AVIS AUX MÉDIAS avril 26, 2016

Apple annonce ses résultats du deuxième trimestre

Le programme de remise aux actionnaires est bonifié à 250 milliards de dollars US

TORONTO (Ontario), le 26 avril 2016. — Apple a annoncé aujourd’hui les résultats financiers du deuxième trimestre de son exercice financier 2016, qui a pris fin le 26 mars dernier. La société a enregistré, pour ce trimestre, un chiffre d’affaires de 50,6 G$ US et un bénéfice net de 10,5 G$ US ou de 1,90 $ US par action après dilution. Ces résultats sont comparables à ceux obtenus au même trimestre de l’exercice précédent, soit un chiffre d’affaires de 58 G$ US et un bénéfice net de 13,6 G$ US ou de 2,33 $ US par action après dilution. La marge bénéficiaire brute a atteint 39,4 % par rapport à la marge de 40,8 % atteinte à la même période l’an dernier. Les ventes internationales ont représenté 67 % du chiffre d’affaires du trimestre.

« Notre équipe a magistralement bravé les forts vents contraires macroéconomiques, a affirmé Tim Cook, chef de la direction d’Apple. Nous sommes très satisfaits de la forte croissance continue du chiffre d’affaires des Services, résultat de l’immense force de l’écosystème Apple, qui rassemble maintenant plus d’un milliard d’appareils actifs. »

Apple a également annoncé aujourd’hui que son conseil d’administration a autorisé une augmentation de 50 G$ US de son programme de remise aux actionnaires. Dans le cadre du programme bonifié, Apple entend utiliser un total cumulé de 250 G$ US de trésorerie d’ici la fin de mars 2018.

« Durant le trimestre, nous avons généré un flux de trésorerie d’exploitation de 11,6 milliards de dollars et remis 10 milliards de dollars par l’entremise de notre programme de remise aux actionnaires, a affirmé Luca Maestri, directeur financier d’Apple. Grâce à ces résultats d’affaires réjouissants, nous pouvons aujourd’hui annoncer une nouvelle bonification du programme à 250 milliards. »

Dans le cadre de ces révisions, le conseil d’administration a augmenté le montant du rachat des actions à 175 G$ US par rapport aux 140 G$ US annoncés l’an dernier. En outre, l’entreprise entend continuer à procéder au remboursement en numéraire des unités d’action assujetties à des restrictions.

Le conseil a approuvé une augmentation de 10 % des dividendes trimestriels de l’entreprise et a annoncé un dividende de 0,57 $ US par action, payable le 12 mai 2016 aux actionnaires inscrits à la clôture des activités le 9 mai 2016.

Depuis la création de son programme de remise aux actionnaires, entre août 2012 et mars 2016, Apple a retourné plus de 163 G$ US à ses actionnaires, dont 117 G$ US en rachats d’actions.

L’entreprise prévoit continuer à puiser dans les marchés de la dette américain et international pour soutenir le financement du programme. Les équipes de direction et du conseil continueront d’examiner chaque élément du programme de remise aux actionnaires régulièrement et entendent fournir une mise à jour annuellement.

Apple fournit les indicateurs suivants en vue du troisième trimestre de son exercice fiscal 2016 :
• chiffre d’affaires entre 41 G$ US et 43 G$ US;
• marge bénéficiaire brute entre 37,5 % et 38 %;
• frais d’exploitation entre 6 G$ US et 6,1 G$ US;
• autres revenus/dépenses de 300 M$ US;
• taux d’imposition de 25,5 %.

Apple assurera la diffusion en direct de sa conférence téléphonique sur les résultats financiers du deuxième trimestre de l’exercice 2016 le 26 avril 2016 à partir de 14 h (HAP) au www.apple.com/investor/earnings-call/. Le public pourra également prendre connaissance de cette diffusion en différé au cours des deux semaines suivantes.

