MISE À JOUR 16 juin 2020

Les gagnants du défi Swift Student Challenge de la WWDC20 d’Apple sont déterminés à changer le monde

Photo de Palash Taneja, Devin Green et Sofia Ongele
Palash Taneja, Devin Green et Sofia Ongele comptent parmi les gagnants du défi Swift Student Challenge de la WWDC20.
Quand commencera la Worldwide Developers Conference 2020 d’Apple sous un tout nouveau format virtuel, le 22 juin, une communauté mondiale de 23 millions de développeurs pourra y prendre part gratuitement grâce à l’app et au site Web Apple Developer. La WWDC20, qui en est à sa 31e année, donnera lieu au plus important rassemblement d’innovateurs et d’entrepreneurs jamais vu, dans le but de favoriser les échanges, le partage et la création.
Parmi ce nombre figureront 350 gagnants du défi Swift Student Challenge, provenant de 41 pays et régions. Ces étudiants ont été sélectionnés en fonction du projet original playground Swift qu’ils ont soumis dans le cadre du défi annuel pour les étudiants de la WWDC, qui souligne les réalisations de la prochaine génération de programmeurs et de créateurs.
Sur ce nombre figurent Sofia Ongele, Palash Taneja et Devin Green. Ces adolescents ont un rêve en commun, que Sofia a bien su résumer : « Créer de nouvelles technologies et répandre le bien au passage. » Ces trois adolescents considèrent que les défis auxquels le monde fait face représentent des occasions d’apporter des changements. Chaque problème est un appel à l’action, et ils y répondent haut et fort.
Photo de Sofia Ongele.
Sofia Ongele souhaite devenir juge ou se présenter en politique.
Pour Sofia Ongele, 19 ans, qui vient de terminer sa deuxième année à l’Université Fordham de New York, le changement se situe à la jonction entre les technologies et la justice sociale. ReDawn, sa première app sur iOS en est un puissant exemple. Après que l’une de ses amies étudiantes eut été victime d’une agression sexuelle à sa première année à l’université, Sofia a créé ReDawn pour aider les survivants de telles agressions à avoir accès à des ressources facilement, avec délicatesse et en toute sécurité.
« Je voulais créer quelque chose pour briser l’isolement associé à ce processus » affirme Sofia, qui a été approchée par différentes organisations souhaitant établir un partenariat avec elle après avoir vu son app. Le commentaire le plus important qu’elle ait reçu fut toutefois celui de son amie qui a été victime de l’agression. « Elle croit que cette app peut aider les gens, et c’est ce qui compte le plus pour moi. »
Sofia s’est initiée à la programmation en 2016, lorsqu’elle a participé à un camp Kode With Klossy, un cours de programmation gratuit destiné aux filles de 13 à 18 ans. Elle dit que d’apprendre à programmer a changé sa vie.
« Il y a eu un virage à 180 degrés dans mon cerveau. C’est à ce moment que j’ai réalisé que c’est ce que je voulais faire », poursuit Sofia, qui a par la suite enseigné dans le cadre de ce programme. « Je suis si enthousiaste à l’idée de transmettre ces connaissances à d’autres femmes, y compris d’autres femmes de couleur, pour qu’elles sachent que ce domaine est à leur portée. »
Sofia compte les juges de la Cour suprême des États-Unis Sandra Day O’Connor et Ruth Bader Ginsburg, de même que la représentante Alexandria Ocasio-Cortez, parmi ses idoles, et tente de faire un choix parmi des études en droit ou en politique, ou encore même les deux. Peu importe où sa route la mènera, elle sait que ses compétences en programmation pourront l’aider. « En fin de compte, je veux simplement utiliser la technologie pour améliorer la société. »
L’app ReDawn affichée sur l’iPhone 11 Pro
L’app ReDawn de Sofia Ongele aide les survivants d’agressions sexuelles à avoir accès à des ressources.
Palash Taneja, 19 ans, a grandi à New Delhi, en Inde. Il y a quatre ans, il a attrapé la dengue, une maladie virale transmise par les moustiques, et son cas a été si grave qu’il a dû être hospitalisé.
« Je considère que cette épreuve qui m’a fait souffrir pendant deux ou trois mois m’a vraiment inspiré à apprendre la programmation et à me servir de cet outil pour résoudre des problèmes », affirme Palash, qui vient de terminer sa première année à l’Université du Texas, à Austin. 
Photo de Palash Taneja
Palash Taneja a mis à profit sa propre expérience avec la maladie pour aider les autres.
