Changement climatique Pour mener la lutte contre le changement climatique, on fait comment ?

Nous avons cartographié notre empreinte carbone. Et nous faisons tout pour la réduire à néant.

Pour calculer notre empreinte carbone, nous ne faisons pas les choses à moitié. Nous intégrons dans nos mesures l’empreinte carbone de centaines de fournisseurs, de millions de clients et de centaines de millions d’appareils. Et nous passons notre temps à rechercher des solutions nouvelles dans cinq domaines essentiels : la fabrication, l’utilisation des produits, les installations, le transport et le recyclage.

Pour réduire cette empreinte carbone, nous veillons à ce que chaque génération d’appareil soit aussi économe que possible en énergie. Nous utilisons des matériaux à faibles émissions de carbone pour la fabrication, nous aidons nos fournisseurs à rendre leurs usines plus vertes, et nous produisons notre propre énergie renouvelable, ce qui nous permet de couvrir 96 % des besoins en électricité de nos installations mondiales.

Notre empreinte carbone globale pour 2016

29 500 000 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre
Fabrication 77 %
Utilisation des produits 17 %
Transport 4 %
Installations 1 %
Recyclage 1 %

Nos usines travaillent déjà à réduire leur empreinte carbone.

La fabrication représente 77 % de notre empreinte carbone. Ce chiffre s’explique principalement par les émissions liées à l’électricité utilisée pour fabriquer nos produits. C’est pourquoi nous privilégions les matériaux à plus faible empreinte carbone, aidons nos fournisseurs à réduire leur consommation d’énergie et les encourageons à se tourner vers les énergies renouvelables. Ensemble, nous pouvons transformer les procédés de fabrication et réduire considérablement les émissions.

Principaux contributeurs à l’empreinte carbone liée à la fabrication de nos produits

  • 35 % Circuits intégrés
  • 29 % Aluminium
  • 13 % Circuits imprimés et fils
  • 5 % Écran
  • 4 % Verre

Nous accompagnons nos fournisseurs dans le passage aux énergies renouvelables.

Comme l’électricité utilisée pour le traitement des matériaux, la fabrication des pièces et l’assemblage de nos produits est le facteur qui contribue le plus à notre empreinte carbone globale, nous aidons nos fournisseurs à réduire leur consommation d’énergie. Nous investissons également dans des projets d’énergie renouvelable afin de réduire les émissions qui sont générées en amont et qui échappent à l’emprise de nos fournisseurs directs. À ce jour, nous avons installé 485 mégawatts de projets d’énergie solaire et éolienne dans six provinces de Chine. Nos fournisseurs directs s’appuient d’ailleurs sur ces projets pour développer leurs propres projets d’énergie renouvelable (nombreux sont ceux qui sont déjà en cours). Toutes ces initiatives s’inscrivent dans le Clean Energy Program que nous avons lancé en 2015.

Dans le cadre de ce programme, Apple et ses fournisseurs entendent produire ou obtenir à l’échelle mondiale plus de 4 gigawatts d’énergie propre supplémentaire d’ici à 2020 (dont 2 gigawatts sur le seul territoire chinois) et utiliser cette énergie pour réduire les émissions liées à la fabrication. En avril 2017, les engagements pris représentaient déjà un total de 2 gigawatts. Une fois atteints, les 4 gigawatts d’énergie propre représenteront 30 % de l’empreinte carbone liée actuellement à la fabrication de nos produits. Pour faciliter l’accès de nos fournisseurs aux énergies propres, nous avons également lancé le Clean Energy Portal. Ce portail propose des conseils et des outils adaptés à chaque région pour s’approvisionner en énergie propre. Il est disponible dans les langues parlées dans les pays où est réalisé l’essentiel de la fabrication (notamment en mandarin, en japonais et en coréen).

