Une entreprise doit rendre des comptes. Quece soit nous ou nos fournisseurs.

ouvrir
fermer

Un chargé d’audit inspecte les documents et autorisations relatifs à la sécurité dans une usine de Shenzhen, en Chine.

En appliquant de façon stricte notre code de conduite des fournisseurs, nous nous assurons que ceux-ci respectent les principes et les valeurs auxquels nous sommes attachés; Nous collaborons avec des experts dans des domaines tels que les droits de l’homme et l’environnement afin de conduire des audits complets et en personne à tous les niveaux de notre chaîne logistique. Dès que nous identifions un problème, nous alertons nos fournisseurs afin de trouver ensemble une solution.

Grandes lignes de notre rapport 2014

451. C’est le nombre d’audits que nous avons réalisés à tous niveaux de notre chaîne logistique, un chiffre en hausse de 51 % par rapport aux 298 audits réalisés en 2012.

Ces audits concernaient des usines employant au total près de 1,5 million de salariés travaillant sur les produits Apple.

Nous avons publié pour la première fois une centaine de pages reprenant l’ensemble des exigences qui sous-tendent nos Normes de responsabilité des fournisseurs.

Voir toutes les grandes lignes pour 2014

Responsabilité d'un bout à l'autre de notre chaîne logistique

La façon dont nous contrôlons les nombreux fournisseurs chargés de fabriquer le module d’appareil photo de l’iPhone 5s illustre bien la dimension et l’étendue de notre programme de responsabilité des fournisseurs. Du fabricant des plus petites pièces à l’usine d’assemblage final, chaque fournisseur se doit de respecter notre Code de conduite des fournisseurs.

Renforcer le Code de conduite des fournisseurs et les Normes de responsabilité des fournisseurs.

Apple a toujours eu l’un des Codes de conduite des fournisseurs les plus stricts du secteur de l’électronique. Pourtant, chaque année, la barre est mise un peu plus haut. Ces exigences strictes reflètent nos attentes en termes de responsabilité des chaînes logistiques mondiales.

Pour la première fois, nous rendons publique la mise à jour de nos Normes de responsabilité des fournisseurs (PDF) — plus de 100 pages qui reprennent l’ensemble des exigences que doivent respecter nos fournisseurs s’ils veulent travailler avec Apple. Notre Code de conduite de haut niveau (PDF) est disponible depuis 2005, mais nous pensions qu’il était important pour les parties prenantes d’avoir accès à tous les détails. Les Normes présentent les exigences spécifiques que doivent respecter nos fournisseurs dans vingt domaines clés tels que les droits de l’homme et du travail, la santé et la sécurité, l’environnement, les systèmes de gestion et l’éthique. Nous avons également renforcé ces normes en incluant des exigences concernant les étudiants travailleurs, les pauses ergonomiques, la limitation du bruit, les dortoirs et l’occupation de l’espace, la préparation aux situations d’urgence, l’approvisionnement responsable en minéraux, les sujets environnementaux et plus encore.

En 2013, nous avons présenté le nouveau Code et les nouvelles Normes à nos fournisseurs et leur avons donné des conseils sur la mise en œuvre de ces normes au sein de leur usine. Le nouveau Code et les nouvelles Normes sont entrés en vigueur en janvier 2014 et tous les futurs audits seront basés sur ces principes. Pour nous assurer que nos fournisseurs respectent notre Code, nous appliquons un programme rigoureux de contrôle qui comprend les audits d’usine effectués par Apple ainsi que des plans de mesures correctives, et qui demande la confirmation que ces plans ont bien été mis en œuvre.

Nous intégrons des normes et des cadres créés par :

Organisation internationale du travail, Nations Unies, Coalition pour la citoyenneté de l’industrie électronique, Fair Labour Association
ouvrir
fermer

Des chargés d’audit parlent des résultats d’un audit dans une usine de Suzhou, en Chine.

Déroulement d’un audit Apple.

Chaque audit sur site est supervisé par un inspecteur d’Apple accompagné par des inspecteurs tiers locaux experts dans leur domaine. Chaque expert tiers est formé à l’utilisation du protocole d’audit détaillé d’Apple. Sur chaque site inspecté, les équipes procèdent à des vérifications physiques, interrogent les employés et les responsables puis évaluent le niveau de qualité du fournisseur selon plus d’une centaine de critères correspondant à chacune des catégories qui composent notre Code de conduite des fournisseurs. Nous pouvons aussi demander à un fournisseur de nous montrer immédiatement des parties de l’usine qui ne devaient pas être inspectées au départ. Ces données nous permettent non seulement de vérifier la conformité et l’amélioration durable de nos opérations, mais également d’envisager de nouveaux programmes adaptés aux besoins de nos fournisseurs et de leurs employés.

En plus des audits réguliers, nous effectuons chaque année un certain nombre d’audits-surprises. Lors de ces audits, notre équipe rend visite à un fournisseur sans préavis et demande à inspecter l’usine dans l’heure qui suit. Nous avons réalisé 31 audits-surprises en 2013.

