Ressources

Nous réinventons nos matériaux.

Nous puisons moins de minerais dans la Terre.
Et plus dans nos vieux appareils.

De nombreux matériaux de valeur sur d’anciens appareils peuvent encore servir à fabriquer de nouveaux produits. Mais les récupérer nécessite un processus extraordinairement complexe, et difficile à mettre en œuvre de manière efficiente. Nous avons donc mis notre passion pour l’innovation à profit en testant de nouvelles technologies de recyclage. Grâce aux avancées comme Daisy, notre tout dernier robot désassembleur, nous pouvons récupérer davantage de matériaux et mieux préserver leur qualité.

Notre objectif est qu’à terme, nous soyons en mesure de fabriquer des produits uniquement à l’aide de ressources renouvelables ou de matériaux recyclés. Nous voulons également redistribuer sur le marché une quantité équivalente de matériaux, afin qu’elle soit ensuite utilisée par nous ou par d’autres sociétés. Notre ambition : faire en sorte qu’un jour, il ne soit plus nécessaire d’extraire de minerais de la Terre.

Voici Daisy.
Robot recycleur de pointe.

Notre tout nouveau robot désassembleur, Daisy, est le moyen le plus innovant et efficace de récupérer la plus grande quantité de matériaux précieux contenus dans un iPhone. Daisy peut démonter jusqu’à 200 iPhone par heure, en ôtant et en triant ses composants. Nous récupérons ainsi des matériaux que les recycleurs traditionnels ne peuvent récupérer, et nous en préservons la qualité. Par exemple, Daisy nous permet de récupérer les terres rares, le tungstène et les alliages d’aluminium spécifiques à Apple. Nous réutilisons ensuite ces matériaux pour fabriquer de nouveaux produits ou nous les redistribuons sur le marché, pour éviter à d’autres sociétés d’extraire de nouvelles ressources de la Terre.

Daisy offre un meilleur rendement et nous permet également de voir ce qui est réalisable. Ainsi, la construction de ce système a débouché sur une solution pour le recyclage d’alliages d’aluminium spécifiques sans introduire de contaminants qui pourraient en compromettre la qualité. Nous avons également testé avec succès des moyens de récupérer et de réutiliser le cobalt de nos batteries au lithium‑ion et les éléments terrestres rares que l’on trouve dans les aimants.

Matériaux que Daisy peut récupérer sur 100 000 iPhone :

  • Aluminium 1 900 kg
  • Or 0,97 kg
  • Argent 7,5 kg
  • Terres rares 11 kg
  • Tungstène 93 kg
  • Cuivre 710 kg
  • Palladium 0,10 kg
  • Étain 42 kg
  • Cobalt 770 kg
  • Tantale 1,8 kg

Un appareil qui dure plus longtemps est un appareil plus vert.

Des produits qui peuvent être utilisés plus longtemps, cela signifie moins de ressources à extraire de la Terre pour en fabriquer de nouveaux. Nous évaluons donc tous nos produits dans notre laboratoire de tests de fiabilité, en nous appuyant sur des méthodes rigoureuses qui simulent l’usage des appareils par nos clients. Nous analysons la résistance des appareils à des températures extrêmes (positives et négatives), à l’eau et à des produits chimiques courants, puis nous leur faisons subir des tests de rayures avec du denim et des articles en métal tels que des pièces de monnaie. Tous les nouveaux matériaux, y compris les matériaux recyclés, sont testés sous toutes les coutures pour s’assurer qu’ils répondent à nos normes de performance et de durabilité. Si une réparation est nécessaire, nous proposons des programmes comme l’AppleCare et des services de réparation certifiés Apple pour permettre à nos clients d’utiliser plus longtemps leurs appareils.
Nous faisons tourner l’iPhone et l’Apple Watch pour voir s’ils ont des rayures ou si leur structure est compromise.

Nous utilisons davantage de matériaux recyclés et obtenus de sources responsables dans nos emballages.

Nous recherchons sans cesse des moyens d’utiliser davantage de papier recyclé ou provenant de sources éco‑responsables, de créer des technologies qui utilisent le papier de manière plus efficace et d’utiliser des alternatives au plastique. Pour l’exercice 2017, 100 % du papier utilisé dans nos emballages provenait de forêts gérées de façon durable, de sources de bois contrôlées ou de sources recyclées. Nous remplaçons certains composants plastiques par des matières comme la fibre de bambou ou la bagasse, un résidu de la production de canne à sucre. Enfin, nous avons atteint notre objectif visant à protéger et créer suffisamment de forêts gérées durablement à travers le monde pour couvrir nos besoins actuels en papier et produire assez de fibre pour des générations. Les résultats parlent d’eux‑mêmes, pour nos emballages comme pour la planète.

Protéger les forêts à gestion durable pour obtenir notre papier vierge de façon responsable.

La production annuelle provenant de nos projets de conservation des forêts est désormais supérieure à la quantité de fibres vierges utilisée dans les emballages des produits Apple. En partenariat avec le Conservation Fund, nous avons protégé 14 600 hectares de forêt durable dans l’est des États‑Unis. En Chine, nous avons contribué à l’amélioration de la gestion de plus de 303 000 hectares de forêts en partenariat avec le WWF.
Forêt gérée durablement, comté de Brunswick, Caroline du Nord

Nous nous considérons responsables de chaque goutte d’eau que nous utilisons.

C’est pourquoi nous recherchons sans cesse des moyens d’économiser l’eau et d’évacuer nos eaux usées en toute sécurité. Nous avons installé des dispositifs sophistiqués de capteurs et de régulateurs dans notre système d’arrosage de la vallée de Santa Clara, en Californie, ce qui nous permet d’économiser environ 59,8 millions de litres d’eau par an. Dans nos centres de données, nous identifions les domaines d’utilisation, détectons les fuites et développons des moyens plus efficaces de lutter contre le gaspillage. Et nous utilisons davantage l’eau de pluie ou l’eau recyclée à des fins non potables.

En 2013, nous avons établi le Clean Water Program afin d’aider nos fournisseurs à adopter des stratégies plus conscientes pour la conservation de l’eau. Par le biais d’enquêtes sur la consommation d’eau, d’analyse de données, de la formation des employés et d’assistance technique, nous avons aidé nos fournisseurs à économiser plus de 18,9 milliards de litres d’eau rien qu’en 2017, ce qui porte la moyenne de réutilisation des eaux usées à 37 % sur 106 sites. Et comme nombre de nos fournisseurs fabriquent aussi des composants pour d’autres sociétés, nous réduisons finalement l’empreinte hydrique de produits autres que ceux d’Apple.

D’autres questions ? Voici des réponses.

Lire les Q&R

Apple GiveBack

Bon pour vous.
Bon pour la planète.

Échangez votre appareil éligible contre un crédit ou faites‑le recycler gratuitement.

Comment ça marche ?