ACTUALITÉ septembre 16, 2019

Apple Arcade : il est temps de jouer

Collage montrant différents jeux Apple Arcade en action sur des appareils Apple.
Apple Arcade arrive le 19 septembre, avec une extraordinaire sélection de jeux.
Dès le lancement d’Apple Arcade sur l’App Store, le 19 septembre, les joueurs du monde entier pourront découvrir des jeux dont la réalisation a nécessité des années de travail. Les développeurs qui en sont à l’origine ont mis leur talent artistique, leur curiosité et beaucoup de cœur à l’ouvrage pour créer une sélection de jeux aussi variés qu’originaux, dont l’avènement a été rendu possible par Apple Arcade. Voici l’histoire de quelques-uns d’entre eux.

« The Enchanted World »

Dans « The Enchanted World », le joueur incarne une fée qui doit résoudre des énigmes et relever des défis pour reconstituer son univers en train de s’écrouler. Pour Ivan Ramadan et Amar Zubcevic, amis et co-créateurs tous deux âgés de 33 ans, ce jeu est bien plus qu’un jeu : c’est une métaphore, celle d’un enfant grandissant en temps de guerre. Ivan Ramadan et Amar Zubcevic ont eux-mêmes grandi à Sarajevo pendant les conflits qui ont déchiré les Balkans dans les années 1990. L’un comme l’autre avaient des parents qui utilisaient la créativité pour les protéger de la violence et du danger environnants.
« Sarajevo a été assiégée pendant quatre ans, se souvient Amar Zubcevic. Il n’y avait pas d’électricité… Pas d’eau courante, il fallait aller chercher l’eau au puits… On s’y rendait avec [nos parents] et on les aidait à rapporter les bidons remplis. Les aider, c’était un jeu pour nous. »
C’est de ces souvenirs d’enfance qu’est né « The Enchanted World ». Le jeu, publié en collaboration avec les studios Noodlecake, met en scène la musique et le folklore des Balkans. 
« Notre jeu parle de tous ces enfants qui, par leur endurance et leur imagination, parviennent à créer des mondes magiques pour eux-mêmes et pour leurs amis, même dans les pires circonstances, explique Amar Zubcevic. C’est pourquoi leur monde est enchanté, et c’est pourquoi je pense qu’on peut toujours faire mieux que ce qui a précédé. »
« Nous voulions que ce soit un jeu paisible et un conte de fée, précise Ivan Ramadan. Nous espérons que les enfants et leurs parents pourront en profiter ensemble. »

« Patterned »

Dans « Patterned », de Borderleap, les joueurs sont invités à colorier les pièces d’un puzzle complexe et à les agencer pour constituer une toile qui leur plaise. Nate Dicken, âgé de 43 ans et unique développeur de l’équipe basée à Blacksburg, en Virginie, a créé ce jeu comme un moyen de trouver le calme. Les motifs variés sont l’œuvre de quinze graphistes du monde entier, dont quatorze sont des femmes. Nate Dicken a créé « Patterned » en exclusivité pour Apple Arcade.
« L’App Store m’a fourni une plateforme qui me permet de m’exprimer », explique Nate Dicken, qui a conçu plus d’une dizaine de jeux iOS au cours des sept dernières années. « Sans Apple Arcade, je n’aurais jamais créé ce jeu. »

« Overland »

« Overland » est un road-trip post-apocalyptique de Finji, société cofondée par Adam et Bekah Saltsman, respectivement âgés de 37 et 38 ans. Vivant à Grand Rapids, dans le Michigan, avec leurs deux garçons, Adam et Bekah ont imaginé « Overland » à partir d’un mélange hétéroclite de leurs livres, films et jeux de société préférés. Les joueurs font route vers l’ouest, à travers des États-Unis en pleine déliquescence, secourant au passage des survivants, cherchant par tous les moyens des provisions et recueillant à l’occasion un chien errant.
Quel est le moteur de la créativité de Finji ? Adam et Bekah Saltsman invoquent leur quête d’une meilleure qualité de vie.
« Je veux que les gens s’épanouissent et qu’ils fassent des jeux, explique Bekah Saltsman. Alors, nous faisons ce qu’il faut pour y parvenir. Si les membres de mon équipe veulent avoir des enfants, de combien de temps ont-ils besoin ? Je veux travailler avec ces amis et réaliser avec eux quelque chose de beau. »

« Card of Darkness »

Dans « Card of Darkness », les joueurs doivent relever des défis à partir de cartes représentant des personnages dessinés à la main, d’un trait plein d’humour. Pour donner naissance à ce jeu, le développeur Zach Gage, âgé de 34 ans, a fait équipe avec le légendaire animateur Pendleton Ward.
Zach Gage a passé sa vie à créer des jeux vidéo et des œuvres d’art. Dès la sortie du premier iPhone, il a vu les opportunités qui s’offraient à lui.
« J’ai regardé [l’iPhone] et je me suis dit que c’était une plateforme artistique », se souvient Zach Gage. Il a conçu et sorti son premier jeu, « SynthPond », dès l’automne 2008 : c’était l’un des premiers jeux présentés sur l’App Store. Depuis, il a créé plus d’une dizaine de jeux pour iOS.
« Je voudrais que les jeux en arrivent à être l’objet de discussions, au même titre que des livres ou des films », confie Zach Gage, qui voit le modèle économique d’Apple Arcade comme une libération pour les développeurs. « Je n’ai pas eu à réfléchir à des questions du genre : “Comment intégrer de la pub ?”. Je me suis contenté de travailler avec des artistes incroyables et de créer une œuvre incroyable. Et c’est grâce à Apple Arcade. »

Images des jeux exclusifs d’Apple Arcade

Contacts presse 

Martijn Kroonstuiver

Apple

mkroonstuiver@apple.com

+31 (0)20 5352821

Apple Media Helpline

media.befr@apple.com

024 747219