Jodie Deinhammer, Stayton Slaughter et Annabeth Hook au travail dans le potager partagé du collège Coppell Middle School East.
Jodie Deinhammer (à gauche), Apple Distinguished Educator et enseignante de SVT au collège Coppell Middle School East, utilise l’iPad pour impliquer ses élèves dans le premier projet de jardinage de l’établissement. Les élèves peuvent visiter le potager par eux-mêmes pendant le cours virtuel.
Aucun problème ne résiste à Jodie Deinhammer. Cet automne, cette enseignante de SVT et Apple Distinguished Educator, amènera ses élèves de 4e à s’occuper du potager partagé de leur établissement. Ces cours de jardinage sont une première pour le collège Coppell Middle School East de Dallas, au Texas. Peu importe que les cours se tiennent à distance et que les élèves ne puissent pas encore se rendre dans le potager pendant les heures de cours. Jodie Deinhammer utilise les nouvelles technologies dans son métier depuis longtemps, dispensant à ses élèves aussi bien un enseignement pratique qu’un esprit critique, puisque le secteur académique fournit un iPad à chaque élève depuis 2014.
« La distribution d’iPad a transformé mes cours, assure-t-elle. Grâce à l’iPad, chaque enfant peut définir son parcours d’apprentissage et utiliser des ressources et des fonctionnalités d’accessibilité répondant à ses propres besoins. … Les élèves peuvent créer des infographies, des vidéos, faire des dessins, de la composition musicale ou écrire pour montrer leurs acquis et leurs progrès au fil du temps. La technologie permet d’individualiser l’enseignement. »
En 25 ans de carrière, Jodie Deinhammer a toujours enseigné au sein du Coppell Independent School District. Elle est convaincue que la technologie peut aider les élèves à acquérir des compétences clés telles que la résolution de problèmes, et les inciter à travailler de façon autonome.
Jodie Deinhammer tenant un iPad et un Apple Pencil.
Enseignante depuis 25 ans au sein du Coppell Independent School District et Apple Distinguished Educator, Jodie Deinhammer est persuadée que ses élèves ne peuvent rester motivés que si l’apprentissage a un sens pour chacun d’eux.
« Le jardinage comporte de nombreux problèmes à résoudre, explique l’enseignante. Notre fil conducteur est "Comment optimiser l’espace pour le rendre plus écologique et afin qu’il accueille plus de visiteurs, qu’il s’agisse des habitants du quartier ou de la faune et de la flore endémiques ?". Cela incite les élèves à envisager le potager comme un espace d’apprentissage et d’entraide. Nous souhaitons que notre jardin soit non seulement une occasion d’apprendre, mais aussi un lieu de convivialité pour tous. »
Le club de développement durable du collège Coppell Middle School East, codirigé par Jodie Deinhammer, a commencé à cultiver le potager l’an dernier. L’établissement donne les produits récoltés au centre communautaire Metrocrest Services de Coppell, qui vient en aide aux familles et aux communautés environnantes dans le besoin. « Plus notre récolte sera abondante, plus nous pourrons aider de personnes », souligne Jodie Deinhammer.
L’an dernier, sur la base du programme La créativité pour tous, Jodie Deinhammer a écrit et publié le manuel Everyone Can Create in Science (la créativité pour tous en science), avec la contribution d’autres Apple Distinguished Educators. Convaincue que la créativité et une pédagogie personnalisée favorisent les progrès, Jodie Deinhammer a naturellement appliqué dans ses cours de jardinage nombre des concepts développés dans le manuel. Sur iPad, elle conçoit des cours et des devoirs pour chacun de ses élèves dans le format (audio, visuel ou écrit) qui lui convient le mieux. Les élèves consignent leurs conclusions dans un guide pratique numérique créé dans Keynote, compilant tous leurs travaux dans un manuel qu’ils transmettront aux classes des années suivantes et aux habitants du quartier.
Stayton Slaughter utilisant l’iPad.
Stayton Slaughter, en 4e au collège Coppell Middle School East, utilise l’app Mesures sur iPad dans le potager partagé de son établissement.
Annabeth Hook et Stayton Slaughter prenant soin de plants dans le potager partagé du collège Coppell Middle School East.
Annabeth Hook (à gauche) et Stayton Slaughter, élèves au collège Coppell Middle School East, répandent du compost sur les plants d’aubergines et de choux fleurs dans le potager partagé de leur établissement.
