ACTUALITÉ juin 8, 2021

Zane Lowe d’Apple Music explique en quoi l’Audio Spatial va transformer la musique

A l'occasion du lancement de l’Audio Spatial aujourd’hui sur Apple Music, Zane Lowe, animateur radio et co‑responsable des Relations Artistes du service de streaming, explique ce que cette nouvelle technologie représente pour les fans et les artistes
Pochette d'album d’Ariana Grande sur Apple Music s’affichant sur un iPhone 12 Pro jumelé à des AirPods Pro.
L’Audio Spatial avec Dolby Atmos et la qualité Lossless sont maintenant disponibles pour les personnes abonnées à Apple Music.
Au début il y avait le son en mono, puis il y a eu la stéréo. Et maintenant, l'Audio Spatial. L’Audio Spatial est une expérience immersive dans laquelle le son évolue tout autour de vous, dans plusieurs directions. Ce type d’expérience était jusqu’à présent réservé au cinéma. Vous êtes‑vous déjà demandé ce que ça donnerait avec la musique? Moi, oui.
La première fois qu’on m’a proposé d’écouter de l’Audio Spatial, c’était sur des AirPods. Au début, j’étais un peu sceptique. «Ça marche vraiment avec les AirPods? J’ai demandé s’il fallait que je prenne ma voiture et que je me rende dans une salle équipée d’enceintes spéciales. On m’a répondu : «Non non, appuie juste sur Lecture».
Parmi les premiers morceaux que j’ai écoutés, il y avait «Rain on Me» de Lady Gaga et «Black Skinhead» de Kanye West. Difficile de décrire mon impression avec des mots parce que j’ai passé toute ma vie dans un environnement en deux dimensions : j'ai grandi dans un monde en stéréo. Il m’est apparu que beaucoup d’artistes du passé comme du présent auraient aimé pouvoir bénéficier de ce type de technologie pour créer leurs morceaux, leur donner plus d’ampleur et les élever à des niveaux alors inconcevables. Mais ils n’avaient que deux canaux stéréo à leur disposition. Maintenant, ils ont les moyens d’aller au‑delà. Alors, pour ce qui est d'écouter les sons de ces morceaux venant de toutes les directions, m’enveloppant littéralement? Je me suis dit : «OK, j'en suis. A fond.» La télévision a la HD. Maintenant, la musique a l’Audio Spatial.
Je me suis tout de suite demandé : «Comment les artistes vont-ils s’en servir? Que va en faire Lil Baby? Que vont en faire Olivia Rodrigo ou Peggy Gou? Ou Frank Ocean? Est‑ce qu’ils vont se mettre à composer de la musique en se projetant dans un environnement tridimensionnel, et non plus seulement à deux dimensions?»
Savoir si je vais ressentir une émotion différente en re-découvrant mes morceaux préférés en Audio Spatial me fascine. Parce que ça arrive dans mes oreilles et ça déclenche quelque chose, n’est‑ce pas? C’est ce que j’ai réalisé, alors que j’écoutais des morceaux en Audio Spatial : ces chansons, je les connaissais par cœur, et pourtant je ressentais quelque chose de différent. Il ne s’agit donc pas seulement du son que cela va produire, mais de ce que l'on va ressentir.
Je crois que ce qu’il va se passer, c’est que les artistes vont commencer à entendre des choses qu’ils ne percevaient pas auparavant. Imaginez Billy Corgan dire à l'ingénieur du son : «Quand j’ai créé l’introduction à la guitare de “Quiet” en 1993, je voulais que le son ait l’air de venir de cinq kilomètres derrière et qu’il vous arrive en pleine face en 3,2 secondes au moment où la batterie de Jimmy Chamberlin commence». Évidemment, je ne suis pas Billy Corgan et j’ai inventé ça de toutes pièces. Mais si, moi, je peux réfléchir à ce que ça peut donner, vous imaginez ce que lui va en faire?
La musique, à l’époque contemporaine, a souvent été façonnée par l’innovation. Des enregistrements multicanaux aux guitares électriques, micros, synthétiseurs, en passant par l’écho à bande et les samplers, la technologie MIDI et l’iPod: tant de technologies ont été inventées pour lire, capter, enregistrer, mixer et partager la musique… Avec l’Audio Spatial, les musiciens, ingénieurs du son et producteurs disposent de cet incroyable nouvel outil pour offrir une expérience 3D inédite à des millions de gens. Ca commence toujours avec un nouvel outil avec lequel les artistes vont expérimenter, et on se retrouve avec «Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band» ou «Pet Sounds».
Tout va se jouer avec l’adoption de cette technologie par les artistes. Cela nécessite un investissement de la part des personnes qui vont l’utiliser et l’adorer. À l’époque où, enfant, j’ai commencé à créer mes propres beats, il fallait économiser beaucoup pour s’acheter un sampler. Il était difficile de s’en procurer et on en trouvait très peu dans le commerce. Là, je n’ai qu’à mettre mes AirPods et appuyer sur Lecture, et je profite d’une expérience d’Audio Spatial. Fans et artistes ont les moyens d’écouter et de faire de la musique comme ça maintenant. C’est là que les choses changent parce que ça va forcément influencer les jeunes, qui vont se dire: «Je veux que ma musique sonne aussi bien que ça.»
Et c’est parti pour un voyage passionnant. On verra bientôt une nouvelle génération d’artistes qui auront grandi dans un univers en Audio Spatial, comme moi avec la stéréo. À l’avenir, les artistes n’auront peut-être même plus l’idée d’enregistrer en stéréo parce que leur seule référence, ce sera l’Audio Spatial. Et la création musicale en Audio Spatial ne peut que s’améliorer. Apple est en train de mettre au point des outils permettant de créer une musique immersive qui seront intégrés à Logic Pro dans le courant de cette année. Chaque artiste pourra donc composer et mixer sa musique en Audio Spatial pour Apple Music, dans un studio, à la maison et n’importe où ailleurs.
Bien sûr, la stéréo continuera d’exister. Personne ne va décréter la fin de la stéréo, tout comme personne n’a mis un terme au son mono. J’ai plein de disques en mono dans ma collection. Et ils rendent parfaitement bien parce qu’ils ont été faits pour être écoutés en mono. Les morceaux qui ont été conçus pour être écoutés en stéréo seront toujours aussi incroyables en stéréo. Mais la musique va maintenant trouver une nouvelle voie, vers un environnement spatialisé. Ce n’est pas la fin de quoi que ce soit, c’est le début de quelque chose de nouveau.
— Zane Lowe, Apple Music
Partager l’article

Contacts presse

Jennifer Havet

Apple

jhavet@apple.com

01 56 52 99 07

Ligne infos presse Apple

media.fr@apple.com

01 56 52 96 91