COMMUNIQUÉ DE PRESSE 8 janvier 2015

L’App Store célèbre l’arrivée de 2015 en fracassant des records

MARKHAM (Ontario), le 8 janvier 2015. – Apple a annoncé aujourd’hui que l’App Store a battu un nouveau record de ventes durant la première semaine de janvier; les clients de partout dans le monde ont dépensé près d’un demi-milliard de dollars dans les apps et les achats à même les apps. Et le plus grand nombre de ventes de l’histoire de l’App Store a été enregistré le jour de l’An 2015. Cet exploit fait suite à des ventes records en 2014, année durant laquelle l’entreprise a vu ses profits augmenter de 50 pour cent et ses apps générer des bénéfices de plus de 10 milliards de dollars pour les développeurs. Depuis le lancement de l’App Store, ces derniers ont cumulé des recettes de 25 milliards de dollars pour la vente d’apps et de jeux. L’arrivée d’iOS 8, la plus importante version d’iOS à ce jour, a permis aux développeurs de créer d’exceptionnelles nouvelles apps et d’offrir des fonctions novatrices qui se sont avérées hautement populaires auprès des clients de l’App Store du monde entier. 
« La nouvelle année démarre en force, après une année record pour l’App Store et pour notre communauté de développeurs », souligne Eddy Cue, vice-président principal, Internet Software and Services. « Nous sommes extrêmement fiers de nos développeurs qui, en créant des apps créatives et novatrices pour les utilisateurs d’iOS, ont réussi à amasser plus de 25 milliards de dollars jusqu’à maintenant. » 
Durant la période des Fêtes, les clients de l’App Store ont contribuéàécrire une page d’histoire en soutenant Apps pour (RED), une initiative spéciale de l’App Store dans le cadre de laquelle tous les profits de la vente de contenu exclusif ont été versés au Fonds mondial de lutte contre le SIDA. Apple a remis à (RED) un montant record de 20 millions de dollars au cours de ce trimestre, et plus de 100 millions depuis le début de leur collaboration. 
Des développeurs de toute envergure créent des apps incroyables pour iOS, réparties dans les 24 catégories de l’App Store. Et à cela s’ajoute un segment particulièrement inspirant de développeurs, soit la dernière génération de créateurs de jeux indépendants, dont ustwo du Royaume-Uni, créateur du jeu fantastique Monument Valley; Hipster Whale de l’Australie, créateur du jeu ingénieux et intuitif Crossy Road; et Sirvo des États-Unis, créateur de Threes!, un jeu de casse-tête qui s’est vu décerner sur l’App Store le titre de jeu pour iPhone de l’année.
« Jamais nous n’aurions imaginé obtenir tant de succès, puisque Crossy Road n’a été offert sur l’App Store que six semaines avant la fin de l’année », nous confie Matthew Hall, cofondateur de Hipster Whale. « En quelques mois, nous avons su créer un jeu simple et amusant disponible sur l’App Store, et celui-ci a su se hisser en tête des palmarès de l’App Store aux quatre coins de la planète. C’est extraordinaire. »
En 2014, les développeurs de l’App Store ont fait preuve d’innovation grâce à iOS 8, qui propose Swift, un puissant nouveau langage de programmation avec lequel ils ont pu créer des apps géniales plus aisément que jamais. HealthKit et HomeKit, de robustes cadres d’application, font aussi partie des nouveautés. HealthKit permet aux développeurs de partager des données avec l’app Santé, tandis que HomeKit fournit un cadre pour la création de logiciels de domotique capables de détecter, de configurer et de commander des appareils, ainsi que de communiquer avec eux. iOS 8 a également lancé Metal, une technologie graphique qui, conçue pour maximiser le rendement des puces A7 et A8, est utilisée par les plus importants développeurs de jeux partout dans le monde. 
En 2014, l’App Store a également dévoilé de nouvelles fonctionnalités à l’intention des développeurs, comme les aperçus les regroupements d’apps; TestFlight pour mettre à l’épreuve des prototypes d’apps bêta; la catégorie Enfants, qui présente des apps créées spécifiquement pour les enfants de moins de 12 ans; UnionPay, une option de règlement des achats pour les clients de la Chine; et Apple Pay, qui facilite encore les achats sécurisés.
Depuis son lancement en octobre dernier, Apple Pay est le chouchou des clients, des commerçants et des développeurs d’apps. De plus en plus de banques et de coopératives de crédit prennent en charge Apple Pay, dont les transactions comptent maintenant pour environ 90 pour cent du volume d’achats par carte de crédit aux États-Unis. Des commerçants réputés dont Bloomingdale’s, Disney Store, Duane Reade et Walgreens font profiter leurs clients de la commodité, de la sécurité et de la confidentialité d’Apple Pay. Certaines des apps les plus populaires, y compris HotelTonight, OpenTable, Target et Ticketmaster, tirent également parti d’Apple Pay, offrant à leurs clients un moyen aussi simple que sécuritaire d’effectuer des achats. 
« La réaction des clients de HotelTonight est sans équivoque depuis le lancement d’Apple Pay », affirme Sam Shank, chef de la direction, HotelTonight. « Notre clientèle est heureuse de profiter de la commodité d’Apple Pay, et de nouveaux clients ne cessent de s’ajouter étant donné la convivialité et la protection qu’offre le service. »
Apple a déclenché une véritable révolution en lançant l’App Store en 2008, autour duquel toute une industrie de conception et de développement d’apps est née. En aussi peu que six ans, l’écosystème iOS a généré 627 000 emplois aux États-Unis seulement*. L’App Store propose plus de 1,4 million d’apps aux utilisateurs d’iPhone, iPad et iPod touch dans 155 pays à l’échelle mondiale, et plus de 725 000 de ces apps sont créées pour iPad. Les clients de l’App Store ont accès à une gamme incroyable d’apps réparties dans 24 catégories, dont Jeux, Réseautage social, Photo et vidéo, Sports, Forme et santé, Voyages et Enfants. 
* Pour en savoir plus sur Apple et la création d’emplois, visitez le www.apple.com/about/job-creation (en anglais seulement). 
Relations de presse :
Tara Hendela
Apple
thendela@apple.com
905 513-5853

    Apple, le logo Apple, Mac, Mac OS, Macintosh et App Store sont des marques de commerce d’Apple. Les autres noms de produits et dénominations sociales mentionnés ici peuvent être des marques de commerce de leurs propriétaires respectifs.