Changements climatiques Devenir champions de la lutte aux changements climatiques, c’est possible?

Nous avons mesuré notre empreinte carbone. Maintenant, nous travaillons à l’éliminer.

Quand nous calculons notre empreinte carbone, nous tenons compte de nos centaines de fournisseurs, de nos millions de clients et de nos centaines de millions d’appareils. Et nous cherchons sans cesse de nouvelles façons d’intensifier nos efforts aux cinq grandes étapes que sont la fabrication, l’utilisation, le fonctionnement des installations, le transport et le recyclage.

Pour réduire notre empreinte, nous concevons tous nos produits de façon à ce qu’ils soient aussi écoénergétiques que possible. Nous choisissons des matériaux à faible intensité carbonique pour nos appareils et collaborons avec nos fournisseurs pour qu’ils utilisent de l’énergie renouvelable dans leurs installations. Et 96 % de l’électricité qui alimente nos installations à l’échelle mondiale est produite, que ce soit par Apple ou par des tiers, à partir de sources renouvelables.

Bilan de notre empreinte carbone en 2016

29 500 000 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre
77 % Fabrication
17 % Utilisation
4 % Transport
1 % Installations
1 % Recyclage

Réduire l’empreinte dès la fabrication.

À elle seule, la fabrication représente 77 % de notre empreinte, en grande partie à cause des émissions de carbone qui découlent de la consommation d’électricité à cette étape. Nous choisissons donc des matériaux à plus faible intensité carbonique et collaborons avec nos fournisseurs pour qu’ils réduisent leur consommation énergétique et se tournent vers le renouvelable. Nous sommes persuadés qu’ensemble, nous pouvons transformer la fabrication et ainsi, réduire drastiquement nos émissions.

Principales sources de l’empreinte carbone à la fabrication

  • 35 % Circuits intégrés
  • 29 % Aluminium
  • 13 % Circuits imprimés rigides et flexibles
  • 5 % Écrans
  • 4 % Verre

Nous aidons nos fournisseurs à passer à l’énergie renouvelable.

L’électricité utilisée pour transformer les matières brutes, fabriquer des pièces et assembler nos produits constitue la principale source de notre empreinte carbone. Nous voulons donc aider nos fournisseurs à réduire leur consommation d’énergie. Nous investissons aussi dans des projets d’énergie renouvelable qui nous permettent de limiter, bien en amont, les émissions sur lesquelles nos fournisseurs n’ont pas le pouvoir d’agir. À ce jour, nous avons installé des systèmes d’énergie solaire et éolienne capables de générer 485 mégawatts dans six provinces de la Chine. S’inspirant de ces systèmes, nos fournisseurs élaborent leurs propres projets d’énergie renouvelable, dont plusieurs sont déjà en cours de réalisation. Ces mesures font partie du programme d’énergie propre que nous avons mis en œuvre en 2015.

Dans le cadre de ce programme, nous collaborons avec nos fournisseurs pour ajouter plus de 4 gigawatts de nouvelle énergie verte à l’échelle mondiale d’ici 2020, dont 2 gigawatts en Chine. Toute cette énergie contribuera à réduire les émissions attribuables à la fabrication. Déjà, en date d’avril 2017, nous avons franchi la barre des 2 gigawatts. Une fois l’objectif atteint, ces 4 gigawatts d’énergie verte représenteront 30 % de l’empreinte actuelle de nos activités de fabrication. Comme il peut être difficile pour les fournisseurs de s’approvisionner en énergie propre, nous avons également créé le Clean Energy Portal. Ce portail fournit des recommandations et des ressources adaptées à diverses régions, dans les langues des pays où ont lieu la majorité de nos activités de fabrication, dont le mandarin, le japonais et le coréen.

