutôt que de simplement cesser de travailler avec un fournisseur, étant donné qu’en l’absence d’un encadrement approprié, les comportements abusifs risquent simplement de continuer. Toutefois, si une infraction est particulièrement grave ou si nous voyons que le fournisseur n’a nullement l’intention de changer ses procédés, nous mettons immédiatement fin à notre collaboration et dénonçons son comportement auprès des autorités concernées. Et tout fournisseur ayant commis une infraction aux règles fondamentales est placé en probation jusqu’à ce qu’une vérification de suivi soit effectuée (en général, un an après le premier audit), et ne peut prendre part à aucun projet jusqu’à ce que le problème soit entièrement réglé et que la période de probation ait pris fin.

ouvrir
fermer

Des vérificatrices inspectent les registres de paie dans une usine de Suzhou, en Chine.

Intégrer des principes de responsabilité dans notre industrie.

Les données émanant des audits ne servent pas uniquement à appliquer des mesures correctives après coup. Nous mettons aussi ces renseignements à profit dans nos processus de lancement de produit. En 2013, nous avons mis en œuvre un programme pilote pour analyser 138 fournisseurs pressentis pour la fabrication de nos nouveaux produits. Nous avons évalué leurs activités sur le plan de l’environnement, de la santé, de la sécurité et des droits de l’homme et des travailleurs. Nous nous sommes ensuite servis de cette analyse pour prendre nos décisions liées à l’approvisionnement.

Ce programme nous permet aussi d’anticiper les problèmes et de les résoudre avant qu’ils ne surviennent. Les fournisseurs peuvent ainsi mieux se préparer en vue des lancements, notamment en obtenant les permis appropriés, en passant en revue les plans de préparation aux situations d’urgence et en mettant à jour leurs politiques sur les horaires de travail et les travailleurs étudiants. En 2014 et dans les années à venir, nous allons intégrer ce programme à d’autres couches de l’entreprise.

138

fournisseurs ont fait l’objet d’un contrôle pour les nouveaux produits.