COMMUNIQUÉ DE PRESSE 17 janvier 2018

Apple stimule l’investissement et la création d’emplois aux
É.-U.

350 G$ US seront injectés dans l’économie américaine sur cinq ans

Un fabricant de tôle coupe des matériaux à la scie en vue de l’agrandissement d’un centre de données d’Apple à Reno (Nevada).
Cupertino, Californie – Apple a annoncé aujourd’hui de nouveaux investissements qui réaffirment son engagement envers l’économie américaine et sa main-d’œuvre, ciblant trois sphères où la société a le plus d’incidence sur la création d’emploi : l’emploi direct chez Apple; les dépenses et investissements auprès des fournisseurs d’Apple aux É.-U.; et les investissements dans l’industrie des apps en pleine expansion, un secteur qu’Apple a elle-même créé avec iPhone et l’App Store. Apple est déjà responsable de la création et du maintien de plus de 2 millions d’emplois aux États-Unis, un chiffre qu’elle compte voir augmenter grâce aux initiatives annoncées aujourd’hui.
Les nouveaux investissements combinés aux dépenses actuelles d’Apple auprès de ses fournisseurs et fabricants locaux – estimées à 55 M$ US pour 2018 – représentent une contribution directe à l’économie américaine de plus de 350 G$ US sur cinq ans; et c’est sans compter les contributions fiscales d’Apple et les recettes fiscales provenant des retenues sur les salaires des employés et de la vente de produits.
Les dépenses en capital planifiées aux États-Unis, les investissements sur cinq ans dans le secteur manufacturier et les obligations fiscales sur le rapatriement des bénéfices réalisés à l’étranger permettront à Apple d’injecter environ 75 G$ US dans l’économie américaine.
« Apple n’aurait jamais pu connaître un aussi grand succès ailleurs qu’aux États-Unis. C’est donc avec fierté que nous continuons de contribuer à l’économie nationale », a déclaré Tim Cook, chef de la direction d’Apple. « Nous croyons fermement à l’ingéniosité américaine et concentrons nos investissements là où nous pouvons influencer directement la création d’emploi et la préparation au travail. Nous estimons avoir la responsabilité de redonner à notre pays et à ceux qui ont rendu notre succès possible. ».
En vertu de la récente réforme fiscale, Apple – qui est déjà le plus grand contribuable des États-Unis – prévoit une contribution en impôt d’environ 38 G$ US sur ses bénéfices réalisés à l’étranger. Il s’agira sans doute du plus important paiement de ce type jamais effectué.
Apple prévoit investir 55 G$ US auprès de ses fournisseurs et fabricants aux É.-U. en 2018.

Développer les activités d’Apple aux États-Unis

Apple compte investir plus de 30 G$ US en dépenses en capital sur le territoire américain au cours des cinq prochaines années et espère recruter plus de 20 000 travailleurs dans ses campus existants en plus d’en ouvrir un nouveau. La société emploie déjà 84 000 travailleurs dans 50 États.
La société prévoit construire un nouveau campus qui accueillera d’abord ses équipes de soutien technique à la clientèle. L’emplacement de ce campus sera annoncé au courant de l’année.
Apple investira plus de 10 G$ US en dépenses en capital dans ses centres de données aux quatre coins des États-Unis. Au cours des 10 dernières années, Apple a investi des milliards de dollars dans ses centres de données et dans ses installations partagées, et ce, dans 7 États américains, dont la Caroline du Nord, l’Oregon, le Nevada et l’Arizona, et a récemment annoncé un nouveau projet en Iowa.
Aujourd’hui, Apple entame la construction de nouvelles installations dans le centre-ville de Reno, qui s’inscrira dans le prolongement du complexe d’Apple au Nevada.
Toutes les installations d’Apple aux États-Unis (bureaux, boutiques, centres de données et autres) sont alimentées exclusivement par des sources d’énergies renouvelables – énergie éolienne, solaire ou micro-hydraulique – achetées ou produites par Apple dans le cadre de projets locaux. Le nouveau campus fonctionnera lui aussi entièrement à l’énergie verte.

