Responsabilité des fournisseurs

Une chaîne logistique qui outille les gens et protège la planète.

Nous nous engageons à respecter les normes les plus strictes en matière de droits humains, d’environnement et de pratiques commerciales, et cette obligation s’étend à nos fournisseurs à chaque échelon de la chaîne logistique. Ensemble, nous allons au-delà des pratiques standard de l’industrie pour améliorer la qualité de vie des travailleurs et préserver les ressources pour les générations futures. Nous allons même jusqu’à rendre publics nos procédés, nos résultats et notre vision, car nous croyons que la transparence est une façon d’assumer pleinement nos responsabilités tout en permettant à d’autres de tirer profit de notre expérience.

Télécharger le rapport d’avancement 2018 (PDF)

Nous haussons la norme en matière de travail équitable. Et ça ne s’arrête pas là.

Le Code de conduite des fournisseurs d’Apple prévoit des mesures destinées à protéger les travailleurs, notamment en leur assurant des conditions de vie adéquates, des heures de travail convenables et un environnement de travail sécuritaire. Les fournisseurs sont tenus d’informer leurs employés de ces mesures dès l’embauche, et ceux-ci ont accès à des canaux de communication sûrs et anonymes pour exprimer leurs préoccupations. Les normes et politiques du code s’appliquent à l’ensemble de nos partenaires. De l’approvisionnement en matériaux jusqu’à la chaîne de fabrication, tous ont l’obligation de les respecter, y compris lorsque les lois municipales, régionales ou nationales imposent des exigences moins élevées. Nous sommes même allés plus loin en ajoutant à ces mesures de base des programmes conçus pour éduquer les employés et leur offrir des possibilités d’avancement.

>3M Nombre d’employés de notre chaîne logistique formés aux mesures de protection au travail en 2017.
14,7M Nombre d’employés de nos fournisseurs formés aux mesures de protection au travail depuis 2007.

Soutenir les femmes par l’éducation à la santé.

En plus d’évoluer dans un milieu de travail sain et sécuritaire, tous les employés de notre chaîne logistique devraient avoir l’occasion d’être sensibilisés au mieux-être et à la santé préventive. En 2017, nous avons lancé un programme de santé s’adressant spécialement aux employées de nos fournisseurs en Inde et en Chine. Le programme soutient d’abord les femmes, parce qu’elles jouent un rôle essentiel au sein de leur famille et qu’elles n’ont souvent pas accès à des services de santé adéquats. On y aborde des sujets comme la santé nutritionnelle, maternelle et préventive, et les participantes sont encouragées à transmettre leurs connaissances à leurs collègues et leurs proches.

Je me sens plus heureuse et en santé depuis que je participe au programme. Je partage ce que j’ai appris avec ma famille et mes amis, et j’en suis très fière.

Zhangjing, participante au programme sur la santé des femmes

Former aujourd’hui les carrières de demain.

En collaboration avec nos partenaires, nous offrons bien plus qu’un milieu de travail équitable à ceux et celles qui travaillent dans notre chaîne logistique. Depuis 2008, nous avons créé divers programmes éducatifs axés sur l’avancement professionnel, comme le programme d’éducation et de perfectionnement SEED, qui permet aux employés de nos fournisseurs d’étudier dans les domaines qui les intéressent. Près de 2,5 millions de personnes y ont participé jusqu’à maintenant, et plus de 12 000 ont intégré un programme menant à un diplôme. Nous avons aussi mis en œuvre le programme Factory Line Leader en partenariat avec une grande université chinoise. Celui-ci offre une formation spécialisée et permet aux étudiants d’acquérir les compétences générales et techniques nécessaires pour devenir responsable de chaîne de production et accéder à des postes plus élevés. Les participants qui terminent le programme se voient automatiquement offrir un stage chez un fournisseur d’Apple et des possibilités d’emploi à temps plein.

Nous creusons plus loin pour nous procurer des matériaux de source responsable.

Apple est fière d’être reconnue comme chef de file mondial au chapitre de l’approvisionnement responsable des minerais entrant dans la composition de ses produits. En 2010, nous devenions la première entreprise à cartographier sa chaîne logistique en remontant de la fabrication jusqu’à l’affinage pour l’étain, le tantale, le tungstène et l’or (3TG) – et aussi la première à publier la liste de ses fonderies. En 2014, nous avons entrepris de cartographier notre chaîne pour le cobalt, démarche que nous avons achevée deux ans plus tard. Et en 2017, pour une deuxième année consécutive, la totalité des fonderies de 3TG et de cobalt répertoriées dans notre chaîne logistique ont participé à un programme de vérification indépendant. Nous nous nous assurons ainsi que les minerais utilisés dans la fabrication de nos produits sont obtenus de façon responsable, dans le respect des normes établies par l’Organisation de coopération et de développement économiques et d’autres traités internationaux relatifs aux droits de la personne. Nous nous efforçons d’aller au-delà de ce que prescrit la loi, en tenant compte à la fois des conflits, des droits humains et d’autres facteurs de risque.