Le présent communiqué contient, sans s’y limiter, des énoncés de nature prévisionnelle à l’égard du chiffre d’affaires, de la marge bénéficiaire brute, des frais d’exploitation, des autres revenus et dépenses, du taux d’imposition, des plans de dividendes, des rachats d’actions et des émissions de dettes publiques anticipés de la société. Une part de risque et d’incertitude y est par conséquent rattachée et les résultats réels peuvent être différents de ceux prévus. Les incertitudes et risques comprennent notamment, mais sans s’y limiter, les incidences des facteurs concurrentiels et économiques et des réactions subséquentes de l’entreprise sur les décisions d’achat des produits de l’entreprise par les particuliers et les entreprises; les pressions continues de la concurrence; la capacité de l’entreprise de proposer en temps opportun de nouveaux programmes, produits et innovations technologiques, et de susciter la demande des consommateurs à leur égard; les répercussions que pourraient avoir les lancements ou les transitions vers de nouveaux produits, les changements au niveau du prix et du mix des produits, ou les augmentations des coûts des composants des produits sur la marge bénéficiaire brute de l’entreprise; le risque d’accumulation des stocks du fait que l’entreprise doit commander ou s’engager à commander des éléments de produits préalablement aux commandes de la clientèle; l’accès continu selon des modalités acceptables ou autrement à certains services et composants indispensables que l’entreprise se procure actuellement auprès de fournisseurs uniques ou peu nombreux; les incidences quantitatives, qualitatives et financières sur les produits fabriqués ou les services rendus que peut avoir la dépendance de l’entreprise à l’égard de fournisseurs externes de services de fabrication et de logistique; les risques associés aux activités internationales de l’entreprise; la dépendance de l’entreprise pour son approvisionnement en contenu numérique et en applications auprès d’entreprises tierces; l’incidence possible de la découverte que l’entreprise a violé les droits de propriété intellectuelle de tiers; la dépendance de l’entreprise à l’égard des performances des distributeurs et revendeurs des produits de l’entreprise; l’effet que des problèmes de qualité des produits et des services pourraient avoir sur les ventes et les résultats d’exploitation de l’entreprise; la présence et la disponibilité permanente des administrateurs et des employés clés; la guerre, le terrorisme, les problèmes de santé publique et d’autres circonstances qui pourraient interrompre l’approvisionnement, la livraison ou la demande des produits; et les résultats défavorables de poursuites. De plus amples renseignements sur les facteurs susceptibles d’influer sur les résultats financiers de la société figurent périodiquement dans les sections « Facteurs de risque » et « Discussion et analyse de la situation financière et des résultats d’exploitation » des rapports publics déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), notamment le rapport 10-K relatif à l’exercice financier clos le 26 septembre 2015, le rapport 10-Q relatif au trimestre clos le 26 décembre 2015 et le rapport 10-Q relatif au trimestre clos le 26 mars 2016, lequel n’a pas encore été déposé auprès de la SEC. L’entreprise ne s’engage nullement à actualiser toute déclaration ou information prospective, qui concernent spécifiquement les dates auxquelles elles ont été publiées.

Apple a transformé les technologies personnelles en lançant le Macintosh, en 1984. Aujourd’hui, Apple est à l’avant-garde de l’innovation avec des produits comme iPhone, iPad, Mac, Apple Watch et Apple TV. Ses quatre plateformes logicielles, soit iOS, OS X, watchOS et tvOS, proposent une expérience fluide sur tous les appareils signés Apple et procurent aux utilisateurs des services révolutionnaires comme l’App Store, Apple Music, Apple Pay et iCloud. Les 100 000 employés d’Apple travaillent à créer les produits les plus novateurs qui soient et ont à cœur de contribuer à un monde meilleur.

Relations de presse :
Darrell Etherington
Apple
etherington@apple.com
647 943-4615

Relations avec les investisseurs :
Nancy Paxton
Apple
paxton1@apple.com
408 974-5420

Joan Hoover
Apple
hoover1@apple.com
408 974-4570

Apple et le logo d’Apple sont des marques de commerce d’Apple. Les autres noms de produits et dénominations sociales mentionnés ici peuvent être des marques de commerce de leurs propriétaires respectifs.