ACTUALITÉ juin 16, 2020

Les gagnants du WWDC20 Swift Student Challenge d’Apple ont pour ambition de façonner le monde de demain

Photo de Palash Taneja, Devin Green et Sofia Ongele
Palash Taneja, Devin Green et Sofia Ongele figurent tous les trois parmi les gagnants du WWDC20 Swift Student Challenge.
Grâce à l’app et au site web Apple Developer, la communauté des 23 millions de développeurs au niveau mondial pourra participer gratuitement à la Worldwide Developers Conference 2020 d’Apple qui débutera le 22 juin prochain dans un format en ligne inédit. A l'occasion de la 31e édition de la WWDC20, le plus grand groupe d’innovateurs et d’entrepreneurs jamais réuni se rencontrera pour partager et créer.
L’événement accueillera également les 350 gagnants du Swift Student Challenge, originaires de 41 régions et pays à travers le monde. Ces jeunes ont été choisis sur la base de leur projet de playground Swift, dans le cadre du concours annuel qu’Apple propose à l’occasion de la WWDC. Ce concours a pour but de mettre à l’honneur et récompenser la nouvelle génération de codeurs et de créateurs.
Sofia Ongele, Palash Taneja et Devin Green comptent parmi les lauréats. Ces adolescents partagent une vision de la vie que résume parfaitement Sofia : « créer de la technologie et faire le plus de bien possible. » Tous les trois considèrent les défis du monde qui les entoure comme des opportunités d'apporter de vrais changements. Chaque problème est un appel à l’action, et ils sont décidés à y répondre, haut et fort.
Photo de Sofia Ongele
Sofia Ongele espère un jour devenir juge ou occuper des fonctions politiques.
Pour Sofia Ongele, 19 ans, qui vient de terminer sa deuxième année à l’université Fordham de New York, le véritable changement se situe à la croisée de la technologie et de la justice sociale. ReDawn, sa première app iOS, en est un parfait exemple. Après l’agression sexuelle dont a été victime une de ses amies peu de temps après son entrée à l’université, Sofia a créé ReDawn pour aider les victimes à trouver un accompagnement de manière sécurisée, facile et confidentielle.
« Je voulais briser l’isolement que ressentent les personnes qui suivent ce processus », explique Sofia, qui a été contactée par des organisations prêtes à s’investir dans le développement de l’app. Mais la contribution la plus importante reste le témoignage de sa camarade agressée. « Mon amie est convaincue que l’app peut avoir un réel impact sur les gens, et c’est ce qui compte le plus pour moi. »
Sofia Ongele a découvert le codage en 2016 à l’occasion d’un stage Kode With Klossy, un cours de codage gratuit pour les filles de 13 à 18 ans. Sofia estime qu’apprendre à coder a transformé sa vision du monde.
« J’ai constaté un changement radical de paradigme dans mon esprit. Je me suis dit : voilà ce que je veux faire », explique Sofia, qui a ensuite donné des cours dans le cadre du programme. « J’ai vraiment envie de transmettre ce savoir à plus de femmes, en particulier si elles sont de couleur, afin de les convaincre que ce domaine n’est pas hors de portée pour elles. »
Pour Sofia Ongele, les juges de la Cour suprême Sandra Day O’Connor et Ruth Bader Ginsburg, ainsi que la représentante au Congrès Alexandria Ocasio-Cortez, sont de véritables héroïnes. Elle hésite aujourd’hui et se demande si elle doit suivre des cours de droit, de politique, ou les deux. Quelle que soit la voie qu’elle choisira, elle sait que ses compétences en matière de codage lui seront utiles : « Au bout du compte, je veux avant tout être capable d’utiliser la technologie au profit de la société. »
App ReDawn affichée sur l’iPhone 11 Pro
L’app ReDawn de Sofia Ongele aide les victimes d’agressions sexuelles à trouver un accompagnement.
Palash Taneja, 19 ans, a grandi à New Delhi en Inde. Il y a quatre ans, il a contracté un cas grave de dengue, un virus transmis par les moustiques, qui a entraîné une longue hospitalisation.
« Cette expérience de presque trois mois de souffrance m’a vraiment aidé à réaliser que la programmation pouvait être un outil capable de résoudre des problèmes », confie Palash, qui vient de terminer sa première année à l’université du Texas à Austin.
Photo de Palash Taneja
Palash Taneja s’est inspiré de sa propre expérience de la maladie pour aider les autres.
