iPhone en entreprise

D.W. Morgan

« Nous commençons tout juste à entrevoir tout le potentiel de l'iPhone pour notre entreprise. »

Grant Opperman
Président

Révolutionner la chaîne d'approvisionnement.

Lorsqu'une entreprise Fortune 500 appelle, D.W. Morgan entre en action et déploie tout l'arsenal de moyens de transport nécessaires, quels qu'ils soient – camions, avions, navires, trains et même, c'est arrivé !, des traîneaux à chiens – pour acheminer des produits essentiels aux quatre coins de la planète.

Dans ce secteur d'activité, une chose est primordiale : pouvoir localiser les biens à tout moment. Toutefois, avant l'arrivée de l'iPhone, le suivi des livraisons constituait un défi logistique.

« Nous avons toujours fourni l'information au client », explique Grant Opperman, président de D.W. Morgan. « Mais au prix de nombreux appels téléphoniques et de gros efforts individuels. Et entre le moment où le chauffeur signait le reçu de livraison et le moment où il était mis en ligne, il pouvait s'écouler 24 heures. »

David Morgan, fondateur et PDG de l'entreprise, n'était pas satisfait. « Durant des années, nous avons cherché un appareil mobile qui nous permettrait de mettre à jour les renseignements sur les livraisons, de recueillir les signatures et de faire le suivi de chaque colis par GPS », raconte-t-il. « Il y a dix ans, la solution existait, mais elle coûtait des centaines de milliers de dollars. » Et elle ne pouvait pas être personnalisée.

C'est alors qu'est apparu l'iPhone, et une application développée par D.W. Morgan qui allait révolutionner la façon de faire de la société.

Je peux me procurer un iPhone pour 199 $ et en tirer exactement ce que je veux », commente David Morgan. « Je peux voyager dans presque tous les pays, donner un iPhone à mon chauffeur, et il est aussitôt parfaitement opérationnel. »

« Nous offrons à nos clients la possibilité d'éliminer le stress de leur chaîne d'approvisionnement. Tout cela grâce à l'iPhone. »

Une application née en six semaines

Ce petit miracle est le fait de ChainLinq Mobile, une application mise au point en seulement six semaines par le concepteur en chef de D.W. Morgan, Binh Ly.

« Pour moi, c'est de la magie », confesse ce dernier. « Sans aucune expérience du développement d'applications pour iPhone, nous avons lu la documentation et, six semaines plus tard, nous avons livré ce système, qui fait exactement ce que nous avons voulu pendant dix ans. »

Les 30 chauffeurs de D.W. Morgan sont maintenant équipés d'un iPhone muni de l'application ChainLinq Mobile. Lorsqu'ils effectuent leurs livraisons, les chauffeurs utilisent l'application pour consigner les enlèvements et mettre à jour l'état des expéditions. Lorsqu'ils arrivent à destination, ils recueillent une signature à l'écran de l'iPhone. À chaque point, toutes les données d'état (y compris la date et l'heure, ainsi que la localisation GPS horodatée sur une carte Google) sont instantanément mises en ligne sur les serveurs de D.W. Morgan, si bien que les clients peuvent y accéder dans les secondes qui suivent, sur le site Web de l'entreprise.

« Nous transportons des articles essentiels pour certaines des chaînes d'approvisionnement les plus coûteuses et les plus complexes au monde », précise Grant Opperman. « Pour nos clients, l'information est aussi, voire plus importante, que ce qui se trouve dans les boîtes. »

En effet, D.W. Morgan dessert des centres de production qui font appel à la livraison juste-à-temps, ce qui suppose que les produits bruts sont convoyés vers les chaînes de production peu de temps avant d'être transformés. « Si votre chaîne doit démarrer dans 60 ou 90 minutes, vous devez savoir où se trouve exactement le camion », expose-t-il.