Apple s’est classée au premier rang du palmarès mondial d’Enough Project, tous secteurs confondus, pour ses efforts en vue d’établir des chaînes d’approvisionnement en minerais responsables en République démocratique du Congo.

De la chaîne d’assemblage à la mine, remonter à la source des matières premières.

Rares sont les entreprises qui retracent le parcours des métaux utilisés dans leurs produits jusqu’à l’étape de l’affinage. Apple le fait, y compris pour les minerais de conflit, et remonte même jusqu’à la source pour d’autres métaux comme le cobalt.

  1. Étape 1 : Assemblage final
  2. Étape 2 : Fabrication
  3. Étape 3 : Fusion et affinage
  4. Étape 4 : Commerce
  5. Étape 4 : Extraction des matières premières

Toujours plus loin pour lutter contre le travail servile.

On parle de travail servile quand une personne est forcée à travailler, que ce soit pour s’acquitter d’une dette ou d’une autre obligation, ou même en guise de paiement pour son recrutement. En 2008, nous avons défini ce type de travail comme une infraction majeure au Code de conduite des fournisseurs d’Apple, et nous avons limité à l’équivalent d’un mois de salaire les sommes pouvant être réclamées à un employé. Et nous sommes allés encore plus loin en 2015 en interdisant les frais de recrutement imposés aux employés des fournisseurs, même lorsque de tels frais sont autorisés par la loi locale. Les fournisseurs reconnus coupables dans une affaire de travail servile ont l’obligation de rembourser la totalité des frais de recrutement à tous les employés lésés. Nous encourageons les employés et les fournisseurs à s’exprimer sur le sujet par l’entremise de canaux de communication sécuritaires, et faisons figure d’exemple dans toute l’industrie pour la lutte que nous menons contre cette pratique scandaleuse.

La découverte d’un cas de travail servile entraîne des mesures immédiates :

  1. Étape 1 : Avis de probation

    Un avis de probation comportant les conditions de remboursement et une clause de non-représailles est envoyé au fournisseur fautif.

  2. Étape 2 : Échéance de remboursement

    L’avis stipule que le fournisseur a 30 jours pour rembourser tous les frais injustifiés aux employés, sans quoi son contrat avec Apple risque d’être résilié.

  3. Étape 3 : Remboursement

    Le remboursement des employés concernés est approuvé par Apple et assumé par le fournisseur. Depuis 2008, plus de 30 millions de dollars ont été versés pour remédier à des infractions.

  4. Étape 4 : Confirmation du paiement

    Un vérificateur indépendant confirme que chaque employé a été remboursé. Environ 35 000 personnes ont reçu des remboursements au cours des 10 dernières années. En 2017, 1 560 infractions ont été constatées et punies.

Produire sans jeter. Avouez que ce serait quelque chose.

En détournant les déchets industriels des sites d’enfouissement, nous réduisons notre empreinte écologique et protégeons les communautés qui vivent près de nos usines. Notre programme zéro déchet est né d’une collaboration avec des fournisseurs qui partagent notre volonté de préserver l’environnement. Pour obtenir l’attestation « zéro déchet enfoui » d’Underwriters Laboratories (UL), une usine doit détourner 100 % de ses déchets des sites d’enfouissement et ne peut en rediriger plus de 10 % vers des centres de valorisation énergétique. L’an dernier, toutes nos usines d’assemblage final d’iPhone ont été certifiées « zéro déchet ». Pour aider l’ensemble de nos fournisseurs à atteindre cet objectif, nous leur offrons le soutien et les outils nécessaires, y compris les services d’experts en gestion durable des déchets.

Toutes les usines d’assemblage final d’iPhone de par le monde sont maintenant certifiées « zéro déchet ».
625 000 Depuis 2015, 625 000 tonnes de déchets ont été détournées des sites d’enfouissement : assez pour recouvrir 2 545 terrains de soccer d’une couche de matière d’un mètre d’épaisseur.

Objectif zéro déchet. On y travaille.