Quant à nos partenaires, ils réalisent eux aussi de grandes choses. L’entreprise Ibiden, qui produit des substrats de circuits intégrés, s’est engagée à générer une quantité d’énergie renouvelable équivalente à la quantité d’énergie consommée pour la fabrication des produits Apple d’ici la fin 2018. Ibiden est notre premier fournisseur du Japon à faire le saut. Son projet de centrale photovoltaïque flottante sera l’un des plus importants du genre au pays. D’autres partenaires créent eux-mêmes d’ambitieux systèmes d’énergie solaire ou investissent dans de tels projets. Certains alimentent entièrement leurs usines à l’énergie éolienne. Et d’autres encore se procurent de l’énergie propre provenant de programmes réputés.

Fournisseurs visant 100 % d’énergie renouvelable pour la fabrication des produits Apple d’ici 2018

  • Biel Crystal Manufactory Ltd.
  • Catcher Technology
  • Compal Electronics
  • Ibiden
  • Lens Technology
  • Solvay Specialty Polymers
  • Sunwoda Electronics

Réduire les émissions de CO2 en ciblant l’aluminium.

Nous vendons des millions de téléphones. Ainsi, même une amélioration mineure au processus de production peut avoir une influence majeure sur notre empreinte carbone. À titre d’exemple, nous avons changé notre façon de fabriquer nos boîtiers en aluminium. Nous privilégions désormais l’aluminium fondu à l’aide d’énergie hydroélectrique plutôt qu’avec des combustibles fossiles. Et nous avons repensé notre procédé de fabrication afin d’y incorporer les rebuts d’aluminium. Résultat : le boîtier d’iPhone 7 a généré 17 % moins d’émissions de gaz à effet de serre que celui d’iPhone 6s, et 60 % moins que celui d’iPhone 6. Grâce à la même approche, le boîtier du MacBook Pro de 13 pouces doté de la Touch Bar a généré 48 % moins d’émissions de gaz à effet de serre que celui du MacBook Pro de la génération précédente.

L’objectif : faire fonctionner 100 % de nos installations à l’énergie renouvelable, partout dans le monde.

En 2016, 96 % de l’électricité faisant fonctionner les installations d’Apple provenait de sources renouvelables. Ce chiffre englobe non seulement nos bureaux, nos boutiques et nos centres de données, mais également nos centres de distribution et les centres de données que nous louons ou partageons avec d’autres entreprises. Nos efforts nous ont permis de réduire considérablement les émissions générées par nos installations, lesquelles représentent désormais 1 % de notre empreinte carbone totale. Mais ultimement, nous souhaitons qu’elles soient toutes propulsées exclusivement à l’énergie renouvelable. Nous avons déjà atteint cet objectif dans les centres de données d’Apple et dans nos installations de plus de 24 pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine et l’Australie.

Nous construisons le siège social le plus vert de la planète.

Apple Park, à Cupertino, est en voie de devenir le plus grand complexe de bureaux à recevoir la certification LEED Platine en Amérique du Nord – et cela comprend ses installations de recherche et de développement, un secteur particulièrement énergivore. Fonctionnant entièrement à l’énergie renouvelable, l’édifice génère sur place 75 % de l’électricité qu’il consomme grâce à une immense centrale solaire de 17 mégawatts sur ses toits et à un système de piles à combustible au biogaz de 4 mégawatts. Tout besoin additionnel en électricité est comblé par la centrale solaire California Flats Solar Project, dans le comté voisin de Monterey. Et dès que les activités de l’édifice ralentissent, notamment la fin de semaine, l’énergie renouvelable générée par le campus est distribuée à la Pacific Gas and Electric, qui l’utilise dans le réseau public.

Plus de 80 % des espaces du nouveau campus sont ouverts, et près de 9 000 arbres résistant à la sécheresse y ont été plantés – surtout des chênes, et de nombreux arbres d’ombrage et à fruits. Nous avons même transplanté dans nos espaces des chênes matures californiens qui, autrement, auraient été abattus. Et dans un souci de conservation, 75 % de l’eau utilisée pour arroser la végétation et pour d’autres activités qui ne nécessitent pas d’eau douce est recyclée et non potable.

Produire nous-mêmes l’énergie renouvelable qu’il nous faut.

Pour réussir à alimenter la totalité de nos bureaux, boutiques et centres de données à l’énergie renouvelable, nous devons en produire beaucoup nous-mêmes. Nous concevons donc nos propres projets d’énergie solaire, hydraulique, éolienne et de piles à combustible. Par exemple, nous avons intégré 40 mégawatts de nouvelle énergie solaire au réseau national d’énergie de la Chine, ce qui a généré bien plus d’énergie qu’il n’en faut pour alimenter les bureaux et les boutiques d’Apple dans le pays. Depuis 2011, ces projets nous ont permis de réduire de 60 % les émissions issues de nos bureaux, boutiques et centres de données à l’échelle mondiale, et d’éviter le rejet de plus de 1,6 million de tonnes de CO2 dans l’atmosphère. Et en 2016 seulement, notre bilan d’émissions de CO2 a chuté de près de 585 000 tonnes. Sans nos projets d’énergie renouvelable, ces émissions auraient plus que triplé depuis 2011. Nous avons également émis une obligation verte d’une valeur de 1,5 milliard de dollars américains pour financer des efforts environnementaux, notamment des systèmes d’énergie renouvelable dans nos installations du monde entier.

Nous nous considérons responsables de chaque watt consommé par votre appareil.

Toute l’énergie qui sert à faire fonctionner votre appareil durant son cycle de vie est prise en compte dans le calcul de notre empreinte carbone. Cela comprend l’énergie nécessaire à la recharge de l’appareil, qui provient souvent de sources à forte intensité carbonique comme le charbon et le gaz. Nous développons donc sans cesse de nouvelles méthodes pour rendre nos produits aussi écoénergétiques que possible. Par exemple, macOS met le disque dur en veille et exploite les processeurs en mode ultra-économe lorsque vous n’utilisez pas votre ordinateur. Et quand vous êtes au clavier, il consomme moins d’énergie pour les apps ouvertes mais inactives, et met en pause les modules animés des sites web, à moins que vous ne l’autorisiez à faire autrement. Il fait même tourner le processeur à son mode le plus économe entre chaque frappe, quand l’écran est allumé. Des économies apparemment insignifiantes, mais qui, multipliées par le nombre de Mac partout dans le monde, s’avèrent gigantesques.

iMessage, FaceTime et Siri fonctionnent à 100 % à l’énergie renouvelable.

Chaque fois que vous envoyez un iMessage, faites un appel FaceTime, utilisez Siri, téléchargez une chanson ou partagez une photo, de l’énergie est requise. Nous sommes fiers de pouvoir dire que chacune de ces tâches est traitée par nos serveurs et que ceux-ci fonctionnent entièrement à l’énergie propre. Au total, en 2015, nos centres de données ont permis d’éviter l’émission de 187 000 tonnes de CO2. Et en 2016, ce chiffre a grimpé à plus de 330 000 tonnes. S’il nous arrive d’avoir besoin d’une plus grande capacité, nous faisons appel à des centres de données tiers. Bien qu’ils ne nous appartiennent pas et que nous les partagions avec d’autres entreprises, nous en tenons compte dans nos cibles d’énergie renouvelable. Nous collaborons donc avec ces fournisseurs pour qu’ils fassent, eux aussi, fonctionner leurs installations exclusivement à l’énergie propre. Et en 2016, plus de 99 % de leur électricité provenait de sources renouvelables – une réussite dont nous sommes fiers.

Depuis 2008, nous avons réduit de 70 % la consommation énergétique moyenne de nos produits1.

MacBook Pro consomme 15 % moins d’énergie que tous les modèles antérieurs. iMac consomme 97 % moins d’énergie en mode veille que le modèle de première génération. Mac mini consomme 40 % moins d’énergie au repos que son prédécesseur. Et recharger iPhone 7 une fois par jour, pendant un an, ne vous coûtera que 0,61 $. Ces avancées diminuent du même coup notre empreinte carbone et votre facture d’électricité.