Changement climatique

Le changement climatique est bien réel. Tout comme le sont nos actions.

Empreinte carbone

L’empreinte carbone est complexe. Et demande des solutions innovantes.

Pour calculer notre empreinte carbone, nous ne faisons pas les choses à moitié. Nous intégrons dans nos mesures l’empreinte carbone de centaines de fournisseurs, de millions de clients et de centaines de millions d’appareils. Et nous passons notre temps à rechercher des solutions nouvelles dans cinq domaines essentiels : la fabrication, l’utilisation des produits, les installations, le transport et le recyclage.

Chaque génération de produit Apple est conçue de façon à être aussi économe en énergie que possible. Nous exigeons de nos fournisseurs qu’ils favorisent dans leurs installations une alimentation en énergie propre, et les matériaux que nous utilisons pour fabriquer nos appareils sont ceux permettant d’émettre le moins de carbone. Nous produisons et fournissons de l’énergie renouvelable pour 93 % de nos bureaux, magasins et centres de données dans le monde. Ceci a permis de ramener la part des émissions générées par nos installations à 1 % de notre empreinte carbone globale. Nous repensons aussi en permanence nos pratiques de recyclage et nos stratégies d’acheminement.

Notre empreinte carbone globale pour 2015

38 400 000

tonnes métriques d’émissions de gaz à effet de serre

  • Fabrication 77 %
  • Utilisation des produits 17 %
  • Installations 1 %
  • Transport 4 %
  • Recyclage 1 %

Fabrication

Produire en réduisant son empreinte carbone.

Notre empreinte carbone est essentiellement liée aux méthodes de fabrication de nos produits. Nous avons identifié deux domaines dans lesquels nous pouvons réduire notre impact de façon spectaculaire : la production de matières premières et l’électricité utilisée pour la fabrication.

Collaborer avec nos fournisseurs pour favoriser l’énergie propre.

L’électricité que nous utilisons dans notre chaîne logistique pour traiter les matières premières, confectionner les pièces et assembler nos produits est le facteur qui contribue le plus à notre empreinte carbone. C’est pourquoi nous avons créé, en 2015, un programme visant à aider nos partenaires dans le monde entier à réduire leur consommation d’électricité, à alimenter leurs installations avec de l’énergie propre et à créer des projets d’énergie renouvelable de qualité supérieure. Pour compenser progressivement les émissions liées à nos processus de fabrication en Chine, nous avons entrepris d’y installer un parc solaire de 200 mégawatts, avec un premier projet de 170 mégawatts en Mongolie-Intérieure. Nous collaborons également avec nos fournisseurs pour mettre en place des installations de plus de 4 gigawatts d’énergie nouvelle propre à travers le monde, dont 2 gigawatts en Chine, d’ici 2020. Et au cours des deux prochaines années, Foxconn va développer un parc solaire de 400 mégawatts pour couvrir les besoins en énergie de ses usines d’assemblage d’iPhone à Zhengzhou.

Réduire notre empreinte carbone en optimisant l’utilisation de l’aluminium.

Nous vendons tellement d’iPhone à travers le monde que la moindre amélioration dans leur production, si minime soit-elle, peut avoir un effet considérable. Le simple fait de modifier les méthodes de fabrication des boîtiers en aluminium peut diminuer notablement notre empreinte carbone. C’est après avoir fait cette découverte que nous avons choisi de donner la priorité à l’aluminium extrait par hydroélectricité plutôt qu’avec des combustibles fossiles. Et nous avons également repensé nos procédés de fabrication de façon à réintégrer les rebuts d’aluminium. Cela nous a permis de diviser par deux l’empreinte carbone associée au boîtier de l’iPhone 6s par rapport à celui de la génération précédente. Et nous recherchons des moyens d’utiliser un aluminium à faible empreinte carbone dans tous nos produits.

Utilisation des produits

Votre consommation énergétique est intégrée dans nos calculs.

Toute l’énergie nécessaire au fonctionnement de votre appareil, de son déballage jusqu’à son recyclage, fait partie de notre empreinte carbone. Nous allons même jusqu’à inclure l’énergie utilisée pour recharger votre appareil, qui provient généralement de sources à fortes émissions de carbone comme le charbon ou le gaz. C’est pourquoi nous développons en permanence de nouveaux moyens de rendre nos produits aussi écoénergétiques que possible. Le système d’exploitation du Mac, par exemple, met le disque dur en mode veille et exécute les processeurs en mode de consommation ultra‑faible lorsque vous êtes moins occupé. Il peut même économiser l’énergie lorsque l’écran est statique et entre deux frappes sur le clavier.

Le MacBook Air consomme 52 % d’énergie de moins que le modèle d’origine. Le Mac mini consomme 40 % d’énergie de moins en mode inactif que celui de génération précédente. L’Apple TV consomme 90 % d’énergie de moins que le modèle de première génération. Et, aux États-Unis, vous pouvez recharger votre iPhone 6s une fois par jour pour seulement 53 cents par an. En fait, depuis 2008, nous avons réduit de 64 % l’énergie totale moyenne consommée par les produits Apple, ce qui nous a permis de diminuer à la fois notre empreinte carbone globale et votre facture d’électricité1.

Allez, posez à Siri toutes les questions que vous voulez.

Chaque fois que vous envoyez un iMessage, passez un appel FaceTime, posez une question à Siri, téléchargez une chanson ou partagez une photo, de l’énergie est consommée. Et c’est nous que nous tenons responsables de cette consommation d’énergie. Pas vous. Nous sommes fiers de pouvoir dire que toutes ces tâches sont gérées par des serveurs de données Apple alimentés à 100 % par de l’énergie renouvelable. Lorsqu’il nous faut un petit coup de pouce, nous collaborons avec des centres de données tiers. Et bien que nous ne soyons pas propriétaires de ces centres et que nous les partagions avec d’autres entreprises, nous les intégrons quand même dans nos objectifs en matière d’énergie renouvelable. C’est pourquoi nous faisons notre possible pour encourager ces fournisseurs à utiliser, eux aussi, 100 % d’énergie renouvelable. Au total, en 2014, nos centres de données ont permis d’éviter l’émission de 150 000 tonnes métriques de CO2e. Et en 2015, ce chiffre est passé à 187 000 tonnes métriques.

Installations

Nous nous servons de l’énergie du soleil, du vent et de l’eau pour alimenter notre éclairage, nos serveurs et nos machines à café.

Nous déployons en permanence des efforts pour atteindre notre objectif consistant à couvrir 100 % de la consommation électrique de nos installations mondiales (bureaux, magasins et centres de données) avec 100 % d’énergie renouvelable. Au mois de janvier 2016, nous sommes parvenus à 93 % à l’échelle mondiale. Et dans 23 pays, dont les États‑Unis, le Royaume-Uni, la Chine et l’Australie, nous avons atteint 100 %. Nous avons par exemple connecté 40 mégawatts d’énergie solaire nouvelle au réseau national chinois, ce qui nous permet de produire plus d’électricité que nécessaire pour alimenter tous les bureaux et les magasins Apple en Chine.

En 2015, l’utilisation d’énergies renouvelables dans les installations Apple a permis d’éviter que 335 000 tonnes métriques de CO2e ne se diffusent dans l’atmosphère. C’est l’équivalent de 163 000 tonnes de charbon qui n’ont pas été brûlées4.

À Singapour, l’innovation est sur les toits.

Singapour est si densément peuplée qu’il n’y a plus assez d’espace au sol pour installer une centrale solaire d’envergure. C’est pourquoi nous avons conçu une solution totalement inédite. Nous avons collaboré avec Sunseap, un fournisseur d’énergie renouvelable local, afin de produire environ 32 mégawatts d’énergie propre issue de panneaux solaires installés sur plus de 800 toits à travers la ville. Cette installation sans précédent produira assez d’énergie pour alimenter tous nos bureaux de Singapour ainsi qu’une partie du centre de données partagé que nous utilisons pour augmenter nos capacités de calcul.

Home green home.

Le nouveau campus Apple de Cupertino sera le bâtiment le plus écoénergétique de sa catégorie. Nous recyclons ou réutilisons plus de 95 % des matériaux issus des bâtiments démolis sur place en trouvant des moyens de réaffecter pratiquement chaque morceau de béton, de verre ou de métal.

Ce bâtiment sera alimenté à 100 % par de l’énergie renouvelable, générée principalement par l’une des plus importantes installations d’énergie solaire d’entreprise sur site au monde. Et l’air circulera librement entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment, ce qui assurera une ventilation naturelle les trois quarts de l’année.

8 000
Le site sera agrémenté de quelque 8 000 arbres, dont plus de 7 000 arbres d’ombrage et arbres fruitiers nouvellement plantés.
100 %
L’Apple Campus 2 sera alimenté à 100 % par de l’énergie renouvelable.

Transport

Réduire notre empreinte carbone dans les airs comme sur les mers.

L’acheminement de centaines de millions de produits nécessite beaucoup d’énergie. Notre équipe logistique s’attache à réduire notre empreinte carbone dans ce domaine aussi, notamment en optimisant le fret aérien et le fret maritime afin de consommer moins de carburant. Et comme nous progressons sans cesse dans l’allègement de nos appareils et la réduction de la taille de nos emballages, nous réduisons quoi qu’il en soit nos émissions, quel que soit le mode de transport choisi.

Recyclage

Le recyclage a aussi une empreinte carbone.

Contrairement à un grand nombre de nos concurrents, nous intégrons dans notre empreinte carbone toute l’énergie utilisée pour recycler nos produits. Alors chaque fois que nous en avons la possibilité, nous recyclons nos produits dans la région où ils sont collectés, ce qui réduit les émissions de carbone liées au transport. Et si nous devons quand même les transporter, nous le faisons de façon responsable. Comme nous collaborons étroitement avec les entreprises de recyclage et avec des installations validées, rien n’est jeté de façon non sécurisée dans les pays en voie de développement, ce qui est pourtant un problème courant dans notre secteur d’activité.

Le recyclage permet de réduire les émissions de carbone à l’échelle mondiale. Par exemple, le recyclage de matériaux tels que l’aluminium génère moins d’émissions de carbone que l’extraction et la fusion de nouveaux matériaux. Comme toute personne utilisant un matériau recyclé peut soustraire l’économie d’émission de carbone réalisée de sa propre empreinte carbone, nous avons décidé de ne pas en tenir compte dans le calcul de la nôtre.