s’ouvre dans une nouvelle fenêtre
ACTUALITÉ 24 mars 2022

Les 4,7 milliards de dollars d’obligations vertes d'Apple contribuent à l’essor de technologies vertes innovantes

L’entreprise prévoit d’utiliser le tout premier aluminium au monde de pureté commerciale à faible teneur en carbone produit par ELYSIS pour la fabrication de l’iPhone SE
Une employée portant des équipements de sécurité fait fondre de l’aluminium en usine.
Les obligations vertes d’Apple ont soutenu une avancée majeure dans le secteur de la production d’aluminium, qui permet de remplacer les émissions de gaz à effet de serre engendrées par des émissions d’oxygène dans le processus de fonte.
Apple a annoncé aujourd’hui que ses investissements effectués dans le cadre de ses obligations vertes, dont le montant s’élève à 4,7 milliards de dollars, ont permis l'accélération du développement de nouvelles technologies de fabrication et de recyclage à faible émission de carbone. Apple a émis trois obligations vertes depuis 2016, qui ont financé de nombreux projets démontrant comment les investissements sont susceptibles de réduire les émissions à l’échelle planétaire et de fournir une énergie propre aux communautés du monde entier.
Dans la continuité de son engagement, Apple s’approvisionne en aluminium zéro carbone direct, dont la production a été rendue possible par une évolution majeure de la technologie de fusion parvenant à réduire les émissions. Cet aluminium est le seul à être produit à l’échelle industrielle hors d’un laboratoire sans engendrer la moindre émission de carbone lors du processus de fonte. L’entreprise a l’intention d’introduire ce matériau dans la composition de l’iPhone SE.
« Apple s’engage à laisser la planète dans un meilleur état que celui dans lequel nous l’avons trouvée, et nos obligations vertes constituent un levier essentiel dans la poursuite de nos efforts en matière d’environnement », a déclaré Lisa Jackson, Vice President of Environment, Policy and Social Initiatives d’Apple. « Nos investissements font progresser les technologies révolutionnaires indispensables à la réduction de l’empreinte carbone des matériaux que nous utilisons, bien que nous nous orientions progressivement vers un recours exclusif aux matériaux recyclables et renouvelables pour la fabrication de nos produits afin de préserver les ressources limitées de la Terre ».
Au total, Apple a investi 4,7 milliards de dollars pour accélérer la progression de l’entreprise vers son objectif d’atteindre la neutralité carbone pour l’ensemble de sa chaîne logistique d’ici 2030. Ses deux premières obligations vertes émises en 2016 et 2017 sont désormais entièrement allouées. L’obligation verte émise en 2019 finance 50 projets, incluant notamment la méthode révolutionnaire de fusion de l’aluminium à faible teneur en carbone. Ces 50 projets permettront d’éviter ou de compenser 2 883 000 tonnes métriques d’émissions de carbone, de générer près de 700 mégawatts d’énergie renouvelable à l’échelle mondiale, et de promouvoir la recherche et le développement dans le secteur du recyclage.
Un employé inspecte les machines du Centre de recherche et de développement industriels de l’entreprise ELYSIS basé au Québec.
L’aluminium est l’un des métaux les plus utilisés au monde, par conséquent, le processus de fusion innovant mis au point par ELYSIS, qui ne génère aucune émission directe de carbone, est susceptible de réduire l’impact du procédé de fabrication sur le climat.