Nos partenaires directs font avancer eux‑mêmes les choses. Ibiden, un fabricant de substrats de circuits intégrés, s’est engagé à produire d’ici fin 2018 l’équivalent en énergie renouvelable de l’énergie qu’il consomme pour la fabrication des produits Apple. Ibiden sera notre premier fournisseur à sauter le pas au Japon. Son projet photovoltaïque flottant sera l’un des plus grands projets solaires flottants du pays. D’autres acteurs de notre chaîne de production installent ou investissent dans des projets solaires d’envergure, alimentent leurs usines à 100 % avec l’énergie éolienne ou se tournent vers des programmes énergétiques de renom pour s’approvisionner en énergie propre.

Partenaires s’étant engagés à utiliser 100 % d’énergie renouvelable pour la production Apple d’ici 2018 :

  • Biel Crystal Manufactory Ltd.
  • Catcher Technology
  • Compal Electronics
  • Ibiden
  • Lens Technology
  • Solvay Specialty Polymers
  • Sunwoda Electronics

Diminuer nos émissions de carbone en concentrant nos efforts sur l’aluminium.

Nous vendons tellement d’iPhone que la moindre amélioration dans leur fabrication peut avoir un impact sur notre empreinte carbone. Modifier la méthode de fabrication du boîtier en aluminium, par exemple, nous permet d’obtenir des résultats considérables. Pour le concevoir, nous donnons maintenant la priorité à l’aluminium extrait grâce à l’hydroélectricité plutôt qu’avec des combustibles fossiles. Et nous avons repensé nos procédés de fabrication de façon à réintégrer les rebuts d’aluminium. Les émissions de gaz à effet de serre associées à la fabrication du boîtier de l’iPhone 7 ont ainsi baissé de 17 % par rapport à celles de l’iPhone 6s, et de 60 % par rapport à celles de l’iPhone 6. En appliquant cette même approche au MacBook Pro 13 pouces avec Touch Bar, nous avons réduit les émissions de gaz à effet de serre liées au boîtier en aluminium de 48 % par rapport au MacBook Pro de génération précédente.

Notre objectif est que toutes nos installations dans le monde fonctionnent à 100 % grâce à l’énergie renouvelable.

En 2016, 96 % de l’électricité consommée par nos installations provenait de sources propres et renouvelables. Ce chiffre tient désormais compte de l’empreinte carbone des bureaux, magasins et centres de données que nous dirigeons, mais également des centres de distribution de produits et des centres de données que nous louons ou partageons. Ces efforts ont réduit les émissions de nos installations à 1 % de notre empreinte carbone globale. Mais notre objectif est bel et bien d’atteindre 100 % d’énergie renouvelable. Nous avons déjà atteint ce chiffre dans chacun des centres de données opérés par Apple, et dans l’ensemble de nos installations dans 24 pays, notamment aux États‑Unis, au Royaume‑Uni, en Chine et en Australie.

Nous construisons le siège d’entreprise le plus vert au monde.

L’Apple Park, à Cupertino, est en voie de devenir le plus grand immeuble de bureaux d’Amérique du Nord certifié LEED platine, et cette certification inclut les départements de recherche et développement qui requièrent une forte intensité d’énergie. Il est alimenté à 100 % par de l’énergie renouvelable, dont 75 % est générée sur site par des panneaux photovoltaïques en toiture de 17 mégawatts et par des piles à combustible alimentées au biogaz de 4 mégawatts. L’énergie supplémentaire requise provient du projet California Flats Solar Project, dans le comté voisin de Monterey. En périodes de basse consommation (le week‑end, par exemple), le bâtiment générera de l’énergie renouvelable qui sera distribuée à Pacific Gas and Electric pour être utilisée sur le réseau public.

Le nouveau campus est, à plus de 80 %, un espace ouvert où sont plantés plus de 9 000 arbres résistants à la sécheresse. Pour la plupart des chênes, mais aussi des arbres fruitiers et des arbres d’ombrage. Nous avons également récupéré d’anciens chênes californiens condamnés à être détruits. Afin de préserver les ressources en eau, le nouveau campus utilise 75 % d’eau non potable recyclée pour entretenir sa forêt et pour faire fonctionner certains équipements du site où l’eau potable n’est pas nécessaire.

Nous sommes notre propre producteur et fournisseur d’énergie renouvelable.