Il a décidé de créer un outil Web mettant à profit l’apprentissage machine pour modéliser la propagation de maladies telles que la dengue.  Pour le projet qu’il a soumis cette année au défi Swift Student Challenge, créé dans le contexte de la COVID-19, Palash a conçu une app playground Swift qui enseigne la programmation tout en simulant la propagation d’une pandémie dans une population et en démontrant comment les mesures de prévention telles que la distanciation sociale peuvent aider à réduire les taux d’infection. Il a créé son app pour éduquer les jeunes, après avoir constaté que certains d’entre eux ne prenaient pas les avertissements au sérieux.
Palash est également un passionné d’éducation. En Inde, alors qu’il était encore adolescent, il enseignait bénévolement l’anglais et les mathématiques dans une école pour les élèves dont les familles ne pouvaient pas se permettre de payer de droits de scolarité. Avant de se rendre aux États-Unis pour aller à l’université, il a créé un programme traduisant des vidéos pédagogiques populaires sur le Web en une quarantaine de langues pour permettre aux enfants qui n’ont pas physiquement accès à une éducation de qualité d’apprendre en ligne.
« J’aime vraiment travailler avec les enfants, et je considère que l’éducation peut avoir une incidence majeure dans la vie de quelqu’un, affirme Palash, en particulier pour ceux qui vivent dans un pays en développement. »
Devin Green adore résoudre des problèmes au moyen de la technologie, et puise son inspiration dans son entourage. Ayant dû terminer sa dernière année du secondaire à la maison en raison de la COVID-19, il a transformé sa chambre à coucher de Castro Valley, en Californie, en laboratoire.
Photo de Devin Green
Devin Green s’inspire du monde qui l’entoure pour créer ses apps et ses inventions.
Le jeune homme de 18 ans, qui commencera sa première année à l’Université Stanford cet automne, avait de la difficulté à se lever le matin; il a donc conçu un programme utilisant un tapis contact situé sous son matelas. Si le tapis détectait du poids sur le matelas après l’heure à laquelle Devin était censé se lever, une alarme se déclenchait et s’arrêtait uniquement lorsque Devint scannait un code QR au moyen de son téléphone. 
« Il y a 12 codes QR différents un peu partout dans ma maison, et l’app en sélectionne un au hasard chaque matin », explique Devin. « Je ne sais jamais où je dois me rendre pour éteindre l’alarme. »
Cet esprit d’innovation fait partie de tout ce que crée Devin.  L’app playground qui lui a permis de remporter le défi Swift Student Challenge met en vedette un robot nommé Stanny qui utilise l’intelligence artificielle pour reconnaître 63 commentaires et questions différents et y répondre.
Devin a également publié deux apps dans l’App Store. Il a conçu la première des deux à l’âge de 13 ans. La deuxième, nommée Slight Work, est une app utilisant la technique Pomodoro pour optimiser l’utilisation du temps de travail et structurer les pauses. Ses camarades de classe de l’école secondaire et lui l’ont utilisée tout au long de leur dernière année, tout comme des amis de l’université.
Quand Devin songe à l’avenir, il espère mettre à profit ses aptitudes à la résolution de problèmes pour provoquer des changements de beaucoup plus grande envergure.
« J’espère vraiment pouvoir contribuer aux questions de justice sociale et de politique, affirme-t-il. Permettre aux gens d’accéder aux ressources dont ils ont besoin pour rester au fait des enjeux sociaux actuels, de s’inscrire sur les listes électorales ou d’exercer leurs droits les plus fondamentaux en tant que citoyens — ce sont des problèmes à résoudre qui sont très importants pour moi. »
L’app Slight Work affichée sur l’iPhone 11 Pro
L’app Slight Work de Devin Green utilise une formule spéciale pour aider les étudiants à gérer leur temps.
Apple est fière de soutenir et d’encadrer la prochaine génération de développeurs grâce à son programme annuel WWDC pour les étudiants. Il ne s’agit que d’une façon parmi tant d’autres dont le programme WWDC20 souligne les réalisations de programmeurs et d’innovateurs de tous les âges et tous les horizons.  Cette année, il y aura pour la toute première fois un ensemble de séances spécialement adaptées aux développeurs et aux concepteurs débutants, de même que des défis Swift Playground auxquels tout le monde pourra participer.
Partager l’article

Images des gagnants du défi Swift Student Challenge

Personnes-ressources

Tara Hendela

Apple

thendela@apple.com

(647) 943-4680

Elliott Chun

Apple

elliott_chun@apple.com

(647) 943-4615

Ligne Infos Médias d’Apple 

media.help@apple.com

(408) 974-2042