Innovation : vers une fusion de l’aluminium respectueuse de l’environnement

ELYSIS, l’entreprise à l’origine de l’élaboration du premier processus de fusion de l’aluminium sans émission directe de carbone, a annoncé avoir produit le premier aluminium primaire de pureté commerciale à l’échelle industrielle destiné à intégrer la composition des produits Apple. La prouesse technologique permet de produire de l’oxygène à la place du gaz à effet de serre, et marque une évolution majeure dans la production de l’aluminium, qui figure parmi les métaux les plus utilisés au monde. Apple achètera à ELYSIS ce premier lot d’aluminium de pureté commerciale à faible teneur en carbone pour une utilisation prévue dans la fabrication de l’iPhone SE. Cet aluminium a été produit par ELYSIS dans son Centre de recherche et de développement industriels basé au Québec en utilisant de l’énergie hydraulique.
L’aluminium à faible teneur en carbone produit par ELYSIS est présenté sous forme de piles.
Apple acquiert l’aluminium à faible teneur en carbone produit par ELYSIS avec l’intention de l’inclure dans la fabrication de l’iPhone SE.
Apple a contribué à révolutionner la production d’aluminium en concluant en 2018 un partenariat financier avec Alcoa, Rio Tinto et les gouvernements du Canada et du Québec. L’année suivante, Apple a acheté le tout premier lot commercial d’aluminium issu de ce partenariat pour l’utiliser dans la fabrication du MacBook Pro 16 pouces.
« C’est la première fois qu’un aluminium produit à l’échelle industrielle atteint un tel niveau de pureté commerciale sans engendrer la moindre émission de gaz à effet de serre. La vente conclue avec Apple confirme l’intérêt que porte le marché à l’aluminium produit à l’aide de notre technologie révolutionnaire de fusion sans émission de carbone. L’annonce faite aujourd’hui prouve qu’ELYSIS, née d’un partenariat entre Alcoa et Rio Tinto, a été capable de faire d’une simple idée une réalité », a déclaré Vincent Christ, PDG d’ELYSIS. « Nous sommes très enthousiastes à l’idée de collaborer avec Apple sur cette avancée qui pourrait apporter des modifications durables au procédé de fabrication de l’aluminium.
De gauche à droite: (1)ELYSIS a produit ce premier lot d’aluminium de pureté commerciale à faible teneur en carbone dans son Centre de recherche et de développement industriels basé au Québec. (2)L’avancée majeure que représente l’aluminium à faible teneur en carbone découle des progrès significatifs accomplis par Apple pour réduire l’impact carbone de l’aluminium et des autres métaux inclus dans la composition de ses produits.
De haut en bas: (1)ELYSIS a produit ce premier lot d’aluminium de pureté commerciale à faible teneur en carbone dans son Centre de recherche et de développement industriels basé au Québec. (2)L’avancée majeure que représente l’aluminium à faible teneur en carbone découle des progrès significatifs accomplis par Apple pour réduire l’impact carbone de l’aluminium et des autres métaux inclus dans la composition de ses produits.
L’étape clé franchie aujourd’hui est le fruit des progrès significatifs accomplis par Apple pour réduire l’impact carbone de l’aluminium et des autres métaux inclus dans la composition de ses produits. En se tournant vers un aluminium recyclé ou vers un aluminium fondu en utilisant de l’hydroélectricité plutôt que des combustibles fossiles, l’entreprise a diminué ses émissions de carbone associées à l’aluminium de près de 70 % depuis 2015. Chaque modèle de la gamme d’iPad, y compris le nouvel iPad Air, ainsi que les tout derniers Macbook Pro, MacBook Air, Mac mini et Apple Watch sont dotés d’un boîtier fabriqué à partir d’aluminium 100 % recyclé.

Engagement en faveur de l’énergie propre

Apple continue d’utiliser ses obligations vertes, qui comptent parmi les plus conséquentes du secteur privé, pour développer de nouvelles sources d’énergie renouvelable. Plus de 500 millions de dollars issus du produit de l’obligation verte émise en 2019 par l’entreprise ont été alloués à des projets relatifs aux énergies propres. Parmi ces projets figurent notamment les plus grandes éoliennes terrestres du monde, qui alimentent le data center de l’entreprise situé à Viborg, au Danemark, tout en fournissant un surplus d’énergie réinjecté dans le réseau danois.
Au cours de l’année prochaine, Apple étendra les opérations du data center de Viborg et construira une nouvelle infrastructure destinée à capter l’excédent d’énergie thermique produit afin d’en faire profiter la ville sur le long terme. Tout comme ses data centers, les locaux et les magasins d’Apple répartis dans 44 pays sont approvisionnés en énergie propre à 100 % depuis 2018, notamment grâce aux produits de ses obligations vertes.
Vue aérienne du data center d’Apple situé à Viborg, au Danemark.
Apple va étendre son data center de Viborg, au Danemark, et construire une nouvelle infrastructure destinée à capter l’énergie thermique excédentaire afin d’en faire profiter la ville sur le long terme. Tous les data centers d’Apple sont alimentés par une énergie propre à 100 %.
En 2021, l’obligation verte émise par Apple en 2019 a soutenu son Programme pour une Énergie Propre (Supplier Clean Energy Program), notamment en allouant des fonds à la formation et aux ressources pour accompagner les fournisseurs dans leur transition vers une énergie propre, et en menant des initiatives de défense des politiques au Japon, au Vietnam et en Corée du Sud pour contribuer à la création de marchés rentables pour les énergies renouvelables. Plus de 175 partenaires de fabrication basés dans 24 pays se sont engagés à utiliser une énergie renouvelable à 100 % pour leurs activités de production Apple, ce qui constitue une étape déterminante en vue de garantir que tous les produits Apple ont un impact climatique net nul.
Pour plus d’informations à propos des initiatives d’Apple en matière d’obligations vertes, consultez investor.apple.com/Apple_GreenBond_Report.pdf. Le rapport annuel d’impact porte sur l’affectation du produit des obligations vertes émises par Apple en 2019 à des projets environnementaux ayant engagé des dépenses entre le 29 septembre 2019 et le 25 septembre 2021, soit l’exercice fiscal 2020 et 2021 d’Apple. Sustainalytics a émis un avis en sa qualité de tierce partie sur les projets sélectionnés, et Ernst & Young LLP a fourni une certification des dépenses.
Partager l’article
  • Texte de cet article

Contacts presse

Benoît Liva

Apple

bliva@apple.com

01 80 98 75 29

Infos presse Apple

media.fr@apple.com