L’audit d’un fournisseur

Un chargé d’audit Apple rencontre la direction de l’usine pour passer en revue l’ordre du jour.
Des chargés d’audit inspectent des documents et des dossiers dans une usine de galvanoplastie à Suzhou, en Chine.
Chez un fournisseur de Shanghai, les responsables écoutent les résultats de l’audit de trois jours dont a fait objet leur usine.
ouvrir
fermer

Un superviseur accompagne des chargés d’audit pour une visite de l’usine d’assemblage final brésilienne de Jundiaí, près de São Paulo. Tous les sites d’assemblage final font l’objet d’un audit annuel.

Audits dans le monde.

Depuis nos premiers audits effectués en 2006, nous avons élargi nos enquêtes à d’autres pays et à d’autres catégories de fournisseurs et nous avons étendu chaque année notre couverture d’audit — bien au-delà de nos 18 usines d’assemblage final. Nous avons déjà procédé à des audits dans 16 pays, et en 2013, nos 451 vérifications ont concerné près de 1,5 million de travailleurs. Nous contrôlons chaque année nos fabricants intervenant sur l’assemblage final et examinons d’autres installations en fonction de certains facteurs de risque, comme les spécificités locales et géographiques du pays où se trouve l’usine, les résultats de précédents audits et la nature du travail effectué sur le site. Nous menons également des audits dans des installations non productives comme des centres d’appel ou des entrepôts. Et nous effectuons des vérifications spécialisées axées sur des domaines tels que l’environnement et la sécurité.

Certaines usines présentes sur la chaîne logistique n’ont jamais été auditées par Apple ni par d’autres entreprises du secteur. Il n’est donc pas rare que nos audits offrent à ces entreprises leur première occasion d’évaluer leurs usines par rapport à des normes sociales et environnementales. Ces efforts améliorent non seulement les conditions de travail chez ces fournisseurs, mais également celles de l’ensemble du secteur, car beaucoup de nos concurrents travaillent avec les mêmes sociétés.

451

audits en 2013 représentant 1,5 million de travailleurs.

Audits effectués par Apple depuis 2007

  • Audits répétés
  • Audits initiaux
  • 69
  • 83
  • 97
  • 106
  • 123
  • 173
  • 39
  • 83
  • 102
  • 127
  • 188
  • 298
  • 451

Infractions majeures et mesures correctives.

Apple considère les infractions majeures comme les plus graves manquements à la conformité. La liste de ces infractions inclut les violences physiques ; le travail des mineurs, la servitude pour dettes ou le travail forcé ; la falsification d’informations ou l’obstruction d'audits ; l’intimidation ou les représailles contre des ouvriers qui participent à un audit ; la corruption, la pollution et les nuisances environnementales graves ; enfin, les problèmes présentant une menace immédiate pour la vie ou la sécurité des travailleurs. Toutes les infractions majeures doivent être jugulées et résolues sur-le-champ. Nous préférons résoudre les problèmes plutôt que de rompre notre collaboration avec le fournisseur — ce qui, sans autres mesures d’exécution, permettrait la répétition ou la continuation de telles infractions. Cependant, si une infraction est particulièrement grave ou si nous estimons qu’un fournisseur ne s’engage pas suffisamment pour empêcher qu’une infraction ne se répète, nous mettrons fin à la relation et, le cas échéant, signalerons ce comportement aux autorités compétentes. Les fournisseurs ayant commis une infraction majeure seront soumis à une période probatoire jusqu’au prochain audit — en général un an plus tard — et ne recevront aucun nouveau contrat tant que le problème ne sera pas totalement résolu et que la période probatoire ne sera pas terminée.

ouvrir
fermer

Des chargés d’audit inspectent des documents et des registres de paie dans une usine de Suzhou, en Chine.

Intégrer les principes de responsabilité dans notre activité.

Les données d’audit ne servent pas uniquement aux mesures correctives intervenant après les faits. Nous intégrons également ces informations dans nos processus de lancement de nouveaux produits. En 2013, nous avons piloté un programme visant à évaluer 138 fournisseurs envisagés pour nos nouveaux produits. Nous avons évalué leurs activités vis-à-vis de l’environnement, de la santé et de la sécurité, et des droits de l’homme et du travail. Nous nous sommes fondés sur cette évaluation pour déterminer nos sources d’approvisionnement.

Ce programme nous permet également d’anticiper les difficultés et de les résoudre avant qu’elles n’apparaissent. Les fournisseurs peuvent mieux se préparer aux prochains lancements de produits en essayant par exemple d’obtenir les autorisations adéquates, en révisant les plans de préparation aux situations d’urgence et en mettant à jour leur politique sur les heures de travail et les étudiants travailleurs. À partir de 2014, nous comptons intégrer davantage ce programme dans notre activité.

138

fournisseurs évalués pour de nouveaux produits.