Pour pouvoir alimenter tous nos bureaux, magasins et centres de données à travers le monde uniquement avec de l’énergie renouvelable, nous allons devoir en produire nous‑mêmes en quantité. C’est la raison pour laquelle nous développons nos propres projets de piles à combustible et d’énergie solaire, hydraulique et éolienne. Nous avons par exemple connecté 40 mégawatts d’énergie solaire nouvelle au réseau national chinois, ce qui nous permet de produire plus d’électricité que nécessaire pour alimenter tous nos bureaux et magasins en Chine. Depuis 2011, ces projets ont permis de réduire les émissions mondiales de nos bureaux, magasins et centres de données de 60 % et évité que plus de 1,6 million de tonnes de CO2e n’entrent dans l’atmosphère. Sur la seule année 2016, nous avons ainsi réduit nos émissions de CO2e de près de 585 000 tonnes. Sans les énergies renouvelables, celles‑ci auraient plus que triplé depuis 2011. Nous avons également émis une obligation verte d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, destinée à financer des projets environnementaux, notamment des projets d’énergie renouvelable pour nos installations mondiales.

Nous nous considérons responsables de chaque watt utilisé par un appareil Apple.

Toute l’énergie nécessaire au fonctionnement de votre appareil durant sa durée de vie utile fait partie de notre empreinte carbone. Elle inclut même l’énergie utilisée pour recharger votre appareil, qui provient souvent de sources à fortes émissions de carbone, comme le charbon ou le gaz naturel. C’est pourquoi nous développons en permanence de nouveaux moyens de rendre nos produits aussi éco‑énergétiques que possible. macOS, par exemple, met les supports de stockage en mode veille et exécute les processeurs en mode de consommation ultra‑faible lorsque vous êtes moins occupé. Et quand vous vous remettez au travail, il utilise moins d’énergie pour les apps qui sont ouvertes mais non actives et met en pause les plug‑ins de sites web animés jusqu’à ce que vous décidiez de les activer. macOS peut même mettre le processeur en mode basse consommation entre deux frappes sur le clavier et pendant que l’écran est allumé. Ces gains d’énergie peuvent paraître dérisoires, mais si on les multiplie par le nombre d’ordinateurs Apple dans le monde, ils sont considérables.

iMessage, FaceTime et Siri. Tous les trois fonctionnent à 100 % grâce à l’énergie renouvelable.

Chaque fois que vous envoyez un iMessage, passez un appel FaceTime, posez une question à Siri, téléchargez une chanson ou partagez une photo, de l’énergie est consommée. Et nous sommes fiers de pouvoir affirmer que toutes ces tâches sont gérées par des serveurs de données Apple alimentés à 100 % par de l’énergie renouvelable. Au total, en 2015, nos centres de données ont permis d’éviter l’émission de 187 000 tonnes de CO2e. Et en 2016, ce chiffre est passé à 330 000 tonnes. Lorsque nous avons besoin de capacité supplémentaire, nous collaborons avec des centres de données tiers. Et bien que nous ne soyons pas propriétaires de ces centres, partagés avec d’autres entreprises, nous les intégrons quand même dans nos objectifs en matière d’énergie renouvelable. C’est pourquoi nous faisons notre possible pour encourager ces fournisseurs à utiliser, eux aussi, 100 % d’énergie renouvelable. En 2016, plus de 99 % de leur électricité provenait également de sources renouvelables.

Depuis 2008, nous avons réduit de 70 % la consommation d’énergie moyenne de nos produits1.

Le MacBook Pro consomme 15 % d’énergie de moins que les précédents modèles de MacBook Pro. L’iMac consomme 97 % d’énergie de moins en mode veille que le modèle de première génération. Le Mac mini consomme 40 % d’énergie de moins en mode inactif que celui de génération précédente. Et vous pouvez recharger votre iPhone 7 une fois par jour pendant un an pour seulement 61 centimes de dollars. Non seulement nous réduisons notre empreinte carbone globale, mais vous réduisez par la même occasion votre facture d’électricité.