La réduction des déchets passe par une refonte des processus de fabrication traditionnels. Pour y arriver, nous aidons notamment les fournisseurs à délaisser les matériaux vierges au profit des matières recyclées. L’un d’eux a d’ailleurs mis en place un procédé novateur permettant de recycler une partie du film qui protège les écrans d’iPhone pendant leur fabrication. Cette matière qui finissait auparavant dans les sites d’enfouissement est maintenant transformée en plateaux qui serviront au transport des produits. Ces efforts se traduisent par une réduction des déchets, des frais de transport et de notre empreinte carbone. Ils nous permettent aussi de détourner chaque année près de 200 tonnes de déchets des sites d’enfouissement.

Recyclage du film protecteur des écrans d’iPhone en plateaux de manutention.

  1. Étape 1

    Le film et la doublure utilisés pour protéger l’écran d’iPhone pendant sa fabrication ne servent plus.

  2. Étape 2

    Les deux couches sont séparées : l’une d’elles est recyclée et l’autre est transformée en énergie.

  3. Étape 3

    La matière recyclée est convertie en plateaux de manutention employés plus tard dans la fabrication.

  4. Étape 4

    Les plateaux sont utilisés pour tenir les appareils à une étape ultérieure de la production d’iPhone.

Faire plus avec moins, ça va de soi.

Nous cherchons continuellement de nouveaux moyens de préserver les ressources naturelles et de réduire l’énergie consommée par nos processus de fabrication. Nous collaborons avec des fournisseurs aux quatre coins du monde pour générer et acheter plus de 4 gigawatts d’énergie verte d’ici 2020, et ainsi réduire les émissions liées aux procédés de fabrication. En 2018, tous nos fournisseurs sont tenus de se fixer des cibles de réduction de leur empreinte carbone. Nous avons aussi lancé le Clean Water Program pour encourager les usines à trouver de nouvelles façons d’économiser l’eau douce et de réutiliser les eaux usées. Grâce à cette initiative, les usines chinoises participantes ont atteint un taux de réutilisation moyen de 37 %, contre 30 % en moyenne dans l’ensemble de l’industrie.

Pour la quatrième année consécutive, Apple s’est classée au premier rang du Corporate Information Transparency Index de l’Institute of Public and Environmental Affairs, une organisation chinoise non gouvernementale.
51,5G La consommation d’eau de notre chaîne logistique a été réduite de 51,5 milliards de litres depuis 2013 : assez pour remplir plus de 20 592 piscines olympiques.
37% En 2017, nous avons aidé les usines chinoises participantes à atteindre un taux moyen de réutilisation des eaux usées de 37 %.
106 Toujours en 2017, nous avons inscrit 14 nouveaux fournisseurs au Clean Water Program, ce qui porte le nombre total de participants à 106.

Nos efforts ne sont qu’un début.

Avec l’aide de nos fournisseurs, nous avons accompli d’immenses progrès en 2017. En évaluant notre chaîne logistique de manière plus poussée, tant pour cibler des pistes d’amélioration que pour innover en adoptant de nouveaux outils et processus, nous sommes convaincus que nous pourrons en faire encore plus pour les gens et la planète. Chaque année, nos efforts se répercutent sur de plus en plus de fournisseurs et d’employés partout dans le monde, ce qui entraîne des retombées positives dans toute l’industrie.

Plus de fournisseurs évalués. Et de notes exemplaires.

Le nombre d’évaluations qu’Apple réalise auprès de ses partenaires augmente d’année en année. En 2017, ce sont 756 installations de fournisseurs réparties dans 30 pays qui se sont pliées à l’exercice. Chaque fournisseur est évalué selon les normes les plus strictes de l’industrie et reçoit une note : insatisfaisant, satisfaisant ou supérieur aux attentes. Nous travaillons étroitement avec les fournisseurs au rendement insatisfaisant pour accélérer leurs progrès. Toutefois, lorsqu’un fournisseur ne démontre pas la volonté ou la capacité de répondre à nos attentes, nous le retirons de notre chaîne logistique. En unissant nos efforts à ceux de nos partenaires, nous sommes parvenus à réduire de 71 % le nombre de fournisseurs qui ne répondaient pas aux attentes, et à augmenter de 35 % ceux qui les dépassaient.

35% En 2017, le nombre de fournisseurs au rendement supérieur dans notre chaîne logistique a bondi de 35 %.
71% Toujours en 2017, le nombre de fournisseurs ayant un rendement insatisfaisant a chuté de 71 %.

En 2017, des évaluations ont été menées dans 756 usines, centres d’appels et points de vente, en plus des 256 évaluations visant des fonderies et des sites miniers.

Pour tout savoir sur nos progrès, lisez le rapport.

Consulter le rapport d’avancement 2018 (PDF)

Autres rapports