L'iPhone a permis à D.W. Morgan d'éviter les suppositions en matière de gestion de la chaîne d'approvisionnement. Et le stress. « Il ne s'agit plus de ce que l'on ne peut pas savoir », commente Grant Opperman. « L'iPhone permet à tout le monde de visualiser la relation client. Et l'interaction avec le client se fait en continu et en temps réel – c'est du jamais vu dans notre industrie. »

« Sans aucune expérience du développement d'applications pour iPhone, nous avons lu la documentation et, six semaines plus tard, nous avons livré ce système, qui fait exactement ce que nous avons voulu pendant dix ans. »

Une longueur d'avance sur les grands

Avec sept bureaux sur quatre continents (et sur un cinquième bientôt), D.W. Morgan est toujours sur la brèche et doit souvent composer avec de nouveaux lieux d'enlèvement et de livraison. Avec un iPhone en main, ce n'est jamais un problème.

« Si un client a besoin de nous demain en République Tchèque, nous pouvons commencer à faire nos livraisons dans les 24 heures, grâce à un iPhone », indique Grant Opperman. « Si nous devons ouvrir un bureau à Guadalajara, nous prenons nos iPhone, sautons dans un avion, et toute l'équipe est opérationnelle en l'espace d'une journée. » Avant l'iPhone, il fallait à D.W. Morgan de deux à six mois pour ouvrir un nouveau bureau.

Sa nouvelle souplesse lui offre un avantage concurrentiel. « La technologie nous a permis, à nous une PME, de progresser et de concurrencer les plus grands. Si je veux communiquer avec mon bureau à Penang, il me suffit d'un iPhone et d'une connexion Internet. »

Binh Ly, le concepteur en chef, a été impressionné par la capacité de ChainLinq de propulser D.W. Morgan devant ses concurrents. « Nous offrons une solution à la fois totalement nouvelle et meilleure que d'autres solutions en apparence similaires. Il faut à nos concurrents entre 20 minutes et une demi-journée pour fournir la preuve de livraison. Nous le faisons en temps réel. Et nous avons conçu cette application en six semaines, alors qu'ils possèdent des années d'expérience dans le développement de leurs systèmes. »

Pour D.W. Morgan, « L'iPhone ne change pas les règles du jeu. Il change l'industrie. Il change votre manière d'interagir avec vos clients. Il change votre manière d'interagir avec vos fournisseurs. Et fait passer la notion de temps réel de la feuille de papier aux données en ligne. C'est énorme. Tout le monde devra s'y mettre ou perdre du terrain. »

L'entreprise en bref

  • 100 employés
  • 7 bureaux
  • Sièges social : Pleasanton, Californie
  • Lauréat du prix Growing With Technology de Cisco Systems.
  • www.dwmorgan.com

Une porte d'entrée sur la technologie

Avantage inattendu de l'iPhone, il a permis de surmonter les résistances de certains utilisateurs face à la technologie. « Je peux donner un iPhone à un employé qui travaille sur les quais ou à un chauffeur de camion », explique Grant Opperman. « Et il ne le perçoit pas nécessairement comme un ordinateur intimidant. Il se dit plutôt “Quel téléphone super ! Je peux y mettre ma musique et des photos de ma famille, et je peux envoyer des emails et des SMS. » Et pendant qu'il pense à tout ce que l'iPhone lui permet de faire, il se familiarise avec un appareil qui m'aide à mener à bien mes affaires. Du coup, cette personne adopte la technologie et m'aide à trouver des façons de mieux l'utiliser au profit de nos clients. »

Une chaîne d'approvisionnement plus écologique

Quand vous déplacez des articles d'un point de la chaîne d'approvisionnement à un autre, vous utilisez énormément de carbone », annonce Grant Opperman. Mais grâce à l'iPhone, il a aidé ses clients à réduire leur impact environnemental. « Nous avons demandé à l'un de nos clients d'expédier ses articles de grandes dimensions par avion entre la Chine et la Californie, car par voie maritime, il est impossible de faire le suivi quotidien des expéditions, n'est-ce-pas ? Faux ! », lance-t-il. « Nous avons mis ces articles dans des conteneurs, puis ils ont pris la mer et nous avons permis à notre client de les suivre de bout en bout. Vous pouvez voir ce que vous allez recevoir et à quel moment. C'est extraordinaire de pouvoir contribuer non seulement aux bénéfices de notre entreprise, mais également au bien de la planète. »

Applications préférées

Afficher tous les profils

Autres profils