Apple et l’environnement

Le point sur la situation écologique d'Apple en 2008

Au cours des dernières années, Apple a fait de sérieux efforts pour offrir plus de transparence sur sa politique en faveur de l'environnement ainsi que pour rendre son activité toujours plus responsable. J'aimerais profiter de cette mise à jour pour vous tenir au courant de nos récents progrès et vous présenter un système révolutionnaire de reporting qui, selon nous, reste sans équivalent dans notre secteur d'activité.

Élimination des substances chimiques toxiques

L'année dernière, nous avions annoncé l'objectif inédit d'éliminer le polychlorure de vinyle (PVC) et les retardateurs de flamme bromés (RFB) de nos produits d'ici à la fin 2008. Nous nous étions également engagés à supprimer le mercure de nos écrans et l'arsenic du verre utilisé dans nos écrans alors que nous passions à la technologie plus efficace des diodes électroluminescentes (LED).

Le défi le plus difficile à relever a été d'éliminer le PVC et les RFB, alors que bien d'autres sociétés se contentent d'en promettre la suppression progressive sur certaines pièces telles que les boîtiers ou les plaquettes de circuits imprimés. Pour marquer plus encore notre différence, nous avons supprimé de toute notre gamme de produits non seulement le PVC et les RFB, mais également tous les dérivés de brome et de chlore. Apple a testé et certifié des milliers de composants et de pièces plastiques mécaniques comme étant exempts de brome et de chlore, et nous sommes sur le point d'achever le développement et la certification de cordons d'alimentation sans PVC.

En juin 2007, Apple sortait un nouveau MacBook Pro 15 pouces équipé du premier écran LED de 15,4 pouces du marché à être exempt de mercure. En janvier 2008, nous franchissions une nouvelle étape décisive avec l'introduction du MacBook Air, l'ordinateur portable le plus fin du monde et le premier à être équipé à la fois d'un verre d'écran sans arsenic et d'une technologie de rétroéclairage sans mercure. Plus récemment, nous avons introduit nos premiers iPod et iPhone 3G sans RFB ni PVC, arborant des écrans sans mercure. La nouvelle famille MacBook est exclusivement pourvue d'écrans LED et incarne la poursuite de nos efforts, puisqu'il s'agit de la gamme d'ordinateurs la plus écologique que nous ayons livrée à ce jour.

Je suis fier d'annoncer que tous les nouveaux produits Apple sont bien partis pour atteindre les objectifs annoncés fin 2008.

Recyclage

Les programmes de reprise des produits mis en place par Apple ont connu une croissance spectaculaire depuis notre dernière mise à jour. Nous nous étions alors fixé des objectifs de recyclage parmi les plus drastiques de notre domaine d'activité. En 2007, notre volume de recyclage a augmenté de 57 %, Apple ayant collecté plus de 9 500 tonnes de déchets électroniques.

Vous vous souvenez sans doute que nous mesurons nos performances de recyclage selon une norme proposée à l'origine par Dell : il s'agit de comparer le volume collecté au poids total des produits vendus sept ans auparavant. En 2007, nous avons atteint un taux de recyclage de 18,4 %, qui pulvérisait notre objectif de 13 %. Notre objectif pour 2010 était de 28 % et nous l'avons dépassé dès 2008, soit deux ans en avance.

Apple offre désormais des options de reprise à ses clients dans 95 % des pays où sont commercialisés ses produits. Vous en saurez plus sur nos progrès en matière de recyclage en cliquant ici.

Empreinte carbone

L'année dernière, j'avais promis un point sur l'empreinte carbone de nos produits, au moment où nous commencions à évaluer le véritable impact environnemental d'Apple. La plupart des entreprises se basent sur les émissions produites par leurs bureaux ou éventuellement leurs usines. Or nous avons constaté que cette mesure ne représentait qu'une faible proportion (moins de 5 %) des émissions de gaz à effet de serre associées à l'électronique grand public.

Nous avons donc décidé de mesurer les émissions produites à chaque étape du cycle de vie d'un produit, de sa fabrication à son recyclage final, en passant par son transport et son utilisation par les clients. À compter de ce jour, Apple publiera ces informations pour chacun des nouveaux produits que nous introduirons, afin que nos clients constatent les progrès réalisés.

Nos nouveaux rapports sur les caractéristiques environnementales des produits, disponibles via le lien proposé sur cette page, fournissent pour chaque produit une description détaillée de son efficacité énergétique, des matériaux qui le composent, de son emballage et, surtout, des émissions de gaz à effet de serre qui lui sont associées. Aucune autre entreprise de notre secteur ne fournit autant de détails sur des produits individuels.

Bien entendu, nous nous efforçons en permanence de réduire les émissions liées à nos produits, ce qui implique de les rendre plus efficaces tant par la taille que par leur consommation énergétique. Par exemple, l'iMac 20 pouces consomme environ la même quantité d'électricité qu'une ampoule domestique (soit 67 watts) lorsqu'il est allumé. Cette performance dépasse les engagements pris par nos concurrents fabricants de PC pour les deux prochaines années.

Nous adoptons sur cette question une approche produit, parce que nous pensons que c'est la meilleure façon d'aider nos clients à prendre des décisions avisées sur leur propre empreinte carbone et sur les moyens de réduire celle-ci. Je vous invite à consulter ces nouveaux rapports.

Steve Jobs