« La portabilité de l’iPad nous permet d’étudier dans le potager, par exemple d’utiliser les capteurs pour collecter des données, l’appareil photo, la loupe et l’app Seek d’iNaturalist pour classifier et identifier les plantes sauvages et les insectes que nous ne connaissons pas», précise l’enseignante. « Avec l’iPad, les enfants voient le monde sous un angle différent, littéralement, grâce aux images agrandies ou aux vidéos au ralenti. Ils découvrent un environnement qui serait passé inaperçu auparavant. Je souhaite qu’ils observent et apprécient les infimes détails qu’ils auraient laissé passer autrement. »
Stayton Slaughter, participant au cours de jardinage et co-dirigeant du club de développement durable de son établissement qui a initié le potager l’an dernier, adore les méthodes d’enseignement de Jodie Deinhammer : « Quand je crée mon propre produit fini, je suis vraiment fier. Quand je vais au potager, je peux prendre des photos. Je peux prendre des notes sur mon iPad ou mon iPhone. Apprendre sur des appareils numériques aussi bien que dans le monde réel me donne les ressources et les outils dont j’ai besoin pour prendre mes propres décisions, faire mes propres observations et produire mes propres créations en classe. C’est un apprentissage plus enrichissant. »
Pour leur premier devoir, Stayton et ses camarades de classe avaient le choix du format pour noter leurs observations concernant deux éléments similaires de leur environnement. Stayton a opté pour des cactus. Avec les apps Appareil photo et Mesures sur iPad, il a fait part de ses conclusions sous forme infographique dans Keynote. Actuellement, la classe étudie sa prochaine récolte : les patates douces. Les élèves analyseront tous les stades, du sol au pH idéal pour les planter, jusqu’aux niveaux d’humidité nécessaires pour les faire croître. Ils devront interroger des cultivateurs des environs et des spécialistes en maraîchage pour recueillir et diffuser leurs connaissances avec l’iPad. Ils se rendront au potager en dehors des heures de cours pour examiner leur plantation, suivre sa croissance et brasser le compost.
Annabeth Hook utilisant l’iPad et l’Apple Pencil.
Annabeth Hook, élève de 4e au collège Coppell Middle School East, prépare son exposé sur les patates douces dans Keynote sur iPad avec l’Apple Pencil.
Comme Stayton le décrit, il s’est pris de passion pour le jardinage par hasard. Après avoir mis au compost quelques pommes de terre dans son jardin, il a remarqué qu’elles commençaient à pousser, sans savoir qu’en faire. Désormais, il cultive des herbes aromatiques, d’autres pommes de terre et des tournesols. « On doit protéger l’environnement. Tout ce que l’on a, les vêtements, les médicaments, les matériaux, les iPad, provient d’éléments extraits de l’environnement. Il est important de faire ce lien avec les objets du quotidien pour prendre conscience des conséquences de nos propres actions », conclut-il.
Annabeth Hook, elle aussi en 4e, s’est inscrite au cours de jardinage pour comprendre pourquoi certaines plantes nécessitaient des conditions de culture différentes. Elle perçoit aussi l’intérêt d’en apprendre davantage sur l’environnement avec Jodie Deinhammer : « Elle veut sensibiliser au changement climatique et à la protection de l’environnement. Nous devons changer nos habitudes, ou du moins essayer, et protéger l’environnement, sinon ce sera la fin du monde pour nous. »
Annabeth Hook, Jodie Deinhammer et Stayton Slaughter à l’œuvre dans le potager partagé du collège Coppell Middle School East.
Jodie Deinhammer, Apple Distinguished Educator, espère que ses élèves auront une autre vision du monde à l’issue de ses cours de jardinage.
Stayton et Annabeth ont été très attirés par les méthodes d’enseignement de Jodie Deinhammer. L’enseignante espère que son programme orienté vers les élèves suscitera chez eux la curiosité nécessaire pour déterminer leur propre parcours d’apprentissage pendant l’année scolaire et les suivantes.
« J’aimerais que les jeunes aillent au-devant des besoins de la collectivité, qu’ils cherchent de nouvelles façons dont notre potager pourrait aider le quartier ou comment susciter le goût du jardinage auprès des jeunes générations dans nos établissements », déclare-t-elle. « J’espère que d’ici la fin de l’année, les élèves s’efforceront de regarder le monde sous un angle nouveau. »
Partager l’article

Images de Jodie Deinhammer, Apple Distinguished Educator

Contacts presse

Infos presse Apple

media.fr@apple.com