Investir auprès des fournisseurs et fabricants locaux

Des employés d’une usine du Texas travaillent à la fabrication des lasers à cavité verticale émettant par la surface (VCSEL) qui sont au cœur de certaines fonctionnalités d’iPhone X, comme les Animoji et Face ID.
Lancé au printemps dernier, le fonds Advanced Manufacturing Fund a connu un tel succès qu’Apple le fait aujourd’hui passer de 1 G$ US à 5 G$ US de dollars américains. Ce fonds a été mis sur pied pour stimuler l’innovation au sein du secteur manufacturier du pays et pour encourager les entreprises à s’établir aux États-Unis. Il contribue déjà au financement de projets des plus grands fabricants du Kentucky et des régions rurales du Texas.
Apple collabore avec plus de 9 000 fournisseurs américains – des entreprises de toutes tailles établies dans les 50 États du pays. Tous les produits de base d’Apple comportent des pièces ou du matériel fabriqués aux États-Unis ou obtenus auprès de fournisseurs établis aux États-Unis.

Préparer les étudiants à l’industrie des apps

Des étudiants apprennent la programmation avec Swift, un langage à code source ouvert efficace qui permet de concevoir des apps pour iOS, macOS, watchOS et tvOS.
Apple, qui s’investit dans le secteur de l’éducation depuis plus de 40 ans, compte intensifier ses efforts aux États-Unis en promouvant l’enseignement de la programmation et les programmes STIAM (sciences, technologies, ingénierie, arts et mathématiques).
Le marché des apps a créé plus de 1,6 million d’emplois aux États-Unis et généré 5 G$ US de revenus pour les développeurs américains en 2017. Les employés formés en programmation sont plus recherchés que jamais : il y a actuellement plus de 500 000 postes vacants dans ce domaine à l’échelle du pays. Le Bureau of Labor Statistics des États-Unis (bureau américain de statistique du travail) estime que d’ici 2020, il y aura un manque à gagner de 1,4 million de travailleurs qualifiés dans ce secteur1.
Pour pallier le manque de candidats compétents et former la prochaine génération de développeurs de logiciels, Apple a créé Swift – un langage de programmation aussi puissant que facile à maîtriser –, l’app Swift Playgrounds et un cours sur le développement d’apps avec Swift. Offertes gratuitement à tous, ces ressources sont déjà utilisées par des millions d’apprenants d’établissements préuniversitaires, de camps d’été et de grands collèges communautaires américains. Par ailleurs, plus de 100 000 élèves et enseignants ont pris part à des ateliers de programmation à l’Apple Store.
Apple compte multiplier les initiatives de ce genre en offrant de nouveaux programmes pour soutenir et former les enseignants. L’entreprise allouera par ailleurs des fonds supplémentaires à son programme ConnectED, offrant ainsi aux élèves de communautés défavorisées l’occasion d’acquérir des compétences en programmation et de profiter des avantages de l’utilisation des technologies en classe.

Médias

Les investissements d’Apple dans l’économie américaine en images

    1 Selon code.org, il y a actuellement 503 338 postes vacants en informatique aux États-Unis.

    Le présent communiqué contient des énoncés de nature prévisionnelle, au sens de l’U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés de nature prévisionnelle contiennent, sans s’y limiter, ceux portant sur les prévisions d’investissements et d’agrandissement, sur les taxes et impôts, les plans de gestion des soldes de trésorerie et de rapatriement des bénéfices réalisés à l’étranger. Une part de risque et d’incertitude y est par conséquent rattachée et les résultats réels peuvent être différents de ceux prévus. De plus amples renseignements concernant les risques potentiels et les autres facteurs susceptibles d’influer sur le bilan financier d’Apple figurent dans les rapports publics qu’Apple dépose auprès de la Security Exchange Commission (SEC), notamment dans les sections « Facteurs de risque » et « Discussion et analyse de la situation financière et des résultats d’exploitation » des plus récentes informations périodiques transmises par Apple dans les rapports 10-K et 10-Q et les rapports subséquents. Apple ne s’engage nullement à mettre à jour les déclarations ou informations prospectives; celles-ci concernent spécifiquement les dates auxquelles elles ont été publiées.

Personnes-ressources :

Tara Hendela

Apple

thendela@apple.com

(647) 943-4680

Elliott Chun

Apple

elliott_chun@apple.com

(647) 943-4615

Ligne Infos Médias d’Apple 

media.help@apple.com

(408) 974-2042