Il a ensuite créé un outil web qui utilise l’apprentissage automatique pour établir des prévisions sur la transmission des maladies par les moustiques, notamment la dengue. Pour son projet soumis dans le cadre du Swift Student Challenge cette année, et sur fond de COVID-19, Palash a conçu un playground Swift qui enseigne le codage tout en simulant la façon dont une pandémie se propage dans une population et en montrant comment des précautions telles que la distanciation sociale et le port d’un masque peuvent aider à ralentir le taux d’infection. Il a développé ce projet afin d’informer les jeunes, après avoir constaté que certains ne prenaient pas les avertissements au sérieux.
Palash se passionne également pour l’éducation. En Inde, alors qu’il n’était encore qu’un adolescent, il s’est porté volontaire pour enseigner l’anglais et les mathématiques dans une école accueillant des élèves dont les familles n’avaient pas les moyens de payer les frais de scolarité. Avant d’intégrer une université aux États-Unis, il a créé un programme qui traduit des vidéos éducatives en ligne dans une quarantaine de langues, permettant aux enfants qui n’ont pas la possibilité physique de bénéficier d’une éducation de qualité de suivre des leçons sur Internet.
« J’adore travailler avec les enfants, et je pense que l’éducation est l’une des choses qui peuvent avoir le plus grand impact dans la vie de quelqu’un, surtout lorsque l’on vit dans un pays en voie de développement », déclare Palash.
Devin Green aime s’appuyer sur la technologie pour résoudre des problèmes et puise son inspiration dans ce qui l’entoure. Alors qu’il terminait sa dernière année de lycée à la maison en raison du COVID-19, il a transformé sa chambre à Castro Valley, en Californie, en laboratoire.
Photo de Devin Green
Les apps et inventions développées par Devin Green sont inspirées par le monde qui l’entoure.
Ce jeune de 18 ans, qui commencera sa première année à Stanford cet automne, avait du mal à se lever chaque matin. Il a donc conçu un programme couplé à un matelas à pression sous son lit. Si le matelas détecte une pression après l’heure à laquelle Devin est censé être debout, une alarme se déclenche et ne s’arrêtera que lorsqu’il aura scanné un code QR avec son smartphone.
« J’ai placé 12 codes QR différents dans la maison, et ils sont tous programmés de façon aléatoire chaque matin. Je ne sais donc jamais exactement où aller pour arrêter l’alarme », explique Devin.
Ce même esprit d’innovation caractérise tout ce qu’il crée. Le playground qui lui a permis de remporter le Swift Student Challenge est un robot à intelligence artificielle nommé Stanny, capable de reconnaître 63 instructions et questions, et d’y répondre.
Deux apps développées par Devin sont présentes sur l'App Store, Devin ayant créé la première lorsqu'il avait 13 ans. La seconde, appelée Slight Work, est une app de gestion des devoirs qui utilise la technique Pomodoro pour optimiser le temps de travail en y intégrant des pauses structurées. Lui et ses camarades du lycée ont utilisé l’app tout au long de leur dernière année, tout comme leurs amis à l’université.
Lorsqu’il songe à l’avenir, Devin espère pouvoir appliquer ses compétences en matière de résolution de problèmes et apporter ainsi des changements à une bien plus grande échelle.
« La justice sociale et la politique sont des domaines dans lesquels je veux vraiment m’investir », déclare le jeune homme. « Donner aux gens l’accès aux informations dont ils ont besoin pour comprendre les questions sociales actuelles, l’accès à l’inscription sur des listes électorales, ou l’accès aux droits fondamentaux de chaque citoyen et citoyenne : voilà des problèmes importants que j’aimerais résoudre. »
App Slight Work affichée sur l’iPhone 11 Pro
L’app Slight Work de Devin Green aide les étudiants à gérer leur temps grâce à une formule spéciale.
Apple est fier de soutenir et d’encourager la nouvelle génération de développeurs grâce à son programme annuel WWDC pour jeunes. Et ce n’est qu’une des nombreuses façons dont la WWDC20 met à l’honneur et récompense les codeurs et innovateurs de tous âges et de tous horizons. Pour la toute première fois, plusieurs séances seront organisées spécialement pour les codeurs et concepteurs en herbe, avec des défis quotidiens Swift Playgrounds auxquels tout le monde pourra participer.
Partager l’article

Photos des gagnants du Swift Student Challenge

Contacts presse

Jasmine Khounnala

Apple

khounnala.j@apple.com

01 56 52 97 48

Ligne infos presse Apple

media.fr@apple.com

01 56 52 96 91