Article mai 16, 2019

La photographe Rachael Short exploite la beauté de la simplicité avec l’iPhone

Rachael Short dehors avec son iPhone.
Après une blessure de la moelle épinière en 2010, Rachael Short, photographe diplômée des beaux-arts, a adopté l’iPhone comme seul outil de travail.
La photographe californienne Rachael Short apprécie la simplicité. En shooting aux alentours de Carmel, en Californie, elle photographie des portraits et des paysages en cherchant des textures, des lumières et des contrastes inédits. Elle estime que la couleur est source de distraction, et travaille exclusivement en noir et blanc. « Face au chaos qui nous entoure, je veux proposer des œuvres empreintes de simplicité et de sérénité », explique-t-elle.
En 2010, à l’âge de 28 ans, elle subit une blessure de la moelle épinière dans un accident de voiture sur la Highway 1 californienne, un soir d’Halloween. On lui diagnostique une fracture de la vertèbre cervicale C5. Elle se réveille tétraplégique.
Photographie de Rachael Short.
Inspirée par le quotidien et la beauté des paysages de Carmel (Californie), Rachael Short crée des archives photographiques mettant en valeur les textures, la lumière et les contrastes de ce qui l’entoure.
Sentier de Monastery Beach, photographié par Rachael Short sur iPhone XS.
Un sentier de Monastery Beach, photographié par Rachael Short sur iPhone XS.
À l’hôpital, Rachael a dû suivre une rééducation de 60 jours pour être capable de toucher son nez avec sa main gauche, et d’une année complète avant que ses bras et ses mains aient assez de force pour tenir quoi que ce soit, sans même parler d’un appareil photo. Pendant sa convalescence, son meilleur ami lui offre un iPhone 4, un outil simple qu’elle peut alors utiliser malgré sa situation.
« J’ai dû m’exercer pendant un an avant d’avoir la force nécessaire pour prendre en main un iPhone », se remémore-t-elle. « C’est le premier appareil photo que j’ai utilisé [après l’accident], et c’est désormais le seul appareil photo que j’utilise, car il est pratique et léger, compact et simple à utiliser. »
Depuis lors, Rachael a adopté un processus créatif entièrement numérique et mobile. « Auparavant, j’utilisais un appareil photo 4 x 5 pouces, ainsi qu’un appareil photo moyen format et un 35 mm. Tout cela est devenu trop compliqué », explique-t-elle. « À présent, je me soucie davantage de l’image que de l’aspect technique et du matériel. Je suis bien plus attentive à ce que je photographie. »
Rachael Short prenant une photo avec son iPhone.
Rachael Short se déplaçant en fauteuil roulant, elle a opté pour la mobilité et la liberté de la prise de vue sur iPhone, qui lui évite d’avoir à transporter plusieurs appareils photo. « Je suis bien plus attentive à ce que je photographie », confie-t-elle.
Commandes du fauteuil roulant de Rachael Short et son iPhone.
Originaire de Carmel, en Californie, Rachael Short prend ses photos sur iPhone XS avec l’app Hipstamatic, puis les convertit en noir et blanc avec Snapseed.
Elle n’a plus besoin de transporter plusieurs appareils photo et pellicules. Désormais, elle prend une photo couleur avec l’app Hipstamatic de son iPhone XS, la convertit en noir et blanc et la retouche dans l’app Snapseed, imprime un négatif numérique, puis créé un tirage platine pour en faire une archive photographique. « J’ai été impressionnée par l’appareil photo de l’iPhone et les possibilités créatives qu’il offre vis-à-vis du traitement des images », ajoute-t-elle. « La qualité de l’image est époustouflante ».

« La technologie a énormément évolué. Elle a ouvert tout un champ de possibilités pour les personnes en situation de handicap ou de mobilité réduite. »

Rachael Short s’est installée à proximité de la galerie EXPOSED de Carmel, dont elle est propriétaire et où elle organise des expositions d’œuvres d’artistes locaux. Comme elle se déplace en fauteuil roulant, Rachael recherche des sites de shooting accessibles, mais proches de la nature. Elle affectionne tout particulièrement Point Lobos pour ses sentiers plats et sa beauté sauvage, ainsi que le long sentier côtier longeant l’océan près de Monastery Beach, l’un des seuls endroits proches où elle puisse approcher l’océan. Ces endroits, auxquels elle se rendait rarement avant son accident, sont devenus ses sites de shooting habituels. Elle aime particulièrement les photographies de sentiers ou de routes interminables qui invitent le regard du spectateur à se promener de haut en bas de l’image.
Rachael Short.
Après son accident, il a fallu une année complète à Rachael avant de retrouver assez de force pour tenir son iPhone. Depuis, c’est son outil de travail favori.
Malgré les obstacles qu'elle a rencontrés il y a près de 10 ans, Rachael parvient toujours à poser un regard doux et rêveur sur le monde qui l’entoure. Elle a adopté la technologie moderne, qui lui permet de continuer de créer et de déceler la beauté dans tout ce qui l’entoure, du coquelicot fragile posé sur le rebord de sa fenêtre à l’ombre portée par un arbre sur la façade de la mission de Carmel. 
« Je n’ose pas imaginer à quel point ma situation aurait été différente il y a ne serait-ce que 15 ans, sans iPhone », déclare Rachael. « En quelques années, la technologie a connu une évolution impressionnante. Elle a décuplé les possibilités des personnes en situation de handicap ou de mobilité réduite. C’est à la fois mon appareil photo, ma boîte e-mail, mon outil de retouche photo, mon assistant personnel avec Siri. L’iPhone regroupe tout ce dont j’ai besoin. » 
Dans le cadre de la Journée mondiale de sensibilité à l’accessibilité (GAAD), Apple s’est associée à la photographe californienne Rachael Short pour présenter ses œuvres, toutes réalisées sur iPhone. Aujourd’hui, Apple organise des événements dans le monde entier pour promouvoir la conception inclusive et présenter les bénéfices que peut apporter la technologie au quotidien. Pour en savoir plus sur les fonctionnalités et les services d’accessibilité d’Apple, rendez-vous sur la page apple.com/fr/accessibility.

Médias

Images de Rachael Short

Contacts presse

Jasmine Khounnala

Apple

khounnala.j@apple.com

01 56 52 96 91

Ligne infos presse Apple

media.fr@apple.com

01 56 52 96 91