Carroux Caffee

Un arôme riche de réussite

Chez Carroux Caffee, le plus important c'est d’abord la qualité du produit : le café. L’utilisation de la technologie Apple simplifie la tâche des informaticiens et permet aux employés de consacrer plus de temps aux échanges avec les clients.

« Les solutions intelligentes exercent sur moi un attrait magique. J’entretiens avec Apple une relation fructueuse qui s’est développée au fil des années. »

Ulrich Carroux, fondateur, Carroux Caffee

Le timing est déterminant. Debout devant son torréfacteur, dans son café de Hambourg, Ulrich Carroux attend le signal. L’arôme riche et sombre des grains de café fraîchement grillés emplit peu à peu l’air, donnant un avant-goût de l’espresso de qualité supérieure qui fait la réputation de Carroux dans tout le pays.

Ulrich Carroux est entouré des outils indispensables à son commerce : son torréfacteur, quatre mélanges de café, son MacBook, son iPhone et son iPad. Par exemple, l’iPhone lui sert de minuteur pour la torréfaction et l’iPad fait office de caisse enregistreuse.

« Ce n’est pas une grande boutique, elle ne fait que 40 mètres carrés. Du coup, nous avons cherché un système plus intelligent et plus élégant que la classique caisse enregistreuse », explique-t-il. La solution, c’est l’app Cashy-POS. Il l’a installée sur son iPad qu’il connecte à l’imprimante placée sur le comptoir quand il a besoin de remettre un reçu. « Je peux ainsi me déplacer librement dans le magasin, discuter avec les clients et prendre les commandes. »

Café raffiné, sens du détail

C’est son intérêt pour la production d’une alimentation de qualité qui a amené Ulrich Carroux à la torréfaction. Intérêt qui s’est manifesté pour la première fois alors qu’il était encore à l’université. Cet étudiant en architecture se faisait alors de l’argent de poche en vendant des pizzas qu’il confectionnait lui-même. Ces deux occupations étaient gérées sur un Mac, avec Archicad pour ses études et FileMaker pour les commandes de pizzas. L’efficacité et la fiabilité des technologies Apple se sont révélées inestimables pour le jeune entrepreneur. « J’utilise les produits Apple depuis 1993, confie Ulrich Carroux. Je n’ai jamais vu l’intérêt d’utiliser un PC. »

Aujourd’hui, en tant que fournisseur de certains des plus grands restaurants et traiteurs d’Allemagne, il valorise le contact personnel comme moyen d’entretenir de bonnes relations de travail. En accord avec cette philosophie, les locaux de son petit café situé dans l’un des beaux quartiers résidentiels de Hambourg servent tout à la fois de point de rencontre, de laboratoire et de bureau.

Il rencontre régulièrement ses fournisseurs et clients locaux, qui apprécient la valeur des différents crus de café, tels que le café bio éthiopien Yirgacheffee, commercialisé par la coopérative Oromia, et sont conscients que la réalisation d’un bon espresso dépend tout autant de la qualité des grains de café que d’un mélange réussi. Ulrich Carroux se targue de vérifier lui-même l’origine de la matière première, au lieu d’utiliser un intermédiaire. Il rêve de partir à la rencontre des producteurs de café du Brésil, d'Inde, d'Éthiopie et de Java. « Mais ce n’est pas chose facile avec quatre jeunes enfants », reconnaît-il.

Lorsqu’il ne reçoit pas, Ulrich Carroux est souvent en déplacement, pour rendre visite à ses clients et s’assurer que tout se passe bien. Son MacBook, son iPad et son iPhone sont alors des outils irremplaçables, qui lui permettent d’envoyer immédiatement les commandes au centre d’expéditions de Hanovre, via sa propre base de données en ligne. « Ils me permettent d’accéder à toutes les données clients dont j’ai besoin. C’est rassurant de savoir que les marchandises sont prêtes à être expédiées avant même que j’aie pris congé de mon client », s’enthousiasme-t-il.

Cette base de données en ligne est un outil crucial pour la conduite de l’activité, mais le jeune entrepreneur n’avait pas envisagé d’exploiter son propre serveur. Il comptait utiliser l’hébergement FileMaker. Il a opté pour un fournisseur d’accès Internet du nom de Huynh, basé à Regensburg, qui utilise Mac OS comme plate-forme serveur depuis de nombreuses années. Les coûts mensuels sont faciles à calculer et le fournisseur se charge de la maintenance. Aujourd’hui, Ulrich Carroux étudie la possibilité d’utiliser FileMaker Go pour iPad. Pour lui, ces outils se traduisent par un gain de temps pour la mise en œuvre de nouveaux projets et l’organisation des données.

Il est désormais courant que les cafés offrent un accès Internet à leurs clients, et le café Carroux n’y fait pas exception. Tout en dégustant leur café et leurs croissants, les clients bénéficient d’un accès Internet haut débit sans fil, dont profite également Ulrich Carroux pour ses activités de recherche et développement.

« Si je veux contrôler l’avancement d’une livraison, l’état de mes comptes ou l’évolution de mon chiffre d’affaires, j’ouvre mon iPad et je vérifie. »

Ulrich Carroux, fondateur, Carroux Caffee

Une technologie parfaitement dimensionnée

Par ailleurs, Ulrich Carroux a créé un site en ligne pour la vente aux restaurateurs, afin de permettre à ses clients professionnels de passer leurs commandes de café par le biais d’une interface simple. Il utilise même une app spécialement développée pour les commandes 2click Express. L’agence publicitaire de Hambourg Forst-Gehege fait le lien entre le merchandising de Carroux et le site de vente en ligne, à l’aide du logiciel open source oxid.

C’est Ulrich Carroux qui a choisi cette solution technique, car ses fonctionnalités rivalisent avec celles offertes par des systèmes commerciaux, sans qu’aucun frais de licence ne soit exigé. « L’utilisation de la technologie doit toujours être proportionnelle au coût et à la taille de la société, estime-t-il. Même si je pouvais optimiser chaque processus, il faut que les gens puissent utiliser facilement le système et qu’ils soient satisfaits de leur travail. »

Ulrich Carroux a bien d’autres idées pour faire évoluer son activité (il prévoit d’ouvrir pas moins de 10 magasins et points de vente à Londres, Paris et Zurich), mais pour l’instant, sa priorité est de parvenir à une croissance régulière et sous contrôle. En dehors de son café de Hambourg, il ne propose que deux mélanges de café à la vente : un espresso et un crème. Le second n’a été ajouté qu’en 2008 car « je n’aime pas la vitesse en affaires, avoue-t-il. Je préfère la lenteur et la sécurité. Nous tenons à ce que nos clients soient satisfaits. Pour cela, je dois garantir la qualité de tout ce que je vends. »

Pour mettre en œuvre ces projets, Ulrich Carroux continue à faire confiance à des partenaires créatifs tels que Peter Schmidt, qui, à 74 ans, est une figure éminente du design et du branding en Allemagne. Utilisateur de Mac de longue date, il a réalisé la dernière campagne de conception des produits Carroux. Très naturellement, Ulrich Carroux se rapproche d’autres utilisateurs de Mac comme Christian von der Heide, chargé de la conception des emballages.

C’est ainsi qu’il exploite le logiciel FileMaker pour coordonner son merchandising avec l’un de ses partenaires, un autre torréfacteur du nom de Machwitz, basé à 150 km au sud de Hanovre. Au début, les employés de la société Machwitz ont manifesté un certain scepticisme lorsque Ulrich Carroux a débarqué dans leurs locaux avec un iMac. Jusque-là, ils ne connaissaient que le monde Windows. Bien que FileMaker soit également disponible comme client Windows, Ulrich Carroux tenait à offrir à Machwitz une solution réclamant aussi peu de maintenance que possible. « Notre processus de commande basé sur Mac avait toujours parfaitement fonctionné, explique-t-il, et nous voulions absolument garantir à nos partenaires une même réussite. »

Olaf Lumma de Play Hamburg, le photographe de Carroux, travaille également sur Mac. Leur utilisation conjointe d’un flux de photos partagé iCloud est un atout pour leur collaboration. « Nous gagnons du temps et économisons de l’énergie pour l’échange de fichiers, explique-t-il, et les nouvelles photos sont disponibles tout de suite après la prise de vue. »

Synchronisation via iCloud

Pour que tout fonctionne parfaitement, Ulrich Carroux gère ses contacts à l’aide de l’application Contacts, tandis que la synchronisation avec son compte iCloud garantit que tous ses employés disposent d’informations à jour sur les clients.

Pour les livraisons, le guidage rapide que lui procure son iPhone est extrêmement précieux. Il lui suffit de toucher du doigt l’adresse du client pour ouvrir l’application Plans et localiser sa position, à quelques mètres près. C’est une interface très simple. Et Ulrich Carroux aime ce qui marche simplement.

L’entreprise en bref

Boîte à outils

Matériel :

  • Mac
  • iPad
  • iPhone

Logiciels :

  • Contacts
  • iCloud